Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2000 7 24 /12 /décembre /2000 10:03

 

Cypripède du Kentucky - Cypripedium kentuckiense


Photo Cypripède du Kentucky - Cypripedium kentuckiense Le cypripède du Kentucky (Cypripedium kentuckiense Syn. Cypripedium daultonii) est une plante angiosperme monocotylédone appartenant à la sous classe des Liliidae, à l'ordre des Orchidales, à la famille des orchidées (Orchidaceae), à la tribu des Cypripedioideae, à la sous tribu des Cypripediinae et au genre Cypripedium. Dans la classification phylogénétique le cypripède acaule dépend de l'ordre des Asparagales et de la sous famille des Cypripedioideae. Certains auteurs considèrent que cette sous famille devrait être remontée en famille sous le nom de Cypripediaceae.

Certains auteurs distinguent les formes suivantes :
Cypripedium kentuckiense forma pricei,
• Cypripedium kentuckiense forma summersii.


Le cypripède du Kentucky est originaire du sud des Etats Unis d'Amérique et plus particulièrement d'Alabama, d'Arkansas, de Géorgie, du Kentucky, de Louisiane, du Mississipi, du Missouri, de l'Ohio, d'Oklahoma, du Tennessee, du Texas et de Virginie.

Le cypripède du Kentucky pousse dans des populations isolées au sein des forêts humides de feuillus, près des sources et cours d'eau, dans les prairies inondables et les ravins profonds. Cette orchidée préfère les sols acides bien drainés, sableux ou gréseux, du niveau de la mer jusqu'à 400 mètres d'altitude.

Pendant un certain temps le cypripède du Kentucky a été considéré comme étant une forme particulière de Cypripedium parviflorum var. pubescens avant d'être considéré comme une espèce à part entière du moins par un certain nombre de spécialistes.

D'autres auteurs regroupent sous le nom générique de "Cypripedium parviflorum" : Cypripedium calceolus parviflorum, Cypripedium calceolus pubescens, Cypripedium calceolus makassin auxquels ils rajoutent Cypripedium candidum, Cypripedium montanum et Cypripedium kentuckiense. A vous de choisir votre camp en attendant que les spécialistes se mettent d'accord.

Cependant l'analyse moléculaire indique que le cypripède du Kentucky est plus proche de Cypripedium parviflorum var. parviflorum que de Cypripedium parviflorum var. pubescens.

Le cypripède du Kentucky est un géophyte à rhizome court, muni de racines adventives, qui produit de petites colonies. Les feuilles, ascendantes, embrassantes, à nervation parallèle saillante, plissées, caduques, alternes, espacés assez uniformément le long de la tige, ovales à lancéolées, sont au nombre de 3 à 6.

La tige, non ramifiée, gainée à la base, s'élève à une hauteur variant de 30 à 80 centimètres. La floraison intervient du mois d'avril jusqu'au mois de juin. En général chaque tige ne porte qu'une seule fleur terminale.

La fleur, hermaphrodite, pédonculée, est sous tendue par une bractée foliacée verte. La fleur du cypripède du Kentucky se compose de 3 sépales ovales à ovales elliptiques. Le sépale dorsal mesure de 6 à 10 cm de long sur 2,5 à 3 cm de large tandis que les sépales latéraux mesurent de 5,5 à 10 cm sur 1,5 à 4 cm et de 3 pétales. Le sépale dorsal est situé au dessus du labelle tandis que les sépales latéraux sont connés (soudés) et dirigés vers le bas. Les sépales, verdâtres à jaunâtres, sont fortement marqués de brun rougeâtre ou de pourpre.

Les pétales latéraux, rubanés, étroits, plus ou moins vrillés, sont de la même couleur que les sépales et mesurent jusqu'à 15 cm de long sur 1,5 cm. Le troisième pétale, nommé labelle est de couleur jaune et mesure de 4 à 7 centimètres. Il est de forme ovoïde, renflé, en forme de sac, ou de sabot suivant l'inspiration, sans éperon, et muni d'une ouverture plus ou moins circulaire à sa base. L'intérieur est tapissé de poils visqueux.

La pollinisation du cypripède du Kentucky est entomogame (essentiellement des hyménoptères) qui pénètrent dans la fleur par l'orifice et en ressortent chargés de pollen qu'ils vont déposer sur les stigmates de la prochaine fleur. Ceci suppose que ces insectes doivent se rendre successivement sur plusieurs fleurs de cypripède du Kentucky, qui est une plante relativement rare. Ceci est donc très aléatoire. En réalité la reproduction du sabot de Vénus est essentiellement végétative, ce qui explique sa présence en touffes denses ou colonies.

Le fruit du cypripède du Kentucky est une capsule dont les graines sont disséminées par le vent (anémochorie).

En anglais le cypripède du Kentucky est appelé Kentucky lady's slipper ou southern Lady's Slipper.


Kriss de Niort


Voir aussi :
Cypripède acaule | Ophrys bécasse | Ophrys mouche | Paphiopédilum des Philippines | Sabot de Vénus (ou de la vierge) | Sérapias à labelle long | Sérapias en langue | Spiranthe d'été |

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires