Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2000 1 10 /07 /juillet /2000 18:25

 

Vespère stridulant - Vesperus strepens


Photo Vespère stridulant Vesperus strepens Le vespère stridulant (Vesperus strepens Syn. Stenocorus strepens) est un coléoptère appartenant au sous ordre des Polyphaga, à l'infra ordre des Cucujiformia, à la super famille des Cerambycoidea ou des Chrysomeloidea (suivant les classifications), à la famille des vespéridés (Vesperidae), à la sous famille des vespérinés (Vesperinae), à la tribu des Vesperini et au genre Vesperus.

On distingue une variété, Vesperus strepens var. litigiosus et une sous espèce Vesperus strepens ligusticus.

Le vespère stridulant est originaire du sud est de la France, essentiellement de la Provence et d'Italie. Le nom du genre "Vesperus" vient du latin "vesper" car les imagos sont plutôt vespéraux ou crépusculaires comme on dit plus couramment. En fait ils sont même nocturnes.

L'émergence des imagos est variable en fonction de l'altitude et des conditions climatiques. En Italie ou dans les régions les plus chaudes de Provence l'imago apparaît en décembre/ janvier, mais plus communément il apparait à partir d'avril/mai.

Le mâle mesure entre 18 et 27 millimètres de long tandis que la femelle, un peu plus grande et plus large, mesure entre 20 et 30 millimètres. Les antennes du mâle sont plus longues que son abdomen tandis que les antennes de la femelle sont plus courtes. Les élytres sont brun clair, le reste du corps est un peu plus rougeâtre. Seul le mâle vole. La femelle possède des élytres réduites et ne vole pas. Elles se déplacent à terre.

Photo Vespère stridulant Vesperus strepens Pour attirer les mâles, les femelles grimpent sur les branches basses des arbres et libèrent leurs phéromones. Les mâles, généralement plus nombreux que les femelles, ne tardent pas à arriver. Peu de temps après l'accouplement les mâles meurent. Ceux qui n'ont pas eu la chance de féconder une femelle ont le droit de vivre un peu plus longtemps.

Une fois fécondée la femelle enfonce son oviscapte dans le sol (le plus souvent) et dépose ses œufs, généralement jaunâtres, par petits paquets. Une fois ses œufs pondus, la femelle ne tarde pas à mourir.

Les larves du vespère stridulant sont rhizophages, c'est-à-dire qu'elles se nourrissent de racines et polyphages, c'est-à-dire qu'elles s'attaquent à des végétaux très variés. Lorsque les larves sont très nombreuses, elles peuvent infliger des dégâts aux cultures (oliviers, vigne, pommes de terre…).

Les larves du vespère stridulant passent par deux stades successifs, bien distincts. Les larves du premier stade sont "éruciformes" c'est-à-dire qu'elles ressemblent à des chenilles, tandis que les larves du deuxième stade sont "mélolonthiformes" c'est-à-dire que leur apparence fait penser aux larves arquées des hannetons.

La nymphose a lieu dans le sol, dans une loge constituée de terre durcie.


Kriss de Niort, le 26/08/200/


Crédit photo :
La photo a été offerte à Kriss Nature par 123soleil


Voir aussi :  les rhagies | le Minotaure Typhée | les blattes | Les mantes religieuses | le frelon | La cigale | Le pentatome rayé |Le graphosome ponctué | Le silphe à 4 points | la callidie sanguine | le clairon des abeilles | L'agapanthie des chardons | la cicindèle champêtre | Phytoecia coerulea | le cercope rouge sang | Cercopis intermedia | cétoine hérissée | clyte arqué | syrphe pyrastre | Mylabre à 4 points | Le purpuricène du chêne vert | Mante décolorée | Punaise à damier | Mantispe commune | Oedipode souffrée | Clairon des fourmis | Coccinelle asiatique | Limentis arthemis astyanax Hibernie défoliante | Cidarie de la balsamine |  Demi deuil Halias du hêtre Rosalie des Alpes | Cryptolaemus montrouzieri | Doryphore | Petit capricorne |  Coccinelle ocellée | Agapanthia annularis | Lagria atripes |
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires