Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 09:54

Kriss nature a vécu. Paix à son âme.


Les nouvelles orientations de la plateforme de blog (Over-blog) ne sont plus en adéquation avec le développement de Kriss Nature et de Faaxaal.

Aussi j'ai choisi de continuer l'aventure sous forme de forum. Cette formule, plus conviviale, permet d'avantage d'interaction entre les posteurs et les lecteurs. D'ailleur en vous inscrivant sur le forum vous pourrez publier vous-mêmes vos photos plutôt que de me les faire parvenir.
 
Je vous attends donc sur mon forum, à cette adresse :

http://faaxaal.forumactif.com/
 
 
Voici les étapes :
 
1) Vous devez vous inscrire
2) Vous devez valider le lien de confirmation reçu par courriel
3) Dans le trombinoscope, faites une petite présentation
4) Pour ceux qui souhaitent poster des photos, rédigez votre déclaration officielle
5) Naviguez, commentez...
 
A très bientôt sur le forum de Faaxaal
Published by Kriss de Niort - dans FAAXAAL
commenter cet article
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 07:32

La pie rouge des plaines

Bos taurus


Photo la pie rouge des plaines (Bos taurus) La pie rouge des plaines est un mammifère ruminant appartenant à l'ordre des artiodactyles (Artiodactyla), à la famille des bovidés (Bovidae), à la sous famille des bovinés (Bovinae), et au genre bœuf (Bos).

Les artiodactyles sont des ongulés dont les pieds possèdent un nombre pair de doigts, et dont le poids du corps est supporté par les troisième et quatrième doigts, à part égale.

Le genre "Bos" englobe les bœufs, qu'ils soient domestiques ou sauvages. Généralement on distingue quatre sous genre : bos, bibos, novibos et poephagus. De nos jours, le genre "Bos" est présent sur toute la surface du globe, mais ce n'a pas été toujours le cas. En effet, avant sa domestication, le genre "Bos" n'était présent que dans une partie de l'Asie.

La pie rouge des plaines est une race bovine française, originaire de la Bretagne, créée vers 1966, à vocation mixte : lait et viande, mais axée principalement sur la production laitière.

La pie rouge des plaines est issue d'un croisement entre la race armoricaine et des bovins pie rouge originaires d'Allemagne (Deutsches rotbunte) et des Pays-Bas (MRY). Un peu plus tard, afin d'améliorer les performances laitières quelques apports de sang holstein ont été réalisés.

De nos jours, le cheptel s'élève à environ 35.000 vaches reproductrices, principalement en Bretagne et Normandie.

Comme son nom l'indique, la pie rouge des plaines présente une robe pie rouge. Ses cornes, dirigées vers le bas sont en forme de croissant.

La vache pie rouge des plaines mesure environ 1,45 mètre au garrot pour plus de 740 kilogrammes. Le taureau est plus imposant et mesure environ 1,50 mètre au garrot pour un poids avoisinant la tonne. Les veaux mâles pèsent environ 45 kilogrammes à la naissance alors que les femelles pèsent autour de 40 à 42 kilogrammes.

La pie rouge des plaines est une race encore en évolution génétique afin de rechercher un meilleur poids de carcasse et d'améliorer les aptitudes fonctionnelles, notamment la mamelle, tout en conservant l’avantage d’un taux protéique élevé.

La durée moyenne de lactation est d'environ 321 jours pendant lesquels la production laitière s'élève à environ 7500 litres.

En ce qui concerne la viande, les vaches âgées, dites vaches de réforme, sont relativement bien valorisées, ainsi que les taurillons.


Kriss de Niort, le 10/09/2007

Published by Kriss de Niort
commenter cet article
31 décembre 2000 7 31 /12 /décembre /2000 10:20

 

Fourmi folle jaune - Anoplolepis gracilipes



La fourmi folle jaune (Anoplolepis gracilipes) est un insecte ptérygote (Pterygota) appartenant à l'infra classe des néoptères (Neoptera), à l'ordre des hyménoptères (Hymenoptera), au sous ordre des Apocrita, à l'infra ordre des Aculeata, à la super famille des Vespoidea, à la famille des formicidés (Formicidae), à la sous famille des formicinés (Formicinae), à la tribu des Plagiolepidini (ou des Lasiini suivant les auteurs) et au genre Anoplolepis.

De nombreux synonymes latins ont été utilisés pour désigner la fourmi folle jaune, et notamment :
• Anoplolepis longipes,
• Anoplolepis trifaciata,
• Formica gracilipes,
• Formica longipes,
• Formica trifasciata,
• Oecophylla longipes,
• Plagiolepis gracilipes,
• Plagiolepis longipes,
• Prenolepis gracilipes.


La fourmi folle jaune est une fourmi classée parmi les espèces les plus envahissantes. L'habitat naturel de cette espèce n'est pas connu avec certitude. Des hypothèses ont été avancées indiquant que la fourmi folle jaune serait originaire d'Afrique de l'Ouest, d'Inde ou de Chine.

Pourquoi ce nom de fourmi folle ? Tout simplement parce que ces fourmis semblent effectuer des mouvements désordonnés, frénétiques, surtout lorsqu'on les dérange, donnant l'impression qu'elles sont folles…

Par contre ce qui est certain c'est que cette fourmi a envahi (introduction involontaire) la plupart des pays et des îles tropicales et subtropicales de l'océan Indien et de l'océan Pacifique. Sa présence est également attestée en Europe (Portugal) et en Amérique du Sud (Brésil). Cette fourmi voyagerait par bateaux, camions, voire en avion cachée notamment dans des produits agricoles.

Actuellement (et sans doute incomplet) la fourmi folle jaune est présente dans plusieurs pays africains (République sud africaine, Madagascar…), en Asie (Chine, Inde, Malaisie, Indonésie, le Japon, Myanmar, Sri Lanka…), et en Océanie (Australie, Nouvelle Zélande…). Parmi les îles touchées par la présence de cette fourmi on peut citer l'île de la Réunion, l'île Maurice, les îles Christmas, les îles Cocos, les îles Cook, les îles Salomon, les Seychelles, Hawaii, Kiribati, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, l'archipel des Galápagos, la Micronésie…

La fourmi folle jaune mesure 4 à 5 millimètres de long et possède de grandes pattes (les anglais la surnomment "long-legged ant" c'est à dire : "fourmi à longues pattes") et de longues antennes. Les ouvrières ont le corps jaunâtre avec un abdomen un peu plus sombre. La tête est ovale avec des antennes à 11 segments. Le pétiole est bombé. L'œil, noir, proéminent, paraît disproportionné par rapport à la tête. Les ouvrières vivraient 3 mois. Les reines (gynes) sont plus grandes que les ouvrières et vivent plusieurs années.


Les colonies de fourmis folles jaunes son polygynes, c'est-à-dire qu'elles comportent plusieurs reines. Elles ne forment pas de fourmilières à proprement parler mais plutôt des colonies (ou super-colonies) comportant de nombreux "nids". Lorsqu'elles conquièrent un nouveau milieu ces fourmis semblent "pacifiques" jusqu'à ce que leur population atteigne, semble-t-il, une certaine importance. Par exemple dans l'île de Christmas (océan Indien) ces fourmis ont exterminé pas moins de 3 millions de crabes terrestres rouges (Gecarcoida natalis) en 18 mois (et ça continue), perturbant considérablement l'équilibre de la forêt. En effet ce crabe était un acteur important de la biodiversité des forêts de l'île. Ces fourmis occupent tout l'espace, y compris la canopée et menacent directement ou indirectement les populations de petits mammifères, de reptiles, d'insectes et d'oiseaux.

La fourmi folle jaune fréquente divers habitats comprenant les forêts naturelles, les berges des cours d'eau, les savanes broussailleuses, les zones agricoles, les plantations forestières, les prairies, les friches et autres zones perturbées, mais elles occupent également les zones urbaines et suburbaines où elles s'invitent jusque dans les habitations.

Pour nidifier la fourmi folle jaune se contente de peu. Une fissure, un terrier de rongeur ou de crabe (île Christmas), un tas de feuilles, un arbre creux, un faux plafond… En fait tout ce qui peut fournir un "abri".

La fourmi folle jaune est plutôt une fourmi omnivore dont l'alimentation s'adapte au milieu où elle vit. Une grande partie de son alimentation provient quand même de ses élevages de pucerons et cochenilles qui fournissent un miellat apprécié. Le reste de la nourriture est constitué de matières végétales et animales en décomposition, de graines, d'insectes, d'arachnides, de myriapodes, d'invertébrés, de mollusques, de crabes (voir supra), de petits rongeurs, d'oisillons… Pour tuer ses proies la fourmi folle jaune peut leur injecter son venin (acide formique) mais est capable également de pulvériser celui-ci en direction de la victime, en visant généralement les yeux.

En allemand la fourmi folle jaune s'appelle : gelbe spinnerameise, en anglais : long-legged ant, yellow crazy ant ou Maldive ant et en espagnol : hormiga loca ou hormiga zancona.
 
 
Kriss de Niort
 

 

Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
31 décembre 2000 7 31 /12 /décembre /2000 09:40

Le site Kriss Nature 
est heureux
de vous souhaiter
une
BONNE ANNEE 2008

Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
31 décembre 2000 7 31 /12 /décembre /2000 08:47

 

Fuchsia du Cap - Phygelius capensis



Le Fuchsia du Cap (Phygelius capensis) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Asteridae ou Lamiidae (suivant les classifications), au super ordre des Lamianae, à l'ordre des Lamiales ou Scrophulariales (suivant les classifications), à la famille des scrofulariacées (Scrophulariaceae), à la sous famille des Polemonioideae et au
genre
Phygelius
.

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal 

 

 

 

 

 

 


 

Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
30 décembre 2000 6 30 /12 /décembre /2000 23:37

 

Phygelius genre


Le genre Phygelius regroupe des plantes angiospermes dicotylédone appartenant à la sous classe des Asteridae ou Lamiidae (suivant les classifications), au super ordre des Lamianae, à l'ordre des Lamiales ou Scrophulariales (suivant les classifications), à la famille des scrofulariacées (Scrophulariaceae) et à la sous famille des Polemonioideae.

Le genre Phygelius ne comporte que deux espèces :
• Phygelius aequalis,
Phygelius capensis.

Cependant ces deux espèces ont souvent été croisées pour obtenir un hybride appelé Phygelius x rectus dont il existe de nombreux cultivars parmi lesquels on peut citer :
• Phygelius × rectus 'African Queen',
• Phygelius × rectus 'Aylesham's Pride,
• Phygelius × rectus 'Ivory Twist',
• Phygelius × rectus 'Jodie Southon,
• Phygelius × rectus 'Logan's Pink',
• Phygelius × rectus 'Raspberry Swirl',
• phygelius × rectus 'Sweet Dreams',
• Phygelius x rectus 'Devil's Tears',
• Phygelius x rectus 'Moonraker',
• Phygelius x rectus 'New Sensation',
• Phygelius x rectus 'Pink Elf',
• Phygelius x rectus 'Salmon Leap',
• Phygelius x rectus 'Winchester Fanfare'.



Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
30 décembre 2000 6 30 /12 /décembre /2000 18:58

 

Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes



La jacinthe d'eau (Eichhornia crassipes) est une plante angiosperme monocotylédone appartenant à la sous classe des Liliidae, à l'ordre des Liliales, à la famille des pontédériacées (Pontederiaceae) et au genre Eichhornia. Dans la classification phylogénétique la jacinthe d'eau appartient à l'ordre des Commelinales.

 

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 


Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
30 décembre 2000 6 30 /12 /décembre /2000 14:54

 

Argus vert - Thécla de la ronce - Thècle de la ronce

Callophrys rubi



L'argus vert (Callophrys rubi) appelé également "Thécla de la ronce" ou "Thècle de la ronce" est un papillon rhopalocère (diurne) appartenant au sous ordre des Ditrysia, à la super famille des Papilionoidea, à la famille des Lycaenidae, à la sous famille des thècles ou théclines (Theclinae), à la tribu des et au
genre Callophrys.

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 


Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
30 décembre 2000 6 30 /12 /décembre /2000 05:57

 

Le genre Callophrys


Le genre Callophrys regroupe des papillons appartenant au sous ordre des Ditrysia, à la super famille des Papilionoidea, à la famille des Lycaenidae, à la sous famille des thècles ou théclines (Theclinae) et à la tribu des Eumaeini.

Voici une liste non exhaustive, comprenant peut-être des synonymes ou des erreurs, des espèces qui composent le genre :
Callophrys affinis,
Callophrys amphichloros,
Callophrys androflavus,
Callophrys apama,
Callophrys armeniaca,
Callophrys augustinus : lutin brun ,
Callophrys avis : thècle de l'arbousier,
Callophrys barraguei,
Callophrys barryi,
Callophrys bayensis,
Callophrys bipunctata,
Callophrys borelis,
Callophrys brunnea,
Callophrys butlerovi,
Callophrys caecus,
Callophrys caerulescens,
Callophrys chalybeitincta,
Callophrys cinerascens,
Callophrys comstocki,
Callophrys connexa,
Callophrys danchenkoi,
Callophrys davisi,
Callophrys dumetorum,
Callophrys eryphron : Lutin du pin gris,
Callophrys fervida,
Callophrys fotis,
Callophrys foulquieri,
Callophrys gryneus : porte-queue verdâtre,
Callophrys hatuma,
Callophrys henrici : lutin des bleuets,
Callophrys herculeana,
Callophrys homoperplexa,
Callophrys immaculate = Callophrys immaculatum,
Callophrys incompleta,
Callophrys inferopunctata,
Callophrys intermedia,
Callophrys irus : Lutin givré ,
Callophrys johnsoni ,
Callophrys kolak,
Callophrys lanoraieensis : lutin des tourbières,
Callophrys leucosticta,
Callophrys major,
Callophrys minor,
Callophrys mossii ,
Callophrys mystaphia,
Callophrys neoperplexa,
Callophrys niphon : lutin des pins,
Callophrys nordlandica,
Callophrys obscurus,
Callophrys olivacea,
Callophrys oregonensis,
Callophrys pallida,
Callophrys paulae,
Callophrys perplexa,
Callophrys pigmentocarens,
Callophrys polaris,
Callophrys poletus,
Callophrys polia : Lutin grisâtre,
Callophrys polios,
Callophrys punctata,
Callophrys rosneri ,
Callophrys rubi : Thècle de la ronce ou argus vert,
Callophrys sachalinensis,
Callophrys schamyi,
Callophrys schryneri,
Callophrys semipallida,
Callophrys sheridanii,
Callophrys sibirica,
Callophrys spinetorum ,
Callophrys suaveola,
Callophrys suffusa,
Callophrys supraviridis,
Callophrys titanus,
Callophrys turkingtoni,
Callophrys virgatus,
Callophrys viridis,
Callophrys washingtonia.

Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
29 décembre 2000 5 29 /12 /décembre /2000 14:43

 

Malachite - Siproeta stelenes




Le malachite (Siproeta stelenes) est un papillon rhopalocère appartenant au sous ordre des Ditrysia, à la super famille des Papilionidés (Papilionoidea) à la famille des nymphalidés (Nymphalidae), à la sous famille des nymphalinés (Nymphalinae), à la tribu des Victorinini et au genre Siproeta.

 

 



Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article