Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2000 1 20 /11 /novembre /2000 19:45

Conférence de Nairobi


Les deux semaines de conférences, pourtant prometteuses, viennent de s'achever. L'éléphant a accouché d'une souris.

Ces deux premières semaines de novembre 2006, s'est tenu à Nairobi une conférence très importante pour l'avenir de notre planète. Les représentants de 180 pays ont débattu sur le thème du réchauffement climatique, thème très en vogue depuis quelques temps (Al Gore avec son documentaire, Yann Arthus-Bertrand, Nicolas Hulot…).
Certains pays souhaitaient un renforcement du protocole de Kyoto en ce qui concerne la réduction de production des GES (Gaz à Effet de Serre) afin d'endiguer le processus de réchauffement de la planète. Les Etats Unis n'ont pas ratifié le protocole de Kyoto et préfèrent continuer à polluer la planète plutôt que de risquer une diminution de leur production. Les pays "émergeants" comme l'Inde, le Brésil et la Chine n'étaient pas concernés par ce protocole. Cependant ces trois pays en plein boom économique sont devenus d'énormes pollueurs. Les pays pauvres, pour leur part, considèrent que c'est aux pays riches à faire les efforts. On ne peut pas les blâmer, car dans le passé nous nous sommes peu soucié de la pollution, tout occupé que nous étions à engranger des points de croissance.

Parmi les avancées il est prévu que le protocole de Kyoto soit revu en 2008 afin de tenir compte des dernières connaissances scientifiques et prévisions climatiques. Cependant les pays en voie de développement se sont opposés à ce qu'on leur affecte des quotas ou autres contraintes. Les USA ne se prononceront certainement pas avant leurs prochaines élections présidentielles. On le voit, chacun s'occupe de ses propres intérêts en non de l'intérêt de la planète. Les russes considèrent que la lutte contre le réchauffement doit être un combat individuel : que ceux qui le veulent le fasse… Belle solidarité. Comme vous l'aurez remarqué, les trois pays qui produisent le plus de CO2 sont ceux qui se sentent le moins concernés…

Montréal, Nairobi, les conférences passent et rien n'avance, à part la pollution et le réchauffement. C'est tout simplement désolent.

Kriss

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires