Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2000 2 18 /04 /avril /2000 16:33

La garrigue grandeur nature


La garrigue grandeur natureLa garrigue grandeur nature porte son nom à merveille. Ce grand livre (format 232x312) est une réalisation personnelle, un objet de passion C’est un auteur de roman doublé d’un photographe de talent qui est à l’origine de ce témoignage d’amour pour un monde inconnu et fascinant, foisonnant de vie, paysage méditerranéen par excellence. Et quelle vie ! Quelle diversité ! Le concept « grandeur nature » est le fil conducteur de ce voyage au pays des fleurs et des insectes, des reptiles et des papillons. Parmi les 2500 photographies qui illustrent cet ouvrage, la plupart sont « grandeur nature », grâce à la macrophotographie.

Après une introduction intitulée « Ma garrigue », qui en dit long sur le caractère intime de la relation que vit l’auteur avec son sujet, Jean-Michel Renault nous livre une « Biographie de la garrigue ». Histoire de la nature et de l’homme, Histoire de la Terre et de ses « fantômes », fossiles d’une époque antédiluvienne, Histoire du combat qu’à dû depuis des millénaires livrer chaque forme de vie pour résister aux conditions climatiques éprouvantes de ce milieu naturel soumis à la dure loi de la sécheresse et à la pauvreté d’un sol rocheux et calcaire le plus souvent.

Qu’à cela ne tienne, l’adaptation est la règle pour les espèces qui veulent survivre, et dans ce cas précis, cela nous offre une diversité biologique surprenante. Faune et flore se déclinent alors sous de multiples formes, dont la beauté ne peut que ravir les yeux des promeneurs attentifs… et les lecteurs de cette « Garrigue Grandeur Nature » de Jean-Michel Renault.

Sans vouloir atteindre une (illusoire) exhaustivité, l’auteur nous livre une galerie impressionnante de portraits, en mots et en images. Chaque plante, chaque insecte, chaque reptile est un individu à part entière, et c’est sa petite histoire que nous raconte Jean-Michel Renault. Ainsi nous éclaire t-il sur les liens qu’a pu ou peut, souvent encore, établir et développer l’humanité avec ces véritables personnages qui peuplent la garrigue, végétaux ou animaux ; Toutes ces rencontres sont faciles, car elles sont les plus fréquentes, au cours des promenades et autres randonnées « sous le soleil du midi ».

Au fil de la lecture, on trouve des chapitres dont les seuls titres vous donnent une idée de la teneur de cet ouvrage :
- « Les petits trésors du printemps » : la magie des orchidées.
- « Brouter la garrigue » : les salades sauvages, partagées par l’homme et l’escargot. Tout en couleur, à la taille parfois surprenante, les gastéropodes constituent le sujet qui clôt ce chapitre.
- « Floralies printanières » : fleurs sauvages de moindre condition ou réputation, mais à la beauté certaine. Beauté à laquelle rendent ici aussi hommage les photos 1/1 de Jean-Michel Renault.
- « Sur le motif » : œuvres impressionnistes de la garrigue… les papillons.
- « Toxiques et acrobates » : des plantes qui développent une fascinante diversité de stratégies dont le seul mais essentiel objectif est de… survivre – et perpétuer l’espèce n’est pas un luxe. Surtout ne pas goûter !
- « Du sang froid » (ou l’on se réconcilie, si besoin est, avec reptiles et batraciens, devant la majesté de ces serpents, lézards, rainettes et crapauds.
- « Des baies à hauteur de bouche » : arbustes aux fruits sauvages et néanmoins amis.
- « Microcosme » : le grand chapitre des insectes et autres petites bêtes, représentants d’un monde enchanté et extraordinaire.
- « Glands, cônes et gousses » : les arbres de la garrigue.

Il n’est pas difficile d’imaginer ainsi le fantastique voyage que le lecteur peut vivre au cours de ces chapitres, planant parmi les fleurs, rampant entre les fossiles, salivant devant les rosettes de la laitue vivace ou de la chicorée, perdu avec bonheur parmi toutes ces macro photos d’une qualité exceptionnelle, agrémentées de textes à propos, toujours accessibles, écrits avec un souci littéraire et poétique certain, mais cependant documenté avec une rigueur certaine.

Que l’on soit naturaliste plus ou moins amateur… amateur de belles images, de couleurs et de formes diversifiées, ou simplement curieux, on ne peut que trouver dans « La Garrigue Grandeur Nature » une source de plaisir durable.

L’ouvrage peut être lu par entrées, comme un dictionnaire, grâce à un index complet ; ou bien encore comme un véritable roman de 327 pages. Pour celles et ceux qui veulent savoir, connaître,, ce livre est un précieux soutien tant les descriptions sont claires, et les photos fidèlement explicites.

Il est bien entendu difficile d’emmener ce grand livre (310 x 230) sur le terrain… si vous cherchez un guide à glisser dans votre poche, en ballade, ce n’est pas celui-ci qui vous convient. Mais de retour à la maison, il est un précieux complément, par le savoir populaire qu’il dispense, des découvertes d’une journée, d’une semaine ou un mois de vacances dans les régions méditerranéennes.

La couverture, cartonnée, est munie de deux rabats avant et arrière bien pratiques pour marquer une information. Par exemple à la page 141, ou l’on apprend que l’oursin bleu, joli chardon de l’été, porte aussi le nom d’échinops, ce qui signifie « hérisson » en grec. Ou à, la page 65, plan large sur les rosaces… ou comment reconnaître les salades sauvages avant la floraison !

Cet ouvrage a désormais sa place bien en vue sur mon bureau, consultable à tout moment, à proximité des guides naturalistes et autres clés de détermination. Mais c’est bel et bien sa couverture que j’ai laissée en vue, vision fascinante du grand lézard ocellé, maître et symbole de cet autre monde, étrange, et pourtant si proche, à portée de notre perception.

Si l’univers de la garrigue est pour vous étranger et lointain, ce livre vous donnera l’envie de grandes explorations, le goût de l’aventure, et pourra raviver une curiosité salvatrice même chez les plus aguerris. Accessible à tout âge, c’est aussi un beau cadeau, notamment pour un enfant, car déclencheur de passion, peut-être même de vocation.


Aimable contribution de Sylvestrel

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Fancri 19/04/2007 18:00

bonjour je te remercie pour ton com. je vois que ton blog ou site est très documenté merci ...bonne soirée.

Kriss de Niort 19/04/2007 18:29