Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2000 4 20 /04 /avril /2000 13:09

 

Varan à gorge blanche Varanus albigularis


Photo Varan à gorge blanche (Varanus albigularis) Le varan à gorge blanche (Varanus albigularis) est un animal appartenant à la classe des sauriens (Sauropsida) à l'ordre des Squamata, au sous ordre des Scleroglossa, à la super famille des Varanoidea, à la famille des Varanidés (Varanidae) et au genre Varanus.

Pendant longtemps le varan à gorge blanche a été considéré comme une sous espèce de Varanus exanthematicus (Varanus exanthematicus albigularis), ce qui explique sans doute pourquoi certains appellent encore cet animal "Varan des steppes d’Afrique orientale.

Le varan à gorge blanche est originaire d'Afrique, et plus précisément d'Afrique du Sud, d'Angola, du Botswana, du Congo, de Djibouti, d'Erythrée, d'Ethiopie, du Kenya, du Lesotho, du Malawi, de Mozambique, de Namibie, d'Ouganda, de Somalie, du Soudan, du Swaziland, de Tanzanie, du Zaïre, de Zambie, et du Zimbabwe.

Il existe trois sous espèces de varan à gorge blanche qui se distinguent par le nombre de rangées d'écailles sur leur corps. Cependant il s'agit d'une fourchette dont certaines plages sont communes. Il faut donc associer le nombre de rangées et le pays d'origine pour déterminer la sous espèce. Plus facile à dire qu'à faire ! Ainsi :
• Varanus albigularis albigularis, appelé White throated Monitor par les anglophones, possède entre 137 et 167 rangées d'écailles et est originaire principalement d'Afrique du Sud, du Botswana, du Lesotho (disparu ?), du Mozambique, de Namibie, de Zambie (partiel) et du Zimbabwe,
• Varanus albigularis angolensis, appelé Angolan white throated Monitor par les anglophones, possède de 110 à 141 rangées d'écailles et est originaire principalement comme son nom l'indique d'Angola, mais également de Namibie (partiel), du Zaïre et de Zambie (partiel),
• Varanus albigularis microstictus, appelé Black throated Monitor par les anglophones, possède de 122 à 152 rangées d'écailles et est originaire principalement de Djibouti, d'Erythrée, d'Ethiopie, du Kenya, du Malawi, du Mozambique (partiel, )de Somalie, du Soudan (partiel), de Tanzanie (partiel), de Zambie (partiel).

Cependant cet animal est extrêmement variable et présente souvent des livrées différentes au sein des mêmes habitats. D'autre part ces différentes sous espèces s'hybrident souvent entre elles là où leurs aires de répartitions se chevauchent. Du coup certains auteurs contestent cette division en sous espèces.

Le varan à gorge blanche fréquente des habitats variés comme les prairies, les steppes ou la savane. Il semble absent des grandes forêts tropicales denses ainsi que des déserts.

Le varan à gorge blanche mesure communément 100 à 150 centimètres avec des records signalés à plus de deux mètres.

La saison de reproduction du varan à gorge blanche varie en fonction de la région et des conditions climatiques qui y règnent. La femelle pond ses œufs dans des "nids" qui peuvent être aussi bien une termitière abandonnée qu'un terrier abandonné. La durée d'incubation est très variable et dépend de la température et de l'hygrométrie. Les nouveau-nés mesurent environ 20 centimètres pour un poids de 25 à 30 grammes. La maturité sexuelle est obtenue généralement au bout de deux ans.

Le varan à gorge blanche se déplace le plus souvent au sol pour rechercher sa nourriture. Il est aussi capable de grimper aux arbres, mais ce n'est pas vraiment un varan arboricole. Opportuniste, il se nourrit d'insectes divers, de larves, de lézards, d'oiseaux, d'œufs, de grenouilles, de petits mammifères, voire même de charognes. Pour sa quête de nourriture il peut parcourir plusieurs kilomètres par jour. En effet le varan à gorge blanche doit se constituer des réserves de graisse qu'il brûlera durant ses périodes d'activité réduite, en hiver, ou au contraire lors des périodes sèches.

Le statut UICN du varan à gorge blanche est "Préoccupation mineure".

 

Kriss de Niort, le 20/04/2008

Photo aimablement offerte par Jojo

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires

melodye 24/04/2008 20:19

bonsoir kriss, jai une photo qui pourrait peut etre t'intéresser car je ne lai pas vu sur ton site. jai croisé pour la premiere fois aujourd'hui , ce qui semble etre un triton alpestre. si cela t'interesse fais moi signe, je te file les photos! sauf, si tu las deja sur ton blog!
bonne soirée!

Kriss de Niort 24/04/2008 20:27


Vi vi tu peux me les envoyer... tu as mon adresse... Bisous


Valérie 22/04/2008 07:18

Bonjour Kriss pour ce documentaire!! je te souhaite une bonne journée, bizzzzzzz

Claude B 21/04/2008 20:47

non, je n'ai pas essayé, et je n'essayerai jamais ;-))

Rosie 21/04/2008 04:28

Merci pour ce magnifique billet si instructif sur le varan à gorge blanche, j'ai lu tout cela avec beaucoup d'intérêt.

Je ne crois pas qu'il y en a au Cameroun, Afrique, je n'en ai jamais vu.

En descendant sur ta page, j'ai vu que tes articles récents étaient là, je postais toujours au premier billet en haut, pensant que c'était ton dernier billet. Bien contente d'avoir descendu un peu sur la page, j'y ai trouvé des articles très intéressants.

Bon lundi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Xavier 20/04/2008 19:02

Il a pas l'air trés marrant ton varan !!
Merci pour toutes ces infos, on apprend chaque jour quelque chose en te lisant !!