Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2000 2 12 /12 /décembre /2000 21:16

 

Rat-kangourou du désert - Caloprymnus campestris


Photo Rat-kangourou du désert - Caloprymnus campestris Le rat-kangourou du désert (Caloprymnus campestris) est un mammifère thérien appartenant à l'infra classe des Marsupialia, à l'ordre des Diprotodontia, au sous ordre des Macropodiformes, à la famille des Potoroidés (Potoroidae) et au genre Caloprymnus.

Le rat-kangourou du désert est un marsupial, aujourd'hui considéré comme éteint, qui vivait au centre et au sud de l'Australie (au sud du Queensland notamment). Cet animal découvert au milieu du 19eme siècle (1841) n'a pas été revu officiellement depuis 1935 même si certaines personnes affirment (non confirmé) avoir découvert des traces (notamment en 1956 / 1957 et 1974 / 1975.

Le rat-kangourou du désert fréquentait les régions arides (rocheuses, sablonneuses ou argileuses), semi désertiques à désertiques, avec une rare et maigre végétation comme par exemple Eremophila maculata (Myoporacées).

Le rat-kangourou du désert était un animal solitaire, nocturne, herbivore, mais qui à l'occasion ne dédaignait pas manger des protéines animales (vers de terre, insectes...). Bien adapté à son milieu, le rat-kangourou du désert trouvait l'essentiel de ses besoins en eau en consommant des plantes (tiges, feuilles...).

Le pelage du rat-kangourou du désert était jaune pâle à ocre, foncé sur le dos et plus clair sur le ventre et l'intérieur des pattes. Les pattes antérieures étaient petites tandis que les pattes postérieures, très développées, étaient adaptées au saut. Le museau du rat-kangourou du désert était court avec de grandes lèvres supérieures. Ses oreilles, velues, étaient très développées. Le rat-kangourou du désert possédait une longue queue mesurant de 30 à 40 centimètres. Le quatrième orteil des pattes postérieures était plus développé que les autres. La poche ventrale abritait 4 mamelles. Leur poids est estimé entre 600 et 1100 grammes. Les femelles étaient plus grandes que les mâles.

La maturité sexuelle du rat-kangourou du désert était atteinte vers 13 mois chez les mâles et un peu plus tôt chez les femelles (environ 11 mois). Chez cette espèce il n'y avait pas de saison de reproduction, celle-ci ayant lieu tout au long de l'année. La durée de la période de gestation est inconnue mais estimée entre 1 et 2 mois. On estime que le jeune restait dans la poche de 60 à 90 jours. Les jeunes restaient dépendants de leur mère pendant environ 30 jours après la sortie de la poche. On pense également, d'après les observations d'époque, que les femelles ne mettaient au monde qu'un seul petit. Leur espérance de vie est estimée à 13 ans.

Durant le jour le rat-kangourou du désert vivait dans des galeries pour se protéger des fortes chaleurs. Au fond de ces trous il construisant un nid (une dépression) garni de brindilles et d'herbes.

Il n'aura fallu que 94 ans (de 1841 année de sa découverte, et 1935 la dernière fois qu'un spécimen a été vu) pour que l'être humain fasse disparaître cette espèce. C'est probablement l'introduction de prédateurs étrangers à l'Australie (renard, chat domestiques…) qui a causé cette disparition, sans négliger l'impact d'espèces concurrentes également introduites comme le lapin. D'ailleurs le renard avait été introduit pour réguler les populations de lapins (1ere catastrophe) mais, malin (comme un renard) il a préféré s'attaquer à des proies plus faciles et peu armées pour la fuite (seconde catastrophe). Le pâturage (ovins et bovins), la chasse et le morcellement des terres sont probablement d'autres facteurs ayant contribué à la disparition de l'espèce.

En allemand le rat-kangourou du désert s'appelle : nacktbrust-känguruh, en anglais : desert rat kangaroo, plains rat-kangaroo ou buff-nosed rat-kangaroo, en danois : ørkenkængururotte, en espagnol : canguro-rata desertico ou canguro del desierto, en finlandais : aavikkokenguru, en italien : ratto canguro campestre, en néerlandais : woestijnratkangoeroe et en suédois : ökenråttkänguru ou ökenopossumråtta.
 
 
Kriss de Niort
 
 
Crédit :
Auteur : John Gould (décédé en 1881)
La gravure est dans le domaine public car son copyright a expiré.
 
 
Voir aussi :
  Elan | Céphalophe de Grimm | Buffle d'Afrique | Ornithorynque | Tigre de Tasmanie | L' hermine | Putois à pieds noirs | Ecureuil roux d'Amérique | Tamia rayé | Cerf Sitka Cerf mulet Tatou à 9 bandes Damalisque topi Damalisque à front blanc | Lémur vari à ceinture blanche |  Lémur à ventre roux Antilope cervicapre | Atèle à tête noire | Loup arctique | Saki à face pâle  |  Addax | Morse  | Propithèque couronné | Chat de Pallas | Babouin hamadryas | Anes | Ours noir | Marmotte commune | Lynx d'Eurasie | Ecureuil gris | Tamia mineur | Antilocapre | Raton laveur commun | Oryx algazelle | Panthère de Chine | Macaque de Tonkéan | Cerf de Virginie | Loutre de rivière | Suricate | Colobe bai de Zanzibar | Phoque commun | Mangabey couronné | Zèbre de Grévy | Grand tamanoir | Renne - Caribou |

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires