Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2000 1 10 /07 /juillet /2000 16:56

 

Ecaille pourprée - Rhyparia purpurata



L'écaille pourprée (Rhyparia purpurata Syn. Phalaena purpurea), appelée parfois "rhyparie pourpre" ou "écaille mouchetée", est un papillon appartenant à la super famille des Noctuoidea, à la famille des Arctiidae, à la sous famille des Arctiinae et au genre Rhyparia.

On distingue plusieurs sous espèces et notamment :
Rhyparia purpurata caucasica, en Iran et en Turquie,
Rhyparia purpurata gerda, au Japon, en Chine, en Corée et en Mongolie,
Rhyparia purpurata purpurata, la sous espèce nominale, essentiellement européenne.

Il existe une forme dite "flava" dont les ailes postérieures sont jaune foncé au lieu de rouge pourpre comme dans la forme nominale.

L'écaille pourprée possède une très large aire de répartition qui s'étend dans les zones tempérées de l'Europe jusqu'au Japon. En France l'écaille pourprée est présente un peu partout (surtout dans le midi), mais elle semble se raréfier ci et là, notamment dans le nord et dans l'ouest.

L'écaille pourprée est un papillon nocturne, dont l'imago est parfois visible le jour. Sa période de vol s'étend du mois de juin et dure jusqu'au mois de juillet, du moins en France. L'écaille pourprée préfère les biotopes comme les flancs de colline, les landes, les friches... C'est un papillon généralement univoltin (une seule génération par an) mais dans les régions les plus méridionales il y a deux générations par an, les imagos de seconde génération apparaissant en octobre.

Les ailes antérieures sont jaunâtres, parsemées de taches irrégulières foncées (d'où le nom de "écaille mouchetée").L'abdomen est également jaunâtre avec une rangée de taches noires en partie supérieure. Les ailes postérieures sont rougeâtres, avec des macules noires. Le mâle possède des antennes pectinées qui lui servent à repérer les phéromones émises par la femelle.

La chenille est polyphage et se nourrit sur diverses plantes herbacées et arbustes comme : le saule argenté (Salix repens), le saule l'Arctique (Salix phylicifolia), le saule marsault (Salix caprea), le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia), la myrtille commune (Vaccinium myrtillus), le genêt à balais (Cytisus scoparius), le genêt des teinturiers (Genista tinctoria), le caille-lait jaune (Galium verum), le plantain des oiseaux (Plantago major), l'achillée millefeuille (Achillea millefolium), l'armoise des champs (Artemisia campestris), la tanaisie commune (Tanacetum vulgare ), la mauve des bois (Malva sylvestris), le trèfle blanc (Trifolium repens), l'épervière en ombelle (Hieracium umbellatum), et bien d'autres encore.
 
 
Kriss de Niort, le 27/08/2008
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires