Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2000 5 08 /09 /septembre /2000 08:14

 

Coccinelle à 16 points - Tytthaspis sedecimpunctata



La coccinelle à 16 points (Tytthaspis sedecimpunctata, noté parfois Tytthaspis 16-punctata) est un coléoptère appartenant au sous ordre des Polyphaga, à l'infra ordre des Cucujiformia, à la super famille des Cucujoidea, à la famille des coccinellidés (Coccinellidae), à la sous famille des Coccinellinae, à la tribu des Thyttaspididini et au genre Tytthaspis.

Il existe deux synonymes latins pour désigner la coccinelle à 16 points :
• Micraspis sedecimpunctata,
• Coccinella sedecimpunctata
.

La coccinelle à 16 points est présente dans une grande partie de l'Europe et de l'Asie, sauf dans le grand nord. Son aire de répartition s'étend à l'est jusqu'à la Mongolie. Cette coccinelle est également présente à l'est de l'Afrique du nord.

La coccinelle à 16 points fréquente divers milieux comme les dunes côtières, les berges sableuses des rivières, les prairies sèches, les friches, les sous bois, les pelouses, les jardins, les landes, les haies... La coccinelle à 16 points peut-être rare ou absente localement et abondante ailleurs. On retrouve cette coccinelle du niveau de la mer, jusqu'à 400/500 mètres d'altitude.

La coccinelle à 16 points mesure de 2,5 à 3,5 millimètres. Les élytres, jaune clair à rosâtre, ornées chacune de 8 points noirs dont certains peuvent être réunis, possèdent une ligne suturale sombre. Le dos est bombé. Les pattes sont jaunâtres. Les antennes sont courtes. On peut observer parfois des formes mélaniques.

La coccinelle à 16 points est une coccinelle mycophage (moisissures notamment), que l'on observe souvent sur les graminées. Ses mandibules portent un "peigne" lui permettant de rassembler les spores des champignons. De la même façon cette coccinelle s'alimenterait de pollen. Certains auteurs indiquent que la coccinelle à 16 points se nourrit de pucerons et d'acariens, mais ce point reste à confirmer, notamment à cause de la spécialisation des mandibules.

Il y a plusieurs générations de coccinelles à 16 points tout au long de l'année. Les représentants de la dernière génération hibernent en s'agrégeant dans des endroits secs et chauds (murs d'habitations exposés au sud par exemple), mais également dans l'herbe ou sur des piquets. La sortie d'hibernation a lieu dès les beaux jours du printemps, en mars/avril.

En allemand la coccinelle à 16 points s'appelle : sechzehnpunkt-marienkäfer, en angalis : sixteen-spot ladybird et en néerlandais : zestienpuntlieveheersbeestje.
 
 
Kriss de Niort, le 08/09/2008

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires