Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2000 6 10 /06 /juin /2000 14:22

 

Caryer cordiforme - Carya cordiformis


Le caryer cordiforme (Carya cordiformis) est un arbre angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Hamamelidae, à l'ordre des Juglandales, à la famille des juglandacées (Juglandaceae) et au genre Carya. Dans la classification phylogénétique le caryer cordiforme appartient à l'ordre des Fagales.

Il existe plusieurs synonymes latins pour désigner le caryer cordiforme :
• Carya amara var. leptophyllum,
• Hicoria cordiformis,
• Juglans cordiformis.


Le caryer cordiforme est aussi appelé : noyer des marais, noyer amer, caryer amer, caryer à noix amères, carya amer ou noyer dur.

Le caryer cordiforme est originaire de la partie orientale de l’Amérique du Nord, du sud du Canada jusqu'au Texas. Le caryer cordiforme apprécie les sols humides, bien drainés et fertiles, avec un ensoleillement suffisant mais pas excessif. Il supporte la présence d'autres essences de feuillus, notamment les érables, les hêtres et les chênes. Cependant dans son aire de répartition, on peut le rencontrer également sur des terres arides avec des sols pauvres en éléments nutritifs.

Le caryer cordiforme peut atteindre 25 mètres de hauteur pour un diamètre de 120 centimètres. Il a une croissance rapide. Le houppier présente une forme ovoïde. Les branches supérieures sont verticales et s'abaissent progressivement avec l'âge. Le caryer cordiforme peut vivre 200 ans.

Lorsque l'arbre est jeune, l'écorce est plutôt lisse, grisâtre, maculée verticalement de taches brunâtres. Avec l'âge (plusieurs dizaines d'années) l'écorce devient brun clair et progressivement rugueuse, marquée de crevasses, et adhère très fermement à l'arbre.

Le bois du caryer cordiforme, appelé "hickory" est dur (d'où certainement le nom de noyer dur) et recherché pour divers usages, notamment le fumage des viandes, le tournage, la confection de manches d'outils, le lambrissage, voire l'ébénisterie, même s'il est difficile à travailler.

Les feuilles caduques, pétiolées, composées, alternes, imparipennées, mesurent jusqu'à 25 centimètres de long et possèdent 7 à 11 folioles. Les folioles, ovales, denticulés, acuminés sont verts foncé en face supérieure et vert clair en face inférieure. La face inférieure est pubescente. A l'automne le feuillage devient jaune. Les bourgeons d'hiver sont également jaunes.

Le caryer cordiforme fleurit du mois de mai jusqu'au mois de juin. C'est un arbre monoïque, c'est à dire qu'il possède des fleurs mâles et des fleurs femelles séparées, mais présentes sur le même arbre. Les fleurs, jaunâtres, apparaissent en même temps que les feuilles. Les fleurs femelles forment de petits bouquets dressés tandis que les fleurs mâles, situées à l'aisselle des feuilles, sont réunies en chatons pendants, de 8 à 10 cm de longueur. Les fleurs mâles apparaissent avant les fleurs femelles. La pollinisation est essentiellement anémogame.

Le caryer cordiforme est un pacanier. Le fruit, globuleux, est une drupe de 2 à 3 centimètres de diamètre. Le brou, vert, peu épais, protège un "noyau" qui renferme une amande à haute teneur en tanin et au goût amer, ce que laissent entrevoir ses nombreux noms vernaculaires. La chute des fruits se produit à la fin de l'automne (octobre à décembre).


Kriss de Niort, le 18/08/2008



Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires