Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2000 4 21 /12 /décembre /2000 16:03

 

Paliurus (genre)

 

Le genre Paliurus, nommé parfois à tort Aubletia, regroupe des plantes angiospermes dicotylédones appartenant à l'ordre des Rhamnales, à la famille des rhamnacées (Rhamnaceae) et à la tribu des Paliureae.

Les plantes appartenant au genre Paliurus sont originaires des climats chauds de l'Eurasie, y compris le Japon, et de l'Afrique du Nord.

Ce sont des arbustes ou de petits arbres qui mesurent de 2 à 15 mètres de hauteur, dont les tiges poussent en zigzag, avec deux stipules épineux à la base des feuilles. Suivant les espèces les feuilles sont persistantes ou caduques. Ces feuilles, vertes, brillantes, trinervurées, entières ou dentées, alternes, généralement ovales, mesurent de 3 à 10 centimètres de long pour 1 à 6 centimètres de large.

Les fleurs, bisexuées, pédonculées, en cyme, possèdent 5 sépales et 5 pétales. L'ovaire, semi infère possède de 2 à 3 loges avec 1 ovule par loge.

Le fruit des Paliurus est un fruit sec situé au centre d'une membrane mesurant de 1 à 3 centimètres de diamètre.

Vous trouverez ci-dessous la liste des espèces que j'ai identifiées :
• Paliurus asiaticus : = Paliurus orientalis ?
• Paliurus hemsleyanus au sud de la Chine,
• Paliurus hirsutus,
• Paliurus orientalis syn. Paliurus sinicus en Chine centrale,
• Paliurus ramosissimus en Asie de l'Est syn. Aubletia ramosissima, Paliurus aubletia,
Paliurus spina-christi syn. Paliurus aculeatus, Paliurus australis, Paliurus trinervatus, Rhamnus paliurus, Paliurus clypeiformis, Paliurus solitarius, Paliurus microcarpus, Paliurus virgatus, Ziziphus paliurus,
• Paliurus tonkinensis = Paliurus hirsutus var. trichocarpus.

Le genre paliurus est très ancien et on rencontre ses graines dans les couches datant de l'éocène, du miocène, de l'oligocène et du pléistocène. L'espèce baptisée Paliurus favonii était présente en Amérique du nord à l'éocène et au miocène, à l'oligocène et au miocène en Europe, et de l'éocène au pléistocène en Asie.

Diverses chenilles choisissent les représentants du genre Paliurus comme plante hôte. C'est le cas notamment de l'azuré du Jujubier (Tarucus theophrastus), de Bucculatrix albella, de Bucculatrix paliuricola (en Asie) ou Bucculatrix turatii.


Kriss de Niort, le 22/12/2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires