Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2000 5 27 /10 /octobre /2000 15:03

Les digitales



Les digitales sont des plantes hermaphrodites qui appartiennent selon la classification classique à la classe des Magnoliopsida, à l'ordre des Lamiales, à la famille des Scrophulariaceae (scrofulariacées) et au genre Digitalis. Par contre la classification phylogénétique classe les digitales dans la famille des Plantaginaceae (plantaginacées).

Il existe une vingtaine d'espèces de digitales, et leur aire de répartition comprend l'Europe, une partie de l'Afrique (nord-ouest) et une partie de l'Asie.

C'est la forme particulière de sa fleur qui est à l'origine du nom du genre Digitalis. En effet, qui ne s'est pas amusé à coiffer ses doigts de ces belles fleurs ?

Les digitales sont des plantes bisannuelles ou vivaces, non ramifiées et dont le port est dressé. Les plus grandes digitales (la digitale pourpre) peuvent atteindre deux mètres de hauteur.

Les fleurs des digitales sont tubulaires. Leur taille varie suivant l'espèce. Les fleurs peuvent être pourpres, blanches, abricot ou jaunes. L'intérieur peut être uni ou présenter de petites taches. Elles sont disposées en racème (grappe) tout le long de la hampe florale. Les digitales sont protandres, c'est à dire que les organes mâles (androcée) sont fonctionnels avant les organes femelles (gynécée). La pollinisation est effectuée par les insectes (on dit que c'est une pollinisation entomogame).

Le fruit des digitales est une capsule dont la dissémination est épizoochore, ce qui veut dire que les graines sont transportées (à leur insu) par les animaux.

Les digitales pourpres apprécient généralement les sols acides, tandis que les digitales jaunes préfèrent plutôt les sols calcaires. On trouve le plus souvent les digitales au bord des chemins, sur les talus, dans les clairières et les landes…

En France les digitales sont présentes dans les Pyrénées, le Massif Central, en Bretagne, dans les Vosges… Pour ma part, j'en trouve régulièrement dans la forêt de Saint Germain en Laye en région parisienne (Digitale pourpre seulement).

Voici une liste de quelques espèces du genre Digitalis :

 * Digitalis purpurea alba, aux fleurs blanches,
 * Digitalis grandiflora, la digitale à grandes fleurs jaune clair,
 * Digitalis purpurea, la classique digitale pourpre, la plus grande des digitales, dont les noms vernaculaires sont nombreux : Dé de Notre-Dame, Digitale commune, Grande Digitale, Doigtier, Gant-de-bergère, Gants de Notre-Dame, Gantelée, Gantière, Gobe-Mouche Queue de loup, Pavée, Pèterolle…
 * Digitalis ferruginea, qui fournit une fleur jaune rougeâtre (pays d'origine : Italie, Roumanie, Turquie, Caucase, Liban),
 * Digitalis lanata : la digitale laineuse dont les fleurs crèmes sont teintées de pourpre
 * Digitalis lutea : une petite digitale jaune
 * Digitalis obscura : une digitale qui nous vient d'Espagne et du nord de l'Afrique et dont la fleur tire sur l'orangé,
 * Digitalis thapsi : une digitale vivace qui vient d'Espagne,
 * Digitalis micrantha : une digitale italienne dont la fleur est jaune pâle,
 * Digitalis cariensis : une digitale rare découverte récemment en Turquie


Attention, danger

Toutes les digitales sont des plantes très toxiques, et quelle que soit la partie de la plante. Les digitales contiennent des sucres complexes (hétérosides) utilisés pour leur pouvoir tonicardiaque, notamment la digitoxine (ou digitaline) mais aussi la digitaloside, la digitonine, la digitoflavine la gitixoside, la sapogénine…


Kriss de Niort, le 25/03/2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires

claude 31/01/2008 09:08

ça y est marche.
C'est une fleur superbe qui embellie les jardins par sa tenue majestueuse