Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2000 6 08 /07 /juillet /2000 13:00

 

La grande tortue - Nymphalis polychloros


Photo Grande tortue (Nymphalis polychloros) La grande tortue (Nymphalis polychloros), appelée également vanesse de l'orme, est un papillon diurne appartenant au sous ordre des Ditrysia, à la famille des Nymphalidés (Nymphalidae), à la sous famille des Nymphalinés (Nymphalinae) et au genre Nymphalis.

Il existe plusieurs synonymes latins pour désigner cette espèce :
Papilio polychloros,
Papilio testudo,
Vanessa dixeyi,
Vanessa pyromelas.

On distingue au moins deux sous espèces :
Nymphalis polychloros polychloros,
Nymphalis polychloros erythromelas (Afrique du nord).

L'aire de répartition de la grande tortue est très vaste et s'étend de l'Europe à l'Asie centrale en passant par l'Afrique du Nord et l'Asie mineure. La grande tortue fréquente les bois clairs et les lisières de forêts, mais aussi les friches, les vergers, les pelouses sèches et jardins, jusqu'à 2000 mètres d'altitude. La sous espèce N. p. erythromelas est parfois présente jusqu'à 3000 mètres d'altitude.

La grande tortue est un papillon bivoltin dans la plus grande partie de son aire de répartition, mais univoltain dans la partie la plus septentrionale ou en montagne à haute altitude.

La grande tortue possède une envergure de 5 à 6,5 centimètres. Elle ressemble à la petite tortue (
Aglais urticae) mais sa taille est plus importante et les lunules bleues au bord des ailes sont plus petites.

L'imago est visible de mars à septembre/octobre lorsqu'il y a deux générations, sinon de mai/juin à août/septembre. La grande tortue hiberne à l'état d'imago. Au plus fort de l'été la grande tortue prends souvent quelques jours de repos (diapause). L'imago est peu présent sur les fleurs, il préfère se nourrir de la sève qui coule des arbres ou de fruits mûrs, voire blets et même gâtés.

Après accouplement les œufs sont pondus sur les branches des plantes hôtes, de telle sorte que les chenilles émergent en même temps qu'apparaissent les premières feuilles. Parmi les plantes hôtes on peut citer l'orme champêtre (Ulmus minor), l'orme blanc (Ulmus glabra), l'orme d'Amérique (Ulmus americana), le saule fragile (Salix fragilis), le saule marsault (Salix caprea), le saule pédicellé (Salix pedicellata), le saule cotoneux (Salix eleagnos), le peuplier noir (Populus nigra), le tremble (Populus tremula), l'alisier torminal (Sorbus torminalis), l'alisier blanc (Sorbus aria), l'épine blanche (Crataegus monogyna) et divers arbres fruitiers comme les pommiers (Malus pumila), les poiriers (Pirus communis)...

La chenille de la grande tortue est brune avec une bande médiane noire bordée d'une zone claire de forme irrégulière ainsi que des épines jaune orangé ramifiées. A son développement maximal elle atteint 4,5 centimètres.


Kriss de Niort, le 05/05/2008


Crédit photo :
Photo mise dans le domaine public par son auteur : Taxelson



Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires