Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2000 2 18 /07 /juillet /2000 13:00

 

Doryphore - Leptinotarsa decemlineata



Le doryphore (Leptinotarsa decemlineata) est un insecte appartenant à l'ordre des coléoptères, au sous ordre des Polyphaga, à l'infra ordre des Cucujiformia, à la super famille des Chrysomeloidea, à la famille des chrysomélidés (Chrysomelidae), à la sous famille des Melolonthinae et au genre Leptinotarsa.

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
16 juillet 2000 7 16 /07 /juillet /2000 19:00

 

Ecaille du séneçon - Goutte de sang - Tyria jacobaeae



L'écaille du séneçon (Tyria jacobaeae), appélée également "goutte de sang", "cinabre" ou "carmin" est un papillon nocturne (hétérocère) appartenant au sous ordre Glossata, à l'infra ordre Heteroneura, à la super famille des Noctuoidea, à la famille des Arctiidae, à la sous famille des Arctiinae et au genre Tyria.

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
16 juillet 2000 7 16 /07 /juillet /2000 09:50

 

Speckled wood (Pararge aegeria)



The Speckled wood (Pararge aegeria) is a diurnal butterfly (rhopalocère) pertaining to under order of Ditrysia, at the super family of Papilionoidea, the family of nymphalidés (Nymphalidae), the family of the satyrs (Satyrinae) and the Pararge kind.

There are several varieties of Speckled wood, such as for example Pararge aegeria tircis or Pararge aegeria aegeria, differentiation being due to variations of spots and colours.

The Speckled wood is a common butterfly in all Europe, except for extreme north. It is present in Russia to the Ural and even in part of Asia. One also finds the Speckled wood in many countries of the Mediterranean circumference (the Maghreb, the Middle East).

In France the Speckled wood is called tircis, in Germany: Waldbrett or Waldbrettspiel, in Spain: Maculada, in the Netherlands: Bont Zandoogje, in Denmark: Skovrandøjen, in Latvia: Margasis will satyras and in Finland: Täpläpapurikko.

The Speckled wood attends mainly the clear forests, the ways, the clearings, the raised urban parks, the hedges, the skirts of forest, the bushes where one can observe it, posed on a leaf, in the sun spots. In mountain, one can find it up to 1500 meters of altitude.

Generally the Speckled wood is bivoltine (two generations per annum), but it rather frequently arrives that there is a third generation. The imago is visible March, until October. When I say "the imago is visible from March to October", that means that one can see speckled wood during this period, but they result from different generations which follow one another.

The Speckled wood measurement approximately 38 to 45 millimetres and have antennas out of bludgeon. The female is slightly taller than the male. The top of the wings of the Speckled wood brown dark and is marked many cream-coloured or yellowish spots. Ocelle a pupillé black of white is present at the end of the former wings while the posterior wings have 3 ocelles pupillés blacks of white. The ocelles ones are located inside the cream-coloured or yellowish spots. The colors of the females are generally clearer than those of the males.

After fecundation, the female separately lays its eggs on the plants hosts, generally of graminaceous (poacées) like the agglomerated dactyl (Dactylis glomerata), the annual meadow grass (Poa annua), grass (Agropyron repens) or various cypéracées (cyperaceae). The blossoming is carried out at the end of about fifteen days.

The caterpillar is green/yellow and its back is traversed by a dark stripe while clearer stripes decorate the sides. The caterpillars of the first generation profit from a “normal” development and the nymphose generally begins 30 days after the blossoming and lasts itself approximately 30 days. With regard to the last generation of speckled wood, autumnal generation, the winter diapause is carried out either at the stage of caterpillar, or at the stage of chrysalis. The Speckled wood which passed the winter at the stage of chrysalis will appear earlier in spring.





Kriss de Niort, le 16 août 2007

 

 

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
14 juillet 2000 5 14 /07 /juillet /2000 18:00

 

Escargot de Bourgogne - Helix pomatia



L'escargot de Bourgogne (Helix pomatia), appelé parfois "gros blanc", est un mollusque gastéropode appartenant à la sous classe des Orthogastropoda, au super ordre des Heterobranchia, à l'ordre des Pulmonata, au sous ordre des Stylommatophora, à la famille des hélicidés (Helicidae) et au genre Helix.

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
12 juillet 2000 3 12 /07 /juillet /2000 13:00

 

Le morse - Odobenus rosmarus



Le morse (Odobenus rosmarus) est un mammifère appartenant à la sous classe des thériens (Theria), à l'infra classe des euthériens (Eutheria), au super ordre des Preptotheria, à l'ordre des carnivores (Carnivora), au sous ordre des Caniformia, à la famille des Odobenidés (Odobenidae), à la sous famille des Odobeninae, à la tribu des Odobenini et au genre Odobenus.

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
10 juillet 2000 1 10 /07 /juillet /2000 19:14

 

Tilleul à grandes feuilles - Tilia platyphyllos



Le tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos), est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Dilleniidae, à l'ordre des malvales, à la famille des tiliacées (Tiliaceae), à la sous-famille des Tilioideae et au genre Tilia. Dans la classification phylogénétique, le tilleul à grandes feuilles est placé dans la famille des malvacées (Malvaceae).

Il existe plusieurs synonymes latins pour désigner le tilleul à grandes feuilles, notamment : Tilia affinis, Tilia apiculata, Tilia aurea, Tilia corallina, Tilia cordifolia, Tilia corinthiaca, Tilia corylifolia, Tilia flava, Tilia grandifolia, Tilia hoffmanniana, Tilia hosteana, Tilia hostii, Tilia latebracteata, Tilia macropoda, Tilia mollis, Tilia mutabilis, Tilia obliqua, Tilia ovata, Tilia pauciflora, Tilia platyptera, Tilia praecox, Tilia pseudorubra, Tilia pyramidalis, Tilia rubra, Tilia spectabilis, Tilia tenuifolia, Tilia valdepubens, Tilia vitifolia.

Certains auteurs distinguent les sous espèces suivantes :
• Tilia platyphyllos subsp. braunii,
• Tilia platyphyllos subsp. cordifolia,
• Tilia platyphyllos subsp. eugrandifolia,
• Tilia platyphyllos subsp. grandifolia,
• Tilia platyphyllos subsp. platyphyllos,
• Tilia platyphyllos subsp. pseudorubra.


Le tilleul à grandes feuilles est un arbre d'Europe tempérée. Son aire de répartition s'étend à l'ouest de l'Espagne au Danemark et à l'est jusqu'en Ukraine. Le tilleul à grandes feuilles croît dans les forêts claires de feuillus ou les forêts mixtes, dans les éboulis, les ravins, les gorges, de 100 mètres jusqu'à 1800 mètres d'altitude.

En France le tilleul à grandes feuilles est absent ou rare du grand ouest et de la frange méditerranéenne. En milieu urbain et le long des routes il est souvent utilisé comme arbre d'alignement.

Le tilleul à grandes feuilles peut atteindre 30 à 35 mètres de hauteur. Les jeunes tiges sont velues mais deviennent glabres en hiver. Les feuilles, caduques, simples, à marge serrulée, alternes, pétiolées, cordiformes à leur base, ovales, mucronées, mesurent jusqu'à 15 centimètres de long. Elles sont vertes et glabres sur le dessus, plus claires et pubescentes en face inférieure avec des touffes de poils à la base des nervures.

La floraison intervient vers juin / juillet. Les fleurs, hermaphrodites, pédicellées, jaune clair, munies d'une bractée persistante, sont réunies en cymes pendantes de deux à cinq unités. La pollinisation est entomogame (surtout les abeilles).

Le fruit, globuleux, est un akène tomenteux présentant de 3 à 5 crêtes saillantes. La dissémination est anémogame grâce a la bractée persistante qui favorise l'action du vent.

Le tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos) s'hybride avec
le tilleul à petites feuilles (Tilia cordata). Le produit de cette hybridation est le tilleul commun (Tilia ×europaea).

En allemand le tilleul à grandes feuilles s'appelle : sommerlinde ou großblättrige linde, en anglais : large-leaved lime ou large-leaved linden, en danois : storbladet Lind, en espagnol : lilo de hojas grandes ou tilo de Holanda, en italien : tiglio nostrano, en néerlandais : grootbladige linde et en suédois : bohuslind.
 
 
Kriss de Niort, le 07/09/2008
 
 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
10 juillet 2000 1 10 /07 /juillet /2000 18:33

 

Tilleul à petites feuilles - Tilia cordata



Le tilleul à petites feuilles (Tilia cordata), est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Dilleniidae, à l'ordre des malvales, à la famille des tiliacées (Tiliaceae), à la sous-famille des Tilioideae et au genre Tilia. Dans la classification phylogénétique, le tilleul à petites feuilles est placé dans la famille des malvacées (Malvaceae).

Il existe plusieurs synonymes latins pour désigner le tilleul à petites feuilles :
• Tilia betulifolia,
• Tilia bohemica,
• Tilia parvifolia,
• Tilia sibirica,
• Tilia silvestris,
• Tilia ulmifolia.


Il existe de nombreux noms vernaculaires pour désigner le tilleul à petites feuilles. Parmi ceux-ci on peut citer : tilleul mâle, tilleul d'hiver, tilleul à feuilles en cœur ou tilleul des bois.

L'aire de répartition du tilleul à petites feuilles s'étend de l'Europe jusqu'à l'Asie tempérée. Plus précisément on le retrouve de l'Espagne à la Scandinavie à l'ouest, et de l'Azerbaïdjan jusqu'à la Sibérie à l'est. Il croît du niveau de la mer jusqu'à 1500 mètres d'altitude.

En France le tilleul à petites feuilles est présent presque partout, mais avec une fréquence variable.

Le tilleul à petites feuilles est un arbre à feuilles caduques pouvant mesurer jusqu'à 30 mètres de hauteur et vivre près de 500 ans. Les feuilles, vertes en face supérieures, glauques en dessous, petites, pétiolées, alternes, simples, cordiformes, glabres, dentées, à nervures apparentes, mesurent de 3 à 8 centimètres de long.

La floraison intervient suivant les régions entre le mois de juin et le mois de juillet. Les fleurs, munies d'une bractée foliacée persistante, blanchâtres, hermaphrodites, sont réunies en grappes pendantes de 2 à 12 unités. La pollinisation est entomogame et anémogame.

Le fruit est une capsule globuleuse, tomenteuse, à côte saillante, dispersée par le vent grâce à la bractée persistante (anémochorie).

Le tilleul à petites feuilles (Tilia cordata) s'hybride avec le tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos). Le produit de cette hybridation est
le tilleul commun (Tilia ×europaea).

Le tilleul à petites feuilles est l'arbre national de la République tchèque.

En allemand le tilleul à petites feuilles s'appelle winter-linde, en anglais : small-leaved lime, en danois : småbladet lind, en espagnol : tilo de hoja pequeña, en italien : tiglio selvatico et en néerlandais : kleinbladige linde.
 
 
Kriss de Niort, le 06/09/2008
 
 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
10 juillet 2000 1 10 /07 /juillet /2000 18:25

 

Vespère stridulant - Vesperus strepens


Photo Vespère stridulant Vesperus strepens Le vespère stridulant (Vesperus strepens Syn. Stenocorus strepens) est un coléoptère appartenant au sous ordre des Polyphaga, à l'infra ordre des Cucujiformia, à la super famille des Cerambycoidea ou des Chrysomeloidea (suivant les classifications), à la famille des vespéridés (Vesperidae), à la sous famille des vespérinés (Vesperinae), à la tribu des Vesperini et au genre Vesperus.

On distingue une variété, Vesperus strepens var. litigiosus et une sous espèce Vesperus strepens ligusticus.

Le vespère stridulant est originaire du sud est de la France, essentiellement de la Provence et d'Italie. Le nom du genre "Vesperus" vient du latin "vesper" car les imagos sont plutôt vespéraux ou crépusculaires comme on dit plus couramment. En fait ils sont même nocturnes.

L'émergence des imagos est variable en fonction de l'altitude et des conditions climatiques. En Italie ou dans les régions les plus chaudes de Provence l'imago apparaît en décembre/ janvier, mais plus communément il apparait à partir d'avril/mai.

Le mâle mesure entre 18 et 27 millimètres de long tandis que la femelle, un peu plus grande et plus large, mesure entre 20 et 30 millimètres. Les antennes du mâle sont plus longues que son abdomen tandis que les antennes de la femelle sont plus courtes. Les élytres sont brun clair, le reste du corps est un peu plus rougeâtre. Seul le mâle vole. La femelle possède des élytres réduites et ne vole pas. Elles se déplacent à terre.

Photo Vespère stridulant Vesperus strepens Pour attirer les mâles, les femelles grimpent sur les branches basses des arbres et libèrent leurs phéromones. Les mâles, généralement plus nombreux que les femelles, ne tardent pas à arriver. Peu de temps après l'accouplement les mâles meurent. Ceux qui n'ont pas eu la chance de féconder une femelle ont le droit de vivre un peu plus longtemps.

Une fois fécondée la femelle enfonce son oviscapte dans le sol (le plus souvent) et dépose ses œufs, généralement jaunâtres, par petits paquets. Une fois ses œufs pondus, la femelle ne tarde pas à mourir.

Les larves du vespère stridulant sont rhizophages, c'est-à-dire qu'elles se nourrissent de racines et polyphages, c'est-à-dire qu'elles s'attaquent à des végétaux très variés. Lorsque les larves sont très nombreuses, elles peuvent infliger des dégâts aux cultures (oliviers, vigne, pommes de terre…).

Les larves du vespère stridulant passent par deux stades successifs, bien distincts. Les larves du premier stade sont "éruciformes" c'est-à-dire qu'elles ressemblent à des chenilles, tandis que les larves du deuxième stade sont "mélolonthiformes" c'est-à-dire que leur apparence fait penser aux larves arquées des hannetons.

La nymphose a lieu dans le sol, dans une loge constituée de terre durcie.


Kriss de Niort, le 26/08/200/


Crédit photo :
La photo a été offerte à Kriss Nature par 123soleil


Voir aussi :  les rhagies | le Minotaure Typhée | les blattes | Les mantes religieuses | le frelon | La cigale | Le pentatome rayé |Le graphosome ponctué | Le silphe à 4 points | la callidie sanguine | le clairon des abeilles | L'agapanthie des chardons | la cicindèle champêtre | Phytoecia coerulea | le cercope rouge sang | Cercopis intermedia | cétoine hérissée | clyte arqué | syrphe pyrastre | Mylabre à 4 points | Le purpuricène du chêne vert | Mante décolorée | Punaise à damier | Mantispe commune | Oedipode souffrée | Clairon des fourmis | Coccinelle asiatique | Limentis arthemis astyanax Hibernie défoliante | Cidarie de la balsamine |  Demi deuil Halias du hêtre Rosalie des Alpes | Cryptolaemus montrouzieri | Doryphore | Petit capricorne |  Coccinelle ocellée | Agapanthia annularis | Lagria atripes |
 
 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
10 juillet 2000 1 10 /07 /juillet /2000 16:56

 

Ecaille pourprée - Rhyparia purpurata



L'écaille pourprée (Rhyparia purpurata Syn. Phalaena purpurea), appelée parfois "rhyparie pourpre" ou "écaille mouchetée", est un papillon appartenant à la super famille des Noctuoidea, à la famille des Arctiidae, à la sous famille des Arctiinae et au genre Rhyparia.

On distingue plusieurs sous espèces et notamment :
Rhyparia purpurata caucasica, en Iran et en Turquie,
Rhyparia purpurata gerda, au Japon, en Chine, en Corée et en Mongolie,
Rhyparia purpurata purpurata, la sous espèce nominale, essentiellement européenne.

Il existe une forme dite "flava" dont les ailes postérieures sont jaune foncé au lieu de rouge pourpre comme dans la forme nominale.

L'écaille pourprée possède une très large aire de répartition qui s'étend dans les zones tempérées de l'Europe jusqu'au Japon. En France l'écaille pourprée est présente un peu partout (surtout dans le midi), mais elle semble se raréfier ci et là, notamment dans le nord et dans l'ouest.

L'écaille pourprée est un papillon nocturne, dont l'imago est parfois visible le jour. Sa période de vol s'étend du mois de juin et dure jusqu'au mois de juillet, du moins en France. L'écaille pourprée préfère les biotopes comme les flancs de colline, les landes, les friches... C'est un papillon généralement univoltin (une seule génération par an) mais dans les régions les plus méridionales il y a deux générations par an, les imagos de seconde génération apparaissant en octobre.

Les ailes antérieures sont jaunâtres, parsemées de taches irrégulières foncées (d'où le nom de "écaille mouchetée").L'abdomen est également jaunâtre avec une rangée de taches noires en partie supérieure. Les ailes postérieures sont rougeâtres, avec des macules noires. Le mâle possède des antennes pectinées qui lui servent à repérer les phéromones émises par la femelle.

La chenille est polyphage et se nourrit sur diverses plantes herbacées et arbustes comme : le saule argenté (Salix repens), le saule l'Arctique (Salix phylicifolia), le saule marsault (Salix caprea), le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia), la myrtille commune (Vaccinium myrtillus), le genêt à balais (Cytisus scoparius), le genêt des teinturiers (Genista tinctoria), le caille-lait jaune (Galium verum), le plantain des oiseaux (Plantago major), l'achillée millefeuille (Achillea millefolium), l'armoise des champs (Artemisia campestris), la tanaisie commune (Tanacetum vulgare ), la mauve des bois (Malva sylvestris), le trèfle blanc (Trifolium repens), l'épervière en ombelle (Hieracium umbellatum), et bien d'autres encore.
 
 
Kriss de Niort, le 27/08/2008
 
 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
10 juillet 2000 1 10 /07 /juillet /2000 14:35

 

Tilleul commun - Tilleul de Hollande - (Tilia x vulgaris)



Le tilleul commun (Tilia x vulgaris), appelé également tilleul de Hollande, est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Dilleniidae, à l'ordre des malvales, à la famille des tiliacées (Tiliaceae), à la sous-famille des Tilioideae et au genre Tilia. Dans la classification phylogénétique, le tilleul commun est placé dans la famille des malvacées (Malvaceae).

Le tilleul commun est le produit d'une hybridation entre deux espèces de tilleuls. L'un des parents est supposé être le tilleul à petites feuilles (Tilia cordata) tandis que l'autre parent est le tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos).

Il existe plusieurs synonymes latins pour désigner le tilleul commun :
• Tilia intermedia,
• Tilia silvestris subsp. intermedia,
• Tilia ulmifolia subsp. vulgaris,
• Tilia vulgaris,
• Tilia x acuminata,
• Tilia ×europaea,
• Tilia x intermedia.


L'aire de répartition du tilleul commun semble limitée à l'Europe tempérée. Au nord il est limité à la Scandinavie tandis qu'à l'est on le retrouve jusqu'en Ukraine.

Le tilleul commun peut atteindre 45 mètres de hauteur. Il possède des feuilles caduques, vertes, à nervures apparentes, simples, glabrescentes en face inférieure.

Les fleurs, hermaphrodites, odorantes, en cymes pendantes de 4 à 10 unités, sont utilisées pour confectionner des tisanes. La pollinisation est entomogame. Les fruits, globuleux, velus, présentent 4 côtes saillantes.

En allemand le tilleul commun s'appelle holländische linde, en anglais : common lime ou common linden, en espagnol : tilo común, en italien : tiglio europeo et en néerlandais : hollandse linde.


Kriss de Niort, le 05/09/2008
 
 
Crédit photo :
La gravure est dans le domaine public.
 
 
Voir aussi :
  Arbre de Judée | Mûrier à papier | Gui | Epine du Christ Mahonia à feuilles de houx Abutilon du Grand Fleuve Abutilon strié | Abutilon hybride Abutilon de Darwin Skimmia du Japon | Camélia du Japon Arbre à soie | Chimonanthe précoce | Forsythia | Hibiscus de Chine | Buddleia à feuilles de sauge | Buddleia de Madagascar |  Mimosa | Araucaria Arbre à faisans | Asclépiade de Curaçao | Camelia hiemalis | Edgeworthie à fleurs d'or Germandrée en arbre | Hamamélis hybride | Héliotrope arborescent | Hiba | Jasmin d'hiver | Juanuolla doré | Plante crevette | Potentille ligneuse | Garrya elliptica | Ilima rouge | Abutilon incanum | Callicarpe - Arbuste aux bonbons | Corylopsis pauciflora | Corylopsis platypetala | Airelle fausse myrtille | Bouleau jaune | Pin blanc | Caryer cordiforme | Epinette d'Engelmann | Thuya géant de Californie | Baobab africain |

 

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article