Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2000 1 06 /11 /novembre /2000 19:18

 

Gros-bec errant - Grosbec errant (Coccothraustes vespertinus)



Le gros-bec errant (Coccothraustes vespertinus Syn. Hesperiphona vespertina, Fringilla vespertina), parfois orthographié grosbec errant, est un oiseau appartenant à la sous classe des Carinatae, à l'infra classe des Neognathae, au super ordre des Neognathae, à l'ordre des passeriformes, au sous ordre des Passeri, à la superfamille des Passeroidea, à la famille des fringillidés (Fringillidae), à la sous famille des Carduelinae, et au genre Coccothraustes.

On distingue généralement les sous espèces suivantes :
• Coccothraustes vespertinus brooksi,
• Coccothraustes vespertinus montanus,
• Coccothraustes vespertinus vespertinus.

Le gros-bec errant est originaire d'Amérique du nord (Canada, USA et Mexique) et d'Amérique centrale. En Europe il a été observé en Norvège et en Grande Bretagne. Le gros-bec errant n'est pas vraiment une espèce migratrice, mais ses populations se déplacent au fil des saisons à la recherche de nourriture d'où son qualificatif de "errant". Cette espèce est en expansion vers l'est depuis quelques années.

Le gros-bec errant fréquente les forêts de conifères, les forêts décidues et les forêts mixtes. On le retrouve en plaine, en montagne, en milieu urbain et périurbain (jardins, parcs...). C'est un hôte assez régulier des mangeoires, surtout en hiver.

Le gros-bec errant mesure de 17 à 19 centimètres de long pour un poids compris entre 55 et 70 grammes. Son envergure est d'environ 34 centimètres. Le gros-bec errant mâle possède un corps jaune citron et une courte queue noire, légèrement fourchue. Le dessus de la tête, le haut du dos et le cou sont bruns olive. Les "sourcils" sont jaunes. Les ailes sont noirâtres avec des taches alaires blanches. La femelle adulte possède un plumage terne, grisâtre, avec également des taches blanches aux ailes et sur la queue. Ce qui est frappant chez le gros-bec errant, c'est justement son gros bec qui paraît disproportionné par rapport à la taille de sa tête. Les immatures sont assez semblables aux femelles.


Avec un bec de cette forme on devine un régime granivore. En effet le gros-bec errant est friand de graines de conifères (sapin baumier, pins, épinettes...), mais également des graines d'érables, de frênes ou d'autres arbres. Il consomme également au printemps les jeunes bourgeons de divers arbres (érables, peupliers...). Les graines des graminées et d'autres espèces d'herbes sauvages font également son affaire. Aux mangeoires le gros-bec errant semble manifester une prédilection pour les graines de tournesol, mais il accepte d'autres graines (maïs, colza, sarrasin, millet...).

Outre son appétit marqué pour les graines, le gros-bec errant consomme en été divers insectes et chenilles, et notamment de grosses quantités de larves et de chrysalides de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana). A ce titre le gros-bec errant est considéré comme un oiseau utile. Cependant les traitements de masse, par avion, infligés aux plantations d'épinettes ont été préjudiciable aux populations de gros-becs errants. En automne et en hiver le gros-bec errant se nourrit des divers petits fruits qui restent accrochés aux branches.

Le nid du gros-bec errant est construit dans les arbres (feuillus ou conifères), à hauteur variable, dans une fourche ou sur une branche. Le nid, bâti par la femelle, consiste en une coupe d'une douzaine de centimètre de diamètre. Le nid est réalisé par un assemblage de matériaux divers (racines, brindilles, bouts d'écorces) et l'intérieur est rendu douillet par apport de brindilles, de mousses et d'herbes.

Vers la mi juin la femelle y pond de 3 à 4 œufs, bleu verdâtres, maculés de brunâtre, qui sont incubés pendant environ 2 semaines par la femelle seule, le mâle assurant le ravitaillement de sa partenaire. Après la naissance le mâle participe au nourrissage de la couvée (essentiellement des insectes et des larves). Les oisillons sont aptes au vol au bout de deux semaines mais rentent encore dépendants de leurs parents pendant plusieurs semaines. Le gros-bec errant ne fait qu'une couvée par an. Sa longévité est d'environ 15 ans.

En allemand le gros-bec errant s'appelle : abendkernbeißer, en anglais evening grosbeak, en danois : aftenkernebider, en espagnol : picogrueso norteño ou pepitero vespertino, en finnois : amerikannokkavarpunen, en italien : frosone vespertino americano, en néerlandais : avonddikbek, en norvégien : gulbrynkjernebiter, en suédois : aftonstenknäck et en turc : akşam kocabaşı.
 
 
Kriss de Niort



Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
6 novembre 2000 1 06 /11 /novembre /2000 09:29

 

Echinacée pourpre - Rudbeckia pourpre

Echinacea purpurea



L'échinacée pourpre appelée également rudbeckia pourpre, rudbeckie pourpre ou marguerite pourpre (Echinacea purpurea syn. Rudbeckia purpurea, Brauneria purpurea, Echinacea angustifolia, Echinacea pallida) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des astérales, à la famille des astéracées ou composacées (Asteraceae ou compositaea), à la tribu des Heliantheae et au genre échinacée (Echinacea).

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
5 novembre 2000 7 05 /11 /novembre /2000 20:40

 

Lycopode officinal - Lycopode en massue - Lycopodium clavatum



Le lycopode officinal (Lycopodium clavatum) appartient à la classe des lycopsides (Lycopsida), au super ordre des lycopodiatés (Lycopodiatae), à l'ordre des lycopodiales (Lycopodiales), à la famille des lycopodiacées (Lycopodiaceae) et au genre lycopode (Lycopodium).

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 


 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
5 novembre 2000 7 05 /11 /novembre /2000 09:41

 

Glossaire botanique et Glossaire entomologique
Glossaire de mycologie

 

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

 



Parthénogenèse

Définition (Entomologie)

La parthénogenèse est un mode de reproduction qui intervient sans fécondation par le sexe mâle.









Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
5 novembre 2000 7 05 /11 /novembre /2000 09:39

 

Glossaire botanique et Glossaire entomologique
Glossaire de mycologie

 

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

 



Parasite

Définition (Botanique)

Une plante parasite est une plante qui se nourrit aux dépens d'une plante hôte, et qui peut parfois entraîner sa mort.









Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
5 novembre 2000 7 05 /11 /novembre /2000 09:36

 

Glossaire botanique et Glossaire entomologique
Glossaire de mycologie

 

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

 



Papillon

Définition (Entomologie)

Imago des lépidoptères.









Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
5 novembre 2000 7 05 /11 /novembre /2000 09:34

 

Glossaire botanique et Glossaire entomologique
Glossaire de mycologie

 




Papilionacée

Définition (Botanique)

Qualifie la corolle des fabacées (papilionacées) qui est formée de cinq pétales inégaux. La corolle des fabacées est composée d'un étendard, de deux ailes et d'une carène formée par deux pétales plus ou moins soudés.





 

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
5 novembre 2000 7 05 /11 /novembre /2000 09:33

 

Glossaire botanique et Glossaire entomologique
Glossaire de mycologie

 

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

 



Panicule

Définition (Botanique)

Une panicule est une inflorescence complexe, en forme de grappe composée, dont les rameaux de longueur décroissante forment une pyramide ou un cône.









Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
5 novembre 2000 7 05 /11 /novembre /2000 09:31

 

Glossaire botanique et Glossaire entomologique
Glossaire de mycologie

 

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

 



Palpe

Définition (Entomologie)

Appendice pair articulé appartenant soit au labium, soit aux maxilles.









Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
5 novembre 2000 7 05 /11 /novembre /2000 09:29

 

Glossaire botanique et Glossaire entomologique
Glossaire de mycologie

 

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

 



Palmé

Définition (Botanique)

En forme de main ouverte, en parlant d'une feuille ou de sa nervation.









Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article