Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2000 2 25 /04 /avril /2000 19:00

Les pruneaux

Ne méprisez pas l'humble pruneau


Tous les pruneaux sont des prunes, mais toutes les prunes ne sont pas des pruneaux ! Certaines des nombreuses variétés de prunes ont un goût très agréable quand elles sont séchées ; ce sont ces prunes déshydratées qu’on appelle pruneaux.


D'où viennent-ils ?

On dit qu’au quatrième siècle avant notre ère Alexandre le Grand a trouvé des prunes en Perse et en a envoyé des spécimens en Grèce, d’où ce fruit a gagné d’autres pays européens, particulièrement le nôtre. Au milieu du dix-neuvième siècle, la France a envoyé des prunes en Californie. Aujourd’hui, on cultive ce fruit dans d’autres États occidentaux des États-Unis, y compris l’Oregon, Washington et l’Idaho.


Comment obtient-on des pruneaux ?

Il faut environ sept ans pour qu’un prunier commence à bien produire ! Et dire que j’en ai planté 2 cette année ! Il va falloir m’armer de patience ! Les fruits se développent au cours de l’été et en août et septembre les prunes mûres tombent de l’arbre. Beaucoup de cultivateurs n’attendent pas qu’elles tombent d’elles-mêmes ; ils secouent doucement le prunier, puis ils ramassent les prunes et les lavent. Le séchage des prunes, qui leur donne leur aspect ridé, est une opération importante : - on peut étendre les fruits sur un treillis métallique et les exposer au soleil. Il faut alors de six à dix jours pour les sécher complètement, - mais la dessiccation se fait souvent au moyen de déshydrateurs mécaniques : un courant d’air chaud sèche les fruits, réduisant deux ou trois kilos de prunes en un kilo de pruneaux environ. Cette opération demande de quatorze à vingt-quatre heures. Ensuite, on dépose les pruneaux dans des bacs où ils “transpirent” pendant deux ou trois semaines, opération qui leur assure une teneur uniforme en humidité. Avant de les emballer on les passe à l’eau chaude ou à la vapeur afin de les “pasteuriser” et, en même temps, de ramener la teneur en humidité au niveau voulu. Non seulement les pruneaux ont bon goût, mais ils sont bons pour la santé.


Ses vertus laxatives

Entre autres, ils sont un laxatif doux. Adieu les dragées fucas ! Il n’y a pas si longtemps, on croyait que cette propriété était due à la cellulose qu’ils contiennent, mais pas du tout. Les pruneaux ont un effet laxatif même lorsqu’ils sont mélangés avec d’autres aliments. De plus, le jus de pruneaux, dépourvu de cellulose, possède les propriétés laxatives de ce fruit. Il semble donc que les pruneaux contiennent une substance soluble qui stimule la digestion. Puisque la constipation est un mal courant de notre civilisation moderne, surtout chez ceux qui ne bougent pas beaucoup, les pruneaux sont d’une grande valeur médicinale. Beaucoup de personnes préfèrent manger régulièrement des pruneaux plutôt que de souffrir d’une constipation rebelle et de devoir recourir aux laxatifs chimiques. Pour profiter pleinement des propriétés laxatives des pruneaux, certains en mangent un bol à jeun. Ma femme, pendant sa grossesse, laissait tremper une nuit un bol de pruneaux dans de l’eau de source, pour les hydrater un peu plus. Elle a évité de cette manière une constipation très désagréable. L’humble pruneau a cependant d’autres vertus.


Ses autres vertus

Il est riche en sucre sous forme facilement assimilable par l’organisme. Il contient aussi, plus que n’importe quel autre fruit, un grand pourcentage de certaines vitamines essentielles et de minéraux comme le fer et le cuivre. On dit aussi que les pruneaux augmentent le taux d’hémoglobine dans le sang.


Comment les consommer ?

Il y a quantité de manières de préparer et de servir ce fruit délicieux. Trempés pendant toute la nuit ou cuits à l’eau, les pruneaux peuvent figurer au menu du petit déjeuner (Excellent, je vous assure !). Une tasse de jus de pruneaux mélangée avec deux tasses de lait réfrigéré, constitue aussi une boisson exquise. Une compote de plusieurs fruits secs — pruneaux, abricots et pommes, par exemple — est un dessert fort estimé en hiver. Et quoi de meilleur aussi qu’un morceau de tarte aux pruneaux avec une tasse de café ? Quelle que soit la manière dont vous servirez les pruneaux, vous pouvez être sûr de consommer un fruit très sain. Grâce à leurs propriétés particulières, à leur valeur nutritive exceptionnelle et à leur goût exquis, les pruneaux sont un élément important de la nourriture de nombreuses familles.


Aimable contribution de Yannig

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires

miminette 28/04/2007 15:29

J'avais toujours entendu parler de l'histoire du prunier de Damas ramené des Croisades.... d'où le nom de "prunes d'ente" donné aux prunes sélectionnées (et les seules) pour l'obtention de l'aoc des Pruneaux d'Agen... ceci remontant au XIIIème... En tout cas, de très bons remontants gourmands de surcroit... ;-) ms

Kriss de Niort 28/04/2007 16:39

Il se raconte beaucoup d'histoires et la légende fait le reste. Sur le site de la ville d'Agen, on trouve ceci : "...ce sont les Croisés au XIIIe siècle qui, dit-on, auraient rapporté de Syrie ces prunes et les moines de Clairac, qui les premiers, les auraient transformées en pruneaux...". Le "dit-on " veut bien dire que même ceux qui devraient être les mieux renseignés ne sont sûrs de rien... Je suis moi même du Lot et Garonne et j'ai entendu bien des versions...