FAAXAAL

Photo gratuite : Devenir fan de Faaxaal
Cliquez sur l'image,
puis sur " j'aime " pour
devenir fan de Faaxaal


Recommander

Liens

Catégories

 

Dipladenia sanderi - Mandevilla sanderi

Jasmin du Brésil



Le Mandevilla sanderi nommé aussi Dipladenia sanderi est une plante vivace angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des Gentianales et à la famille des Apocynacées (Apocynaceae) et au genre Mandevilla.

A la place de mandévilla (on dit aussi mandévilléa), vous entendrez souvent parler de dipladénia. Ces deux termes désignent le même genre de plante. En effet Dipladenia est l'ancien nom du genre Mandevilla. Il faut savoir que les changements de noms, de genre, d'espèces sont courants en botanique, entrainant souvent des confusions, surtout dans le public. Les termes Mandevilla et Dipladenia vont donc coexister un long moment encore.

Compte tenu de son origine, l'Amérique tropicale et plus précisément la Bolivie et le Brésil, la culture du Mandevilla sanderi n'est pas des plus aisées. En effet, c'est une plante qui demande une bonne exposition à la lumière et à la chaleur, mais aussi une bonne humidité de l'air. En fonction de votre climat le Mandevilla sanderi sera donc cultivé en intérieur (appartement ou serre) ou en extérieur, et si vous avez des températures hivernales inférieures à 10°C privilégiez la culture en pot afin de mettre le Mandevilla sanderi à l'abri. Notez que si la température va en dessous de 10°C, c'est seulement la partie aérienne qui disparaît, mais son tubercule subsiste. Il donnera de nouvelles pousses au printemps (s'il n'a pas gelé). Pendant la floraison, et en fonction de l'orientation et de la nature du sol, arrosez 2 à 3 fois par semaine avec une eau non calcaire. En hiver il conviendra de réduire les arrosages et les apports d'engrais.

Le Mandevilla sanderi doit être cultivé dans un sol neutre (ni trop calcaire, ni trop acide), de préférence dans un bon terreau bien drainé. Cultivé dans des conditions optimales votre Mandevilla sanderi peut atteindre 4 mètres de hauteur (c'est une liane qui peut dépasser 6 mètres dans son milieu naturel, et qui peut grandir de 60 centimètre par an), il faut donc prévoir un palissage pour soutenir ses tiges frêles. La plantation ou le rempotage s'effectue généralement au printemps, de préférence avant la floraison.


La multiplication du Mandevilla sanderi n'est pas aisée pour un jardinier amateur. Elle peut s'effectuer par semis sous serre chaude ou par bouturage. Lors de cette opération, vous remarquerez qu'à l'endroit de la coupure un latex s'écoule de la plante. Prenez des précautions car ce liquide est toxique et évitez de porter vos mais à vos yeux.

Pour conserver une belle forme à votre Mandevilla sanderi, vous pouvez le rabattre à 3 ou 4 yeux, dès la floraison terminée. Inutile de laisser fructifier le Mandevilla sanderi, car les fruits ne présentent pas d'intérêt, sauf bien évidemment si vous voulez récolter des graines. Le fait de rabattre la plante va favoriser la pousse de nouvelles tiges, et comme les fleurs apparaissent sur les rameaux de l'année, votre floraison n'en sera que plus abondante.

Le Mandevilla sanderi peut être victime d'attaques de cochenilles, d'aleurodes et d'araignées rouges. Prenez donc toutes les précautions d'usage, et en cas d'infestation utilisez de préférence des produits naturels ou biologiques.






Kriss de Niort, le 28 août 2007 

 

 

 

Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés