Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2000 6 16 /09 /septembre /2000 12:32

 

Ambroisie à feuilles d'armoise

Ambrosia artemisiifolia



L'ambroisie à feuilles d'armoise, appelée également petite ambroisie (Ambrosia artemisiifolia Syn. Ambrosia elatior ou Ambrosia. artemisiaefolia) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des Asterales, à la famille des composacées ou astéracées (Asteraceae) à la sous famille des Tubuliflores et au genre "ambroisie" (Ambrosia).

L'ambroisie à feuilles d'armoise surnommée également "Ambroisie élevée" est une plante herbacée annuelle originaire d'Amérique du Nord. Aux USA son aire de répartition s'étend principalement du Maine au Texas et de la Floride au Wisconsin, tandis qu'au Canada l'ambroisie à feuilles d'armoise est présente de Terre-neuve et du Nouveau-Brunswick au Manitoba et au Saskatchewan. Au Québec, l'ambroisie à feuilles d'armoise est appelée "petite herbe à poux".

L'ambroisie à feuilles d'armoise s'est naturalisée dans plusieurs pays d'Europe et notamment en France, où elle a été introduite probablement de façon involontaire au milieu du 19ème siècle. Elle est plus particulièrement présente dans la région Rhône-Alpes, mais pas exclusivement. Et son aire de répartition se développe.

L'ambroisie à feuilles d'armoise est une plante rudérale envahissante, dont le pollen provoque de graves troubles de la santé chez de nombreuses personnes.

La tige de l'ambroisie à feuilles d'armoise peut atteindre jusqu'à deux mètre de hauteur, mais la hauteur moyenne se situe généralement entre 60 centimètres et 1 mètre. C'est une plante au port dressé et buissonnant, se ramifiant généralement à la base. La tige est le plus souvent velue et légèrement rougeâtre.

Les feuilles de l'ambroisie à feuilles d'armoise sont opposées dans le bas de la plante, mais alternes en partie supérieure. Les feuilles, profondément découpées, sont plus étroites vers le sommet qu'à la base (5 à 10 cm). La couleur des feuilles de l'ambroisie à feuilles d'armoise est verte autant sur leur face supérieure qu'inférieure ce qui permet de la différencier de l'armoise.

L'ambroisie à feuilles d'armoise est une plante monoïque, c'est à dire que les fleurs mâles et femelles sont présentes sur la plante, mais elles sont séparées. Les fleurs mâles, de couleur verte, en capitules (normal, c'est une astéracée) sont groupées en épis terminaux. Chaque épi est constitué de 25 à 50 capitules. Pour leur part, les fleurs femelles sont situées à la base des épis et des feuilles. La pollinisation est anémogame (effectuée par le vent). La floraison s'étend du mois d'août au mois d'octobre. Lors de la floraison les feuilles disparaissent.

Le fruit de l'ambroisie à feuilles d'armoise est un akène. Chaque akène contient une graine épineuse. Un pied d'ambroisie à feuilles d'armoise peut produire plusieurs milliers de graines. A maturité la graine tombe au sol au pied de la plante (on dit que la dissémination est barochore). Par contre la dissémination est également assurée autant par les hommes qui la transportent bien involontairement, par exemple, sous leurs chaussures (anthropochorie), que par l'eau (hydrochorie). L'ornithochorie (dissémination par les oiseaux) pourrait constituer un autre facteur, mais cela reste à démontrer. Les graines de l'ambroisie à feuilles d'armoise sont très résistantes et peuvent rester en dormance dans le sol plusieurs dizaines d'années. Certains auteurs avancent le chiffre de 40 ans.

L'ambroisie à feuilles d'armoise germe au printemps, mais son développement est très lent. A chaque stade de son développement, l'ambroisie à feuilles d'armoise peut être confondue avec d'autres plantes ce qui complique sérieusement la lutte contre cette plante envahissante.

L'ambroisie à feuilles d'armoise, surnommée également fausse moutarde, absinthe du pays mais aussi fausse tomate, a la fâcheuse habitude de se mêler aux autres cultures où elle passe souvent inaperçue, notamment les cultures de tournesols. Cependant, l'ambroisie à feuilles d'armoise s'implante facilement dans toutes sortes d'habitats : friches urbaines et agricoles, bord des routes, le long des rivières, sur les sols récemment retournés…

L'ambroisie à feuilles d'armoise est peu exigeante mais s'installe de préférence dans les sols riches en azote (c'est une plante nitrophile) et plutôt sablonneux. Si l'exposition est ensoleillée, c'est encore mieux. Il s'agit là de préférences, mais la plante est capable de croître dans d'autres milieux moins propices.

Que l'ambroisie à feuilles d'armoise soit une plante invasive, est une chose, mais c'est surtout une plante dont le pollen provoque de nombreuses réactions allergiques. Aussi lors de la floraison, dans les régions où elle est présente en grande quantité (mais aussi dans les régions environnantes car le vent transporte le pollen sur plusieurs dizaines de kilomètres), elle provoque l'apparition de nombreux cas de conjonctivites, rhinites, asthmes, eczéma etc.

La lutte contre l'ambroisie à feuilles d'armoise s'organise dans les régions concernées. Des capteurs de pollen sont installés afin d'établir des bulletins allergopolliniques destinés à informer les autorités compétentes en matière de santé ainsi que les médias chargés de diffuser l'information auprès du public. D'autre part, les élus locaux sont fortement incités à prendre des arrêtés municipaux et à informer la population. La Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRAS) donne également des conseils pour lutter efficacement contre la prolifération de l'ambroisie à feuilles d'armoise et rappelle que les maires peuvent (doivent ?) également veiller à l'application des arrêtés de destruction.





Kriss de Niort, le 16 septembre 2007  

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires

chriscraft_ 24/09/2007 11:46

j'étais partie une semaine en Corse, et j'ai bien regardé il n'y en avait pas d'ambroisie :)) par contre des raisins d'amérique oui et des buddléias aussi

à bientot

Kriss de Niort 24/09/2007 12:14

J'espère que tu as fait un beau voyage et ramené de nombreuses photos... Bises

Méandre 23/09/2007 08:46

c'est vraiment une plaie cette plante.... et je doute qu'on puisse en venir à bout un de ces jours...

Léon magien 19/09/2007 10:29

Je n'en ai pas encore vu à Brest, mais heureusement car je fais de l'asthme. Je me demande qui a eu l'idée d'i:mporter ça en France... Quelle idée aussi sotte que grenue !