Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2000 1 23 /10 /octobre /2000 07:19

 

Code international de nomenclature botanique de St Louis

On me demande souvent comment on "fabrique" les noms scientifiques des plantes. Voici un document qui pourra sans doute vous éclairer un peu à ce sujet.

"Les règles qui régissent la nomenclature scientifique en botanique (y compris la phycologie et la mycologie) sont révisées lors des réunions de la section de nomenclature des divers Congrès Internationaux de Botanique. La présente édition du Code international de nomenclature botanique contient les décisions prises lors du XVIème Congrès International de Botanique tenu à Saint Louis en 1999 et remplace le Code de Tokyo, publié six ans auparavant à la suite du XVème Congrès International de Botanique de Yokohama. Elle est entièrement rédigée en Anglais (britannique). Le Code de Tokyo a été traduit en chinois, français, allemand, italien, japonais, russe et slovaque ; il est prévu de même que le Code de Saint Louis deviendra disponible en diverses langues.

Le Code de Saint Louis ne diffère pas sensiblement, dans sa présentation générale et dans sa disposition, du Code de Tokyo, et la numérotation des Articles et des Appendices reste la même, bien qu’il y ait eu quelques modifications dans la numérotation des paragraphes, Recommandations et Exemples. Dans le Code de Tokyo, une renumérotation complète a eu lieu, et en conséquence, sa préface contenait un tableau comparant la position de ses dispositions avec celles de l’édition précédente (Berlin). Cette fois -ci, un tel tableau n’est pas inclus."

Lire la suite ici :
Code international de nomenclature de St. Louis (document pdf)



Source Tela Botanica sous licence libre Creative Commons (by-sa) afin d'en faciliter la divulgation.

En Savoir plus sur ces droits : http://www.tela-botanica.org/page:56

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Véro 23/10/2007 15:05

Oups plutôt ardu comme lecture, je ne suis pas allé jusqu'au bout !