Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2000 5 26 /05 /mai /2000 08:19

 

Lys araignée - Hymenocallis littoralis


Photo Lys araignée (Hymenocallis littoralis) Le lys araignée (Hymenocallis littoralis) est une plante angiosperme monocotylédone appartenant à l'ordre des Asparagales, à la famille des amaryllidacées (Amaryllidaceae) et au genre Hymenocallis. Pendant longtemps cette plante a été classée dans le genre Pancratium.

Il existe de nombreux synonymes latins pour désigner cette plante :
• Hymenocallis pedalis,
• Hymenocallis speciosa,
• Hymenocallis americana,
• Hymenocallis panamensis,
• Hymenocallis staplesiana,
• Pancratium acutifolium,
• Pancratium americanum,
• Pancratium distichum,
• Pancratium dryandri,
• Pancratium illyricum,
• Pancratium littorale,
• Pancratium maritimum,
• Pancratium mexicanum,
• Pancratium staplesi.


Il existe plusieurs noms vernaculaires pour désigner le lys araignée : hyménocalle, jonquille des mers, lis araignée, lis de mer, lys des mers, pancrais, pancratier.

Le lys araignée est originaire du Mexique, d'Amérique centrale, du nord de l'Amérique du sud et des îles voisines. Il croît à faible altitude, souvent le long des rivages et cours d'eau dans des sols limoneux ou sablonneux.

Le lys araignée est une plante herbacée, vivace, à bulbe, à port dressé, mesurant jusqu'à 80 centimètres de hauteur, parfois plus. Le bulbe, écailleux, brun rouge, mesure de 8 à 10 centimètres de diamètre.

Les feuilles, sessiles, simples, entières, charnues, vert clair, en forme de lame d'épée (ensiformes), mesurent jusqu'à 70 centimètres de long pour 4 centimètres de large.

Les fleurs, blanches, odorantes, sessiles, en ombelle de 4 à 10 unités, sont composées de 6 tépales blancs, étroits, mesurant une dizaine de centimètres de long. Les 6 étamines sont soudées sur une partie de leur longueur à une membrane blanche.


Kriss de Niort, le 26/05/2008


Crédit photo :
Source : U.S. Fish and Wildlife Service
Auteur : Walton, LaVonda
Statut : Domaine Public

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
25 mai 2000 4 25 /05 /mai /2000 17:47

 

Edelweiss - Leontopodium alpinum



L'édelweiss (Leontopodium alpinum) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des astérides (Asteridae), à l'ordre des astérales (Asterales), à la famille des astéracées (Asteraceae), à la sous famille des Asteroideae, à la tribu des gnaphales (Gnaphalieae) et au genre Leontopodium.

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
23 mai 2000 2 23 /05 /mai /2000 10:04

 

Babouin hamadryas - Papio hamadryas


Photo Babouin hamadryas (Papio hamadryas) Le babouin hamadryas (Papio hamadryas) est un mammifère appartenant à l'ordre des primates, au sous ordre des Euprimates (ou Haplorrhini suivant les classifications) à l'infra ordre des Simiiformes, à la super famille des Cercopithecoidea, à la famille des cercopithécidés (Cercopithecidae), à la sous famille des cercopithécinés (Cercopithecinae), à la tribu des Papionini et au genre Papio.

Le babouin hamadryas est originaire du continent africain et plus particulièrement de la corne de l'Afrique (Érythrée, Éthiopie, Somalie). On le rencontre également en Arabie saoudite et au Yémen.

Dans l'Egypte antique le babouin hamadryas personnifiait le dieu Toth. Aussi il était vénéré et abondamment représenté par les artistes : sculptures, bas-reliefs...

Le babouin hamadryas fréquente les zones subdésertiques, les steppes, les savanes. Il s'aventure également dans les décharges publiques et les zones agricoles. Il établit ses colonies dans les zones rocheuses et les falaises, non loin d'un point d'eau indispensable à la survie.

Le dimorphisme sexuel est très marqué. En effet les mâles adultes pèsent une vingtaines de kilogrammes tandis que les femelles dépassent rarement 10 kilogrammes. Le pelage du mâle adulte est long et gris argenté de la tête jusqu'au bassin, un peu plus court et foncé sur le reste du corps. La femelle possède un pelage brun. Les mâles possèdent des canines supérieures impressionnantes. La queue n'est pas préhensile. Le babouin hamadryas possède des ongles à tous les doigts.

Tant chez la femelle que chez le mâle la peau qui entoure les callosités fessières (tubérosités ischiatiques) est rosâtre à rouge. Les nouveau-nés possèdent un pelage noirâtre jusqu'à l'âge de 6 mois qui est remplacé progressivement par un pelage semblable à celui des femelles.

Chez les babouins hamadryas il n'y a pas de saison de reproduction. Les femelles se reproduisent en moyenne tous les deux ans. Lorsqu'une femelle est en œstrus son état se traduit par un gonflement de la peau du périnée. Après une période de gestation d'environ 170 jours la femelle met au monde un unique petit dont le poids est d'environ 800 grammes. La femelle l'allaite pendant 8 à 12 mois, parfois plus. Les jeunes deviennent indépendants vers l'âge de 2 ans (ce qui explique l'écart entre deux portées). La maturité sexuelle est atteinte vers l'âge de 5 à 6 ans chez les femelles et 5 à 7 ans chez les mâles. La durée de vie est de l'ordre de 37 ans.

Bien qu'ayant atteint la maturité sexuelle les jeunes mâles ont peu de chance de se reproduire à cet âge là. Il faut qu'ils entrent dans un groupe et se constituent un "harem" ou disons une unité familiale. Pour cela il utilise diverses techniques comme par exemple l'adoption et l'entretien d'une jeune femelle qui lui accordera ses faveurs lorsqu'elle sera adulte.

L'organisation sociale des babouins hamadryas est composée d'unités familiales (de 2 à 15 membres, parfois plus, en moyenne 7) comprenant 1 mâle et une femelle et éventuellement ses petits. Deux ou trois unités familiales sont regroupées en clans et les clans sont regroupés en bandes et enfin plusieurs bandes sont regroupées en troupes.

Le babouin hamadryas est omnivore. Il se nourrit le jour, de fruits, de fleurs, de feuilles, de bulbes, de racines, de graines, d'œufs, d'insectes et de petits animaux (reptiles, oiseaux et mammifères).


Kriss de Niort, le 23/05/2008


Crédit photo :
La photo a été mise dans le domaine public par son auteur : Thomas Netsch




Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
22 mai 2000 1 22 /05 /mai /2000 08:33

 

Canard à collier noir - Callonetta leucophrys



Le canard à collier noir (Callonetta leucophrys Syn. Anas leucophrys), appelé également "sarcelle à collier" ou "callonette à collier noir" appartient au super ordre des ansérimorphes (Anserimorphae), à l'ordre des ansériformes (Anseriformes), à l'infra ordre des ansérides (Anserides), à la famille des anatidés (Anatidae), à la sous famille des anatinés (Anatinae) à la tribu des Anatini et au genre Callonetta dont il est le seul représentant. Certains auteurs pensent que le canard à collier noir devrait être classé dans la sous famille des tadorninés (Tadorninae).

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
21 mai 2000 7 21 /05 /mai /2000 06:37

 

Eider à lunettes - Eider de Fischer - Somateria fischeri


Photo Eider à lunettes (Somateria fischeri) L'eider à lunettes (Somateria fischeri), appelé également Eider de Fischer, est un oiseau appartenant au super ordre des ansérimorphes (Anserimorphae), à l'ordre des ansériformes (Anseriformes), à l'infra ordre des Anserides, à la super famille des Anatoidea, à la famille des anatidés (Anatidae), à la sous famille des anatinés (Anatinae), à la tribu des Anatini et au genre Somateria.

L'eider à lunettes est originaires des régions côtières septentrionales de l'Alaska et de la Russie (principalement la Sibérie). En été, au moment de la reproduction, il fréquente également les ruisseaux, les lacs intérieurs, les deltas et les marécages.

L'eider à lunettes est un grand canard, marin, plongeur, qui mesure de 52 à 58 centimètres de long, de la tête jusqu'à la queue, pour un poids compris entre 1,5 et 1,7 kilogramme. Le mâle et la femelle sont très différents. La caractéristique du mâle est une grande tache blanche bordée de noir autour des yeux. C'est d'ailleurs de cette particularité qu'il tire son nom. Son plumage varie au fil des mues saisonnières. Il est plus riche en couleurs en période nuptiale.

Le plumage de la femelle est plus discret, y compris ses "lunettes", car elle doit passer inaperçue dans les herbes en période de couvaison. Autre particularité de ce canard, le bec, orangé chez le mâle et bleu gris chez la femelle, est recouvert de petites plumes jusqu'au niveau des narines. Pour leur part les juvéniles sont presque semblables aux femelles.

La saison de reproduction se situe vers le mois de mai/juin. Le nid est construit par la femelle dans les herbes, à même le sol de la toundra, non loin de l'eau. La femelle y pond de 3 à 8 œufs à raison d'un œuf par 48 heures. L'incubation dure environ 24 jours. Les jeunes, nidifuges, suivent leurs parents peu après la naissance. Le premier envol a lieu vers l'âge de 55 jours. La maturité sexuelle est atteinte vers l'âge de 2 ans.

Le mâle ne participe pas à la construction du nid ni à l'élevage. Peu de temps après la fécondation il quitte les lieux de reproduction pour aller faire sa mue loin de là. La femelle fera sa mue plus tard. Les femelles et les jeunes quittent l'aire de reproduction vers septembre.

Lorsqu'il est en mer, en période hivernale (environ 8 mois), l'eider se nourrit de crustacés et de mollusques divers qu'il capture en plongeant jusqu'à 60 mètres de profondeur. Pendant la saison de reproduction l'eider à lunettes s'aventure moins loin en mer et se nourrit a proximité du rivage, dans la toundra ou les eaux douces. Il se nourrit alors de plantes aquatiques et terrestres, d'insectes, de larves, de crustacés et de mollusques.

L'eider à lunettes compte de nombreux prédateurs, principalement à l'époque de la nidification pendant laquelle il est plus vulnérable. La prédation porte principalement sur les œufs et le juvéniles car en cas de danger la femelle peut prendre son envol.

En allemand l'eider à lunettes s'appelle : plüschkopfente, en anglais : spectacled eider, en danois : brilleederfugl, en espagnol : eider de anteojos, en italien : edredone dagli occhiali, en néerlandais : brileidereend et en portugais : eider-de-lunetas.


Kriss de Niort, le 21/05/2008

Crédit photo :
Source : U.S. Fish and Wildlife
Statut : Domaine public




Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
20 mai 2000 6 20 /05 /mai /2000 09:31

 

Campanule à feuilles rondes (Campanula rotundifolia)



La campanule à feuilles rondes (Campanula rotundifolia)  est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des Campanulales, à la famille des campanulacées (Campanulaceae), à la sous famille des Campanuloideae et au genre campanule (Campanula). Dans la classification phylogénétique la campanule à feuilles rondes dépend de l'ordre des astérales (Asterales).

 

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
19 mai 2000 5 19 /05 /mai /2000 07:58

 

Corylopsis platypetala



Corylopsis platypetala
est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la famille des hamamélidacées (Hamamelidaceae), à la sous famille des Hamamelidoideae, à la tribu des Corylopsideae et au genre Corylopsis.

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
17 mai 2000 3 17 /05 /mai /2000 07:49

 

Petit capricorne - Cerambyx scopolii



Le petit capricorne (Cerambyx scopolii Syn. Microcerambyx scopolii), appelé également Capricorne de Scopoli, est un insecte appartenant à la sous classe des ptérygotes (Pterygota), à l'infra classe des néoptères (Neoptera), au super ordre des endoptérygotes (Endopterygota), à l'ordre des coléoptères (Coleoptera), à la super famille des chrysomélidés (Chrysomeloidea), à la famille des cérambycidés (Cerambycidae), à la sous famille des cérambycinés (Cerambycinae), à la tribu des Cerambycini, au genre Cerambyx et au sous genre Microcerambyx.




Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal




 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
16 mai 2000 2 16 /05 /mai /2000 08:32

 

Adonis du printemps - Adonis vernalis


Photo (1) Adonis du printemps (Adonis vernalis) L'adonis du printemps (Adonis vernalis) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Magnoliidae, à l'ordre des Ranunculales, à la famille des renonculacées (Ranunculaceae), à la sous famille des Ranunculoideae, à la tribu des Adonideae et au genre Adonis.

Il existe plusieurs synonymes pour désigner Adonis vernalis :
Adonanthe vernalis,
Adoniastrum vernale,
Adonis appennina,
Adonis davurica,
Adonis helleborus,
Adonis ircutiana,
Adonis jovinienii,
Adonis parviflora.

Il existe de nombreux noms vernaculaires dont certains ne sont utilisés que très localement. La liste suivante n'est pas exhaustive : adonis printanière, ellébore noir, hellébore noir, faux ellébore noir, faux hellébore noir, œil de bœuf, grand œil de bœuf, œil du diable, grand œil du diable, brairette, adonide du printemps... A noter que le terme brairette désigne localement la primevère officinale.

L'adonis du printemps est une plante herbacée vivace originaire d'Europe méridionale et centrale (Allemagne, Autriche, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Espagne, France, Hongrie, Italie, Macédoine, Pologne, Roumanie, République tchèque, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse. Dans beaucoup de ces pays il s'agit de populations isolées et relictuelles. La principale aire de distribution est limitée à la plaine de Pannonie (Autriche, Croatie, Hongrie, République tchèque, Roumanie, Serbie, Slovaquie et Ukraine) et aux plaines de Sibérie occidentale.

En France l'adonis est une plante rare, présente seulement dans une poignée de départements (Alpes de haute Provence, Aveyron, Gard, Haut Rhin, Loiret, Lozère).

L'adonis du printemps croît principalement sur les pelouses calcaires (basophiles), sèches et ensoleillées, les steppes et les ravins broussailleux, parfois jusqu'à 1600 mètres d'altitude. On le rencontre parfois aussi aux abords de jardins ou d'anciens jardins d'où il s'est échappé.

L'adonis du printemps est une plante rhizomateuse à souche épaisse et noirâtre. Les feuilles basales, sessiles, sont réduites à des écailles d'un centimètre environ. Les feuilles caulinaires, sessiles à courtement pétiolées, présentent un limbe finement divisé en lanières étroites.


La tige, glabrescente, généralement ramifiée, s'allonge jusqu'à 35 centimètres lors de la floraison et continue généralement de s'allonger de quelques centimètres jusqu'à la fructification.

La floraison intervient du mois d'avril jusqu'au mois de juin en fonction des conditions climatiques. Les fleurs, hermaphrodites, jaunes, solitaires, terminales, pédicellées, mesurent jusqu'à 8 centimètres de diamètre. Le calice est constitué de 5 sépales pubescents. La corolle est composée de 10 à 20 pétales lancéolés à oblongs. La pollinisation est entomogame. Le fruit est un akène pubescent à bec recourbé. La dissémination est assurée par les fourmis (myrmécochorie).

L'adonis du printemps est une plante vénéneuse qui renferme de nombreuses substances chimiques. C'est une plante utilisée depuis très longtemps pour ses propriétés cardiotoniques et sédatives notamment. C'est en partie son commerce qui se chiffrait à plusieurs dizaines de tonnes par an qui est responsable de sa raréfaction, la collecte s'effectuant avant la dispersion des graines, et souvent le rhizome était prélevé en même temps.

L'adonis du printemps fait l'objet de protections dans de nombreux pays. En France l'adonis du printemps est inscrit à l'annexe 2 de l'arrêté du 20 janvier 1982 relatif à la liste des espèces végétales protégées sur l'ensemble du territoire, modifié par l'arrêté du 31 août 1995

L'adonis du printemps s'appelle frülings-adonisrösche ou böohmisches christwurzkraut en allemand, spring pheasant's-eye, yellow adonis ou spring adonis en anglais, sello de oro en espagnol, adonide gialla en italien, voorjaarsadonis en néerlandais, et varadonis en suédois.


Kriss de Niort, le 16/05/2008


Crédit photo :
Photo (1) offerte par Mehdi

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
15 mai 2000 1 15 /05 /mai /2000 20:20

 

Corbeille d'or - Aurinia saxatilis



La corbeille d'or (Aurinia saxatilis), appelée également aurinie des rochers ou alysse des rochers, est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Dilleniidae, à l'ordre des Brassicales (ou des Capparales suivant les classifications), à la famille des brassicacées (Brassicaceae) et au genre Aurinia.





Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal





Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article