Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2000 5 27 /10 /octobre /2000 20:35

 

Lézard ocellé (Timon lepidus)



Le lézard ocellé (Timon lepidus) est un reptile appartenant à la sous classe des Diapsida, à l'infra classe des Lepidosauromorpha, au super ordre des Lepidosauria, à l'ordre des squamates (Squamata), au sous ordre des sauriens (Sauria), à l'infra ordre des Scincomorpha, à la super famille des Lacertoidea, à la famille des lacertidés (Lacertidae), à la sous famille de s lacertinés (Lacertinae) et au genre Timon.

On distingue généralement les sous espèces suivantes de lézard ocellé :
Timon lepidus ibericus : au nord-ouest du Portugal et de l'Espagne,
Timon lepidus lepidus : la sous espèce nominale,
Timon lepidus nevadensis : au sud-est de l'Espagne,
Timon lepidus oteroi.

Plusieurs synonymes latins ont été utilisés pour désigner le lézard ocellé, et notamment :
• Lacerta lepida,
• Lacerta ocellata.


Le lézard ocellé est originaire du sud-ouest de l'Europe. On le rencontre en France, en Italie (petite zone à l'extrême nord ouest), en Espagne et au Portugal. En France le lézard ocellé est présent en région méditerranéenne ainsi que sur une partie du littoral atlantique. Curieusement ce lézard est absent de corse. Dans le sud-ouest de la France on trouve quelques populations isolées et très menacées en Dordogne, dans le Lot, dans l'Aveyron, en Vendée, en Charente, dans le Tarn, dans l'Ariège, en Haute Garonne...

Le lézard ocellé fréquente divers types d'habitats secs, généralement à végétation basse ou broussailleuse, offrant de nombreuses caches (tas de pierres, terriers abandonnés, vieilles souches, bâtisses en ruine…). C'est ainsi qu'on le retrouve dans le maquis, la garrigue, les pelouses herbeuses, les dunes littorales, les flancs de collines rocailleuses… On le retrouve également dans les vignobles, les oliveraies… Le lézard ocellé vit du niveau de la mer jusqu'à 2000 mètres de hauteur dans le sud de l'Espagne.

Le lézard ocellé mesure généralement une vingtaine de centimètres de la tête jusqu'au cloaque. Sa queue peut représenter le double de la taille du corps, ce qui fait qu'un spécimen moyen mesure en tout 60 centimètres de long. Certains spécimens, mesurent jusqu'à 80 centimètres de long et même 90 centimètres. C'est le plus grand lézard d'Europe. Les mâles sont plus grands que les femelles (45 à 50 centimètres pour les femelles).


Le lézard ocellé possède une tête en forme de triangle. La tête du mâle est large et massive tandis que celle de la femelle est plus fine. Le lézard ocellé présente une couleur globalement verte avec de nombreux points noirs irrégulièrement répartis. Les flancs sont marqués de plusieurs ocelles bleus. La gorge et les parties inférieures sont jaunâtres à verdâtres. Les femelles présentent des couleurs plus ternes et possèdent moins d'ocelles bleus (et parfois pas du tout). Suivant les sous espèces, il existe des différences de coloration. Les pattes arrière donnent une impression de puissance. Le corps des juvéniles possèdent généralement des ocelles blancs, parfois bordés de noir.

Le lézard ocellé est ce qu'on appelle un "prédateur opportuniste". Il se nourrit de gros insectes (coléoptères, criquets…), d'araignées, de limaces, d'escargots… C'est un bon grimpeur qui peut aller chaparder des œufs dans les nids et des oisillons. Il se nourrit également de petits mammifères, batraciens et reptiles. Il lui arrive de consommer des végétaux (fruits, graines…).

La période de reproduction a lieu vers la fin du printemps. A cette occasion les mâles sont territoriaux et vindicatifs. La femelle pond une quinzaine d'œufs (de 5 à 20) mesurant environ 2 cm de long sur 1,5 cm de large. La ponte s'effectue dans un trou, sous des pierres, sous des tas de feuilles ou tout autre lieu que la femelle juge propice. L'incubation dure de 60 à 100 jours en fonctions des conditions climatiques et hygrométriques. Les jeunes lézards ocellés atteignent la maturité sexuelle vers 2 à 3 ans. Leur longévité dans la nature est d'une douzaine d'années.


Lorsqu'il ne mange pas le lézard ocellé se chauffe au soleil sur une pierre ou un muret. Cependant s'il fait trop chaud il se met à l'abri. En cas de danger il se réfugie dans un trou ou dans les broussailles, voire dans un arbre. S'il est attaqué par un prédateur il peut abandonner un bout de sa queue (autotomie), ou mordre son assaillant. Le lézard ocellé hiverne du mois d'octobre ou novembre jusqu'au mois de mars ou avril (suivant les régions et le climat), dans un abri (trou, souche d'arbre, terrier...).

Le lézard ocellé est inscrit à l'annexe II de la convention de Berne. En effet ses populations diminuent régulièrement. La déprise agricole et la reforestation qui s'ensuit sont une des causes de sa perte d'habitat.

En allemand le lézard ocellé s'appelle : perleidechse, en anglais : eyed lizard, jewelled lizard ou ocellated lizard, en espagnol : lagarto ocelado, en néerlandais : parelhagedis et en portugais : sardão.
 
 
Kriss de Niort
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires