Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2000 5 10 /11 /novembre /2000 15:37

 

Clitocybe nébuleux (Clitocybe nebularis)



Le clitocybe nébuleux (Clitocybe nebularis) est un champignon basidiomycète (Basidiomycota) appartenant à la classe des homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes), à la sous classe des agaricomycétidés (Agaricomycetidae), à l'ordre des Tricholomatales (ou des agaricales suivant les auteurs), à la famille des tricholomatacées (Tricholomataceae) et au genre Clitocybe.

Le clitocybe nébuleux a voyagé dans plusieurs genres à l'occasion de classifications successives et on retrouve les synonymes suivants :
• Agaricus nebularis,
• Agaricus pileolarius,
• Clitocybe alba,
• Gymnopus nebularis,
• Lepista nebularis.


Le clitocybe nébuleux est un champignon commun, parfois appelé : grisette, petit gris, mousseron d'automne ou gris des sapins. Si vous connaissez d'autres noms vernaculaires, n'hésitez pas à me les communiquer.

Le clitocybe nébuleux est visible de l'automne jusqu'au premières gelées (décembre), et même parfois après. Ce champignon forme généralement des groupes, plus ou moins denses, voire des cercles (rond de sorcières), dans les forêts décidues, les forêts mixtes et dans une moindre mesure dans les forêts de conifères.


Le clitocybe nébuleux présente un chapeau grisâtre (d'où ses noms vernaculaires) mesurant généralement de 8 à 15 centimètres de diamètre et même parfois 20 centimètres pour certains spécimens. A l'état jeune le chapeau est convexe avec un centre plus ou moins bombé. En vieillissant le chapeau s'étale et devient déprimé en son centre. La marge est enroulée sauf chez les sujets âgés.

Les lamelles, fragiles, serrées, facilement détachables, sont blanchâtres à crème, légèrement décurrentes à l'état jeune, devenant décurrentes chez les sujets plus vieux.

Le pied, concolore aux lamelles, épais et robuste, sans volve ni anneau, souvent bulbeux à la base, strié longitudinalement (fibrilleux), plein, cylindrique, mesure de 7 à 10 centimètres de hauteur et devient progressivement creux en vieillissant.

Bien que le clitocybe nébuleux soit apprécié et consommé par certains amateurs, sa comestibilité est très discutée. En effet ce champignon renferme diverses toxines, plus ou moins bien tolérées par les consommateurs. Il semblerait que les sujets jeunes soient moins toxiques et qu'une bonne cuisson diminue la toxicité. En tout cas je vous recommande une extrême prudence, voire de vous abstenir.


En effet, des risques de confusion avec des espèces voisines sont à craindre pour les mycologues amateurs. Le clitocybe nébuleux peut être confondu notamment avec l'entolome livide (Entoloma sinuatum), mais également avec d'autres entolomes, tricholomes ou clitocybes.

Des chercheurs ont découvert récemment chez le clitocybe nébuleux des traces de nébularine, une toxine présentant des propriétés mutagènes (en très faible quantité). D'après ces chercheurs cette toxine serait dégradée à la cuisson et ne présenterait pas de risque mutagène pour l'humain.

En allemand le clitocybe nébuleux s'appelle : nebelgrauer trichterling, en anglais : clouded agaric ou cloud funnel, en danois : tåge-tragthat, en finlandais : härmämalikka, en italien : bromosa et en néerlandais : nevelzwam.
 
 
Kriss de Niort
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires