Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2000 3 13 /12 /décembre /2000 15:09

 

Chelmon à long bec - Papillon long nez - Forcipiger flavissimus



Le chelmon à long bec (Forcipiger flavissimus Syn. Chelmon longirostris), appelé également poisson-pincette jaune ou papillon long nez est un poisson appartenant à la super classe des Osteichthyes, à la classe des Actinopterygii, à la sous classe des Neopterygii, à l'infra classe des Teleostei, au super ordre des Acanthoptérygiens (Acanthopterygii), à l'ordre des Perciformes, au sous ordre des Percoidei, à la super famille des Percoidea, à la famille des Chaetodontidae et au genre Forcipiger.

 

En savoir plus : http://faaxaal.forumgratuit.ca/t30-chelmon-a-long-bec-papillon-long-nez-forcipiger-flavissimus#60

 

 



En allemand le chelmon à long bec s'appelle röhrenmaul pinzettfisch, en anglais : longnose butterflyfish, longsnouted butterflyfish, yellow butterflyfish, yellow longnose butterflyfish, common longnose butterflyfish, fish pinzetta, long-nosed coralfish ou forceps fish, en danois : gul langsnudet pincetfisk, en espagnol : mariposa narizona, mariposa hocicona, pez mariposa amarillo, hachita, mariposa nariz larga, en japonais : fueyakkodai, en suédois : amerikansk näbbfisk et en tahitien : paraha 'uturoa.


Kriss de Niort



Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
13 décembre 2000 3 13 /12 /décembre /2000 11:16

 

Onagre rosée - Oenothera rosea


L'onagre rosée (Oenothera rosea), est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des Myrtales, à la famille des onagracées ou Œnothéracées (Onagraceae ou Oenotheraceae), et au genre Œnothère (Oenothera).

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
13 décembre 2000 3 13 /12 /décembre /2000 09:43

 

Oenothera speciosa - Œnothère élégant



L'œnothère élégant (Oenothera speciosa syn. Xylopleurum roseum), appelé également Œnothère rose, onagre élégant ou onagre rose, est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des Myrtales, à la
famille des onagracées ou Œnothéracées (Onagraceae ou Oenotheraceae), et au genre Œnothère (Oenothera).

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
12 décembre 2000 2 12 /12 /décembre /2000 21:16

 

Rat-kangourou du désert - Caloprymnus campestris


Photo Rat-kangourou du désert - Caloprymnus campestris Le rat-kangourou du désert (Caloprymnus campestris) est un mammifère thérien appartenant à l'infra classe des Marsupialia, à l'ordre des Diprotodontia, au sous ordre des Macropodiformes, à la famille des Potoroidés (Potoroidae) et au genre Caloprymnus.

Le rat-kangourou du désert est un marsupial, aujourd'hui considéré comme éteint, qui vivait au centre et au sud de l'Australie (au sud du Queensland notamment). Cet animal découvert au milieu du 19eme siècle (1841) n'a pas été revu officiellement depuis 1935 même si certaines personnes affirment (non confirmé) avoir découvert des traces (notamment en 1956 / 1957 et 1974 / 1975.

Le rat-kangourou du désert fréquentait les régions arides (rocheuses, sablonneuses ou argileuses), semi désertiques à désertiques, avec une rare et maigre végétation comme par exemple Eremophila maculata (Myoporacées).

Le rat-kangourou du désert était un animal solitaire, nocturne, herbivore, mais qui à l'occasion ne dédaignait pas manger des protéines animales (vers de terre, insectes...). Bien adapté à son milieu, le rat-kangourou du désert trouvait l'essentiel de ses besoins en eau en consommant des plantes (tiges, feuilles...).

Le pelage du rat-kangourou du désert était jaune pâle à ocre, foncé sur le dos et plus clair sur le ventre et l'intérieur des pattes. Les pattes antérieures étaient petites tandis que les pattes postérieures, très développées, étaient adaptées au saut. Le museau du rat-kangourou du désert était court avec de grandes lèvres supérieures. Ses oreilles, velues, étaient très développées. Le rat-kangourou du désert possédait une longue queue mesurant de 30 à 40 centimètres. Le quatrième orteil des pattes postérieures était plus développé que les autres. La poche ventrale abritait 4 mamelles. Leur poids est estimé entre 600 et 1100 grammes. Les femelles étaient plus grandes que les mâles.

La maturité sexuelle du rat-kangourou du désert était atteinte vers 13 mois chez les mâles et un peu plus tôt chez les femelles (environ 11 mois). Chez cette espèce il n'y avait pas de saison de reproduction, celle-ci ayant lieu tout au long de l'année. La durée de la période de gestation est inconnue mais estimée entre 1 et 2 mois. On estime que le jeune restait dans la poche de 60 à 90 jours. Les jeunes restaient dépendants de leur mère pendant environ 30 jours après la sortie de la poche. On pense également, d'après les observations d'époque, que les femelles ne mettaient au monde qu'un seul petit. Leur espérance de vie est estimée à 13 ans.

Durant le jour le rat-kangourou du désert vivait dans des galeries pour se protéger des fortes chaleurs. Au fond de ces trous il construisant un nid (une dépression) garni de brindilles et d'herbes.

Il n'aura fallu que 94 ans (de 1841 année de sa découverte, et 1935 la dernière fois qu'un spécimen a été vu) pour que l'être humain fasse disparaître cette espèce. C'est probablement l'introduction de prédateurs étrangers à l'Australie (renard, chat domestiques…) qui a causé cette disparition, sans négliger l'impact d'espèces concurrentes également introduites comme le lapin. D'ailleurs le renard avait été introduit pour réguler les populations de lapins (1ere catastrophe) mais, malin (comme un renard) il a préféré s'attaquer à des proies plus faciles et peu armées pour la fuite (seconde catastrophe). Le pâturage (ovins et bovins), la chasse et le morcellement des terres sont probablement d'autres facteurs ayant contribué à la disparition de l'espèce.

En allemand le rat-kangourou du désert s'appelle : nacktbrust-känguruh, en anglais : desert rat kangaroo, plains rat-kangaroo ou buff-nosed rat-kangaroo, en danois : ørkenkængururotte, en espagnol : canguro-rata desertico ou canguro del desierto, en finlandais : aavikkokenguru, en italien : ratto canguro campestre, en néerlandais : woestijnratkangoeroe et en suédois : ökenråttkänguru ou ökenopossumråtta.
 
 
Kriss de Niort
 
 
Crédit :
Auteur : John Gould (décédé en 1881)
La gravure est dans le domaine public car son copyright a expiré.
 
 
Voir aussi :
  Elan | Céphalophe de Grimm | Buffle d'Afrique | Ornithorynque | Tigre de Tasmanie | L' hermine | Putois à pieds noirs | Ecureuil roux d'Amérique | Tamia rayé | Cerf Sitka Cerf mulet Tatou à 9 bandes Damalisque topi Damalisque à front blanc | Lémur vari à ceinture blanche |  Lémur à ventre roux Antilope cervicapre | Atèle à tête noire | Loup arctique | Saki à face pâle  |  Addax | Morse  | Propithèque couronné | Chat de Pallas | Babouin hamadryas | Anes | Ours noir | Marmotte commune | Lynx d'Eurasie | Ecureuil gris | Tamia mineur | Antilocapre | Raton laveur commun | Oryx algazelle | Panthère de Chine | Macaque de Tonkéan | Cerf de Virginie | Loutre de rivière | Suricate | Colobe bai de Zanzibar | Phoque commun | Mangabey couronné | Zèbre de Grévy | Grand tamanoir | Renne - Caribou |

 

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
12 décembre 2000 2 12 /12 /décembre /2000 15:11

 

Onagracées – Onagraceae


La famille des onagracées ou œnothéracées (Onagraceae ou Oenotheraceae) regroupe des plantes angiospermes dicotylédones dialypétales appartenant à l'ordre des Myrtales.

Suivant les ouvrages, on peut trouver comme synonymes à la famille des Onagraceae : Circaeaceae, Epilobiaceae, Jussiaeaceae ou Oenotheraceae.

La famille des Onagraceae est découpée en 2 sous familles, à savoir les Ludwigioideae et les Onagroideae. Ces sous familles sont divisées en 8 tribus : Circaeeae, Epilobieae, Fuchsieae, Gongylocarpeae, Hauyeae, Jussiaeeae, Lopezieae et Onagreae.

Suivant les auteurs la liste des genres qui composent la famille est très variable. On y trouve généralement les genres suivants :
• Camissonia
• Chamerion
• Circaea
• Clarkia
• Epilobium (Crossostigma, Cordylophorum, Xerolobium)
• Fuchsia
• Gaura
• Gayophytum
• Gongylocarpus
• Hauya
• Lopezia
Ludwigia
• Megacorax
Oenothera
• Stenosiphon
• Xylonagra

Chez certains auteurs vous trouverez également les genres suivants : Alylophus, Boisduvallia, Calylophus, Eucharidium, Hemifuchsia, Heterogaura, Isnardia, Zauschneria mais qui semble être plutôt des sous genre.

La famille des onagracées regroupe des plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces, souvent herbacées, terrestres et parfois aquatiques, mais également des arbres. La famille des onagracées est présente un peu partout dans le monde, sauf dans les régions arides de l'Australie et de l'Afrique.

Les feuilles des onagracées, le plus souvent caduques, sont généralement simples, pétiolées ou sessiles, alternes ou opposées, parfois verticillées, parfois stipulées.

Les fleurs sont généralement hermaphrodites, actinomorphes. Elles sont axillaires ou terminales, soit solitaires, soit regroupées en panicules ou en grappes. Le plus souvent les fleurs sont composées de 4 sépales, 4 pétales et de 4 à 8 étamines en 1 ou 2 verticilles. L'ovaire est souvent infère et comporte de 2 à 6 loges. La couleur dominante des pétales est le jaune, le rose et le violet.

Il y a de gros écarts dans les formules florales des Onagroideae. Par exemple les fleurs du genre Circaea ne possèdent que deux pétales et deux étamines.

La pollinisation des onagracées est généralement entomophile ou anémophile. Le fruit est soit une capsule, soit une baie.


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
12 décembre 2000 2 12 /12 /décembre /2000 10:14

 

Oenothera fruticosa



Oenothera fruticosa est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des Myrtales, à la
famille des onagracées ou Œnothéracées (Onagraceae ou Oenotheraceae), et au genre Œnothère (Oenothera).

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
11 décembre 2000 1 11 /12 /décembre /2000 20:30

 

Carabe à reflets dorés - Carabe bronzé - Chrysocarabus auronitens




Le carabe à reflets dorés (Chrysocarabus auronitens, Syn. Carabus auronitens), appelé parfois carabe à reflet cuivré ou carabe à reflets d'or, est un insecte coléoptère....




Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal








 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
11 décembre 2000 1 11 /12 /décembre /2000 10:45

 

Le genre Oenothera


Le genre Oenothera regroupe des plantes angiospermes dicotylédones appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des Myrtales et à la famille des onagracées ou Œnothéracées (Onagraceae ou Oenotheraceae).

Le genre Oenothera comprend environ 80 espèces originaires d'Amérique.

Ce sont des plantes qui peuvent être annuelles, bisannuelles ou vivaces. Les tiges sont courtes à moyennes, parfois couchées à la base (décombantes), généralement dressées. Les feuilles entières, alternes sont souvent dentées ou pennées.

Les fleurs peuvent être en grappes ou en panicules ou solitaires. Suivant les espèces, certains s'ouvrent le soir, d'autres la journée. Le système floral est de type 4s x 4p x 4e c'est à dire que le calice est composé de 4 sépales, la corolle est composée de 4 pétales et l'androcée présente 4 étamines. L'ovaire, à 4 loges est infère.

Voici une liste aussi complète que possible des noms scientifiques des espèces qui composent le genre Oenothera (attention, cette liste comporte des synonymes) :

Oenothera abramsii
Oenothera acutissima
Oenothera affinis
Oenothera albicaulis
Oenothera albinervis
Oenothera alyssoides
Oenothera amplexicaulis
Oenothera andina
Oenothera angustissima
Oenothera arenaria
Oenothera arenicola
Oenothera argillicola
Oenothera arizonica
Oenothera austromontana
Oenothera avita
Oenothera biennis
Oenothera bifrons
Oenothera bistorta
Oenothera boothii
Oenothera brachycarpa
Oenothera breviflora
Oenothera brevipes
Oenothera caespitosa
Oenothera californica
Oenothera campestris
Oenothera canescens
Oenothera canovirens
Oenothera cardiophylla
Oenothera cavernae
Oenothera cespitosa
Oenothera chamaenerioides
Oenothera cheiranthifolia
Oenothera cheradophila
Oenothera claviformis
Oenothera clelandii
Oenothera confertiflora
Oenothera contorta
Oenothera cordata
Oenothera coronopifolia
Oenothera coryi
Oenothera cruciata
Oenothera cruciformis
Oenothera ctenophylla
Oenothera curtissii
Oenothera cymatilis
Oenothera decorticans
Oenothera delessertiana
Oenothera deltoides
Oenothera densiflora
Oenothera dentata
Oenothera depressa
Oenothera drummondii
Oenothera eastwoodiae
Oenothera elata
Oenothera engelmannii
Oenothera exilis
Oenothera falfurriae
Oenothera fendleri
Oenothera filifolia
Oenothera flava
Oenothera fremontii
Oenothera fruticosa
Oenothera glabella
Oenothera glazioviana
Oenothera gouldii
Oenothera graciliflora
Oenothera grandiflora
Oenothera grandis
Oenothera greggii
Oenothera guadalupensis
Oenothera hallii
Oenothera hamata
Oenothera harringtonii
Oenothera hartwegii
Oenothera havardii
Oenothera heterantha
Oenothera heterochroma
Oenothera heterophylla
Oenothera hilgardii
Oenothera hirtella
Oenothera hookeri
Oenothera howardii
Oenothera humifusa
Oenothera ignota
Oenothera jamesii
Oenothera kernensis
Oenothera kleinii
Oenothera kunthiana
Oenothera laciniata
Oenothera latifolia
Oenothera lavandulifolia
Oenothera leptocarpa
Oenothera linifolia
Oenothera longissima
Oenothera macrocarpa
Oenothera macrosiphon
Oenothera megalantha
Oenothera mexicana
Oenothera micrantha
Oenothera minor
Oenothera missouriensis
Oenothera mollissima
Oenothera multijuga
Oenothera munzii
Oenothera muricata
Oenothera neomexicana
Oenothera nevadensis
Oenothera nutans
Oenothera nuttallii
Oenothera odorata
Oenothera organensis
Oenothera ornata
Oenothera ovata
Oenothera pallida
Oenothera pallidula
Oenothera palmeri
Oenothera parryi
Oenothera parviflora
Oenothera parvula
Oenothera perennis
Oenothera pilosella
Oenothera platanorum
Oenothera primiveris
Oenothera pringlei
Oenothera procera
 Oenothera psammophila
 Oenothera pterosperma
 Oenothera pubens 
Oenothera pubescens 
Oenothera pycnocarpa 
Oenothera pygmaea
Oenothera refracta
Oenothera rhombipetala
Oenothera rosea
Oenothera rubricapitata
Oenothera runcinata
Oenothera rydbergii
Oenothera scapoidea
Oenothera serrulata
Oenothera sessilis
Oenothera simsiana
Oenothera spachiana
Oenothera speciosa
Oenothera specuicola
Oenothera stricta
Oenothera strigosa
Oenothera strigulosa
Oenothera subacaulis
Oenothera tanacetifolia
Oenothera taraxacoides
Oenothera tetragona
Oenothera tetraptera
Oenothera texensis
Oenothera toumeyi
Oenothera trichocalyx
Oenothera triloba
Oenothera tubicula
Oenothera villosa
Oenothera walkeri
Oenothera wolfii

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
11 décembre 2000 1 11 /12 /décembre /2000 09:09

 

Le vautour charognard - Necrosyrtes monachus



Le vautour charognard (Necrosyrtes monachus Syn. Cathartes monachus) est un oiseau appartenant à l'ordre des Accipitriformes, à la
famille des accipitridés (Accipitridae), à la sous famille des accipitrinés (Accipitrinae) et au genre Necrosyrtes dont il est le seul représentant.

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
10 décembre 2000 7 10 /12 /décembre /2000 20:27

 

Géranium d'Arménie - Geranium psilostemon



Le géranium d'Arménie (Geranium psilostemon, syn Geranium armenum) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des Geraniales, à la famille des géraniacées (Geraniaceae), et au genre Geranium.

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 



Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article