Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2000 7 14 /05 /mai /2000 19:42

Coprin chevelu

Goutte d'encre

Coprinus comatus



Le coprin chevelu (Coprinus comatus) appelé également goutte d'encre, est un champignon basidiomycète appartenant à la classe des homobasidiomycètes, à la sous classe des agaricomycètes (agaricomycetidae) à l'ordre des agaricales, à la famille des coprinacées et au genre coprin (coprinus).

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
14 mai 2000 7 14 /05 /mai /2000 08:47

 

Gesse des près - Lathyrus pratensis



La gesse des près (Lathyrus pratensis, Syn. Lathyrus sepium, Lathyrus hallersteinii, Orobus pratensis) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des fabales, à la famille des fabacées (Fabaceae), à la sous famille des Faboideae, à la tribu des Fabeae et au genre Lathyrus.

On distingue les sous espèces suivantes :
Lathyrus pratensis subsp. luesseri,
Lathyrus pratensis subsp. pratensis,
Lathyrus pratensis subsp. velutinus.

Certains auteurs identifient les formes suivantes :
Lathyrus pratensis f. sepium,
Lathyrus pratensis f. villosa.

L'aire de répartition de la gesse des près est très importante et s'étend d'Europe jusqu'en Asie occidentale. La gesse des près est également présente en Afrique du nord (Maroc) et en Amérique du nord (USA, Canada) où elle a été introduite.

La gesse des près croît généralement dans les près, comme son nom l'indique, mais également dans les haies, le long des chemins, sur les talus et dans les forêts claires, jusqu'à une altitude voisine de 2000 mètres. Elle affectionne les sols neutres ou basiques mais frais.

La gesse des près est une plante herbacée, vivace, à rhizome, rampante ou grimpante si elle trouve un support, pouvant dépasser un mètre de hauteur.

La tige, souple, glabre, pleine, présente une section quadrangulaire, sans ailes. Les feuilles, pétiolées, légèrement pubescentes, caduques, caulinaires, alternes, généralement à 2 folioles lancéolées, à nervures pennées, sont mucronées ou terminées en vrille bifurquée. Présence de grandes stipules sagittées.

La floraison intervient du mois de mai jusqu'au mois de septembre. Les fleurs, axillaires, à symétrie zygomorphe, jaunes, longuement pédonculées, hermaphrodites, sont regroupées en racèmes simples de 4 à 10 unités et mesurent de 11 à 16 millimètres. Le calice, cilié, à dents inégales, est presque aussi long que le tube. La corolle, dialypétale, plus grande que le calice, est composée de 5 pétales. L'étendard est veiné de violet. La pollinisation est entomogame ou autogame. Le fruit est une gousse, d'abord verte, puis noire à maturité. La dispersion des graines est autochore.


Kriss de Niort, le 14/05/2008

Voir aussi : Agérate | Brachyglotte gris | Erythrone d'Amérique | Cautleya en épi | Primevère candélabre | Echinacée pourpre | Iris magnifica | Célosie plumeuse | Stapelia variegata | Iris de Sibérie | Nigelle de Damas | les dahlias | les crocus | Montbretia | Lavande | Lysimaque pourpre | Heuchère sanguin | Juanuolla doré | Oenothera fruticosa | Oenothera speciosa | Oenothera rosea | Solanum atropurpureum | Gunnère du Brésil | Lysimaque ponctuée | Trolle de Chine | Pavot de Californie | Potentille sanguine | Potentille ligneuse | Fuchsia du cap | Sisyrinchium angustifolium | Sisyrinchium californicum | Plante corail | Céréopsis lancéolé | Arbre à faisans | Scabieuse jaune pâle | Clivia vermillon | Primevère du père Vial | Jasmin d'hiver | Heliotrope arborescent | Epiaire laineuse | Bruyère à 4 angles | Dicliptera suberecta | Lamier tacheté | Lampourde glouteron | Véronique pédonculée | Thunbergia | Brunelle à grandes fleurs | Rosier de Wichura | Medinilla magnifica | Petite pervenche |Grande pervenche |Anémone hépatique |Adenia pechuelii | Nivéole de printemps | Nivéole d'été |  Sarracénie pourpre | Platystémon de Californie | Erythronium propullans| Tulipe d'Agen | Tulipe précoce | Tulipe systole | Tulipe de l'écluse | Fritillaire pintade | Tulipe polychrome | Tulipe du Montandré | Potentille blanche | Bruyère cendrée | Anémone couronnée |



Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
13 mai 2000 6 13 /05 /mai /2000 09:44

Coprin pie

Coprin noir et blanc

(Coprinus picaceus)



Le coprin pie (Coprinus picaceus) est un champignon basidiomycète appartenant à la classe des homobasidiomycètes, à la sous classe des agaricomycètes (agaricomycetidae) à l'ordre des agaricales, à la famille des coprinacées et au genre coprin (coprinus).

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
13 mai 2000 6 13 /05 /mai /2000 08:23

 

Anémone couronnée - Anémone de Caen - Anemone coronaria



L'anémone couronnée (Anemone coronaria) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des Ranunculales, à la famille des renonculacées (Ranunculaceae) et au genre anémone (Anemone).

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal  

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
12 mai 2000 5 12 /05 /mai /2000 19:08

 

Panthère - Pseudopanthera macularia


Oups... Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal









Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
12 mai 2000 5 12 /05 /mai /2000 18:56

Le muséum du coquillage

aux Sables d'Olonne (Vendée).


Il s'agit d'une collection privée de 45000 coquillages tropicaux du monde entier. C'est une collection unique en Europe que ce soit pour la qualité des coquillages que par la diversité et le nombre de pièces en vitrine.


Adresse

Port de Pêche
8 rue du Maréchal Leclerc
85100 Les Sables d'Olonne
Tél : 02 51 23 50 00 - Fax : 02 51 23 40 75


Pour y aller, il faut aller direction le port de pêche, c'est à quelques pas du centre ville et il y a plusieurs parkings aux alentours. Vous pouvez vous garer derrière la poste principale des Sables d'Olonne ; sur un des parkings du port ; juste à côté du musée ou encore sur la place du poilu de France (également appelée place du gaz). Il y a pas mal de possibilité pour se garer même si ce n'est pas toujours évident en été à cause du monde présent dans la ville.


Je vous emmène maintenant pour une visite guidée.

Nous arrivons directement dans la boutique, il y a deux possibilités : acheter des coquillages sans aller dans le musée ce qui peut être intéressant par exemple pour les collectionneurs, ou visiter le musée. J'ai payé l'entrée puis nous avons monté quelques marches (il y a aussi un ascenseur) et nous voici dans la première salle. Il y a une musique d'ambiance, le son n'est pas très fort et c'est agréable à écouter.

Il y a en tout plus de 230 vitrines, mises en valeur par un joli éclairage. On y trouve des coquillages, des crustacés mais également des requins naturalisés. Vous pourrez admirer des coraux, des étoiles de mer, des oursins, des coquillages fossiles, des bénitiers géants… et aussi apprendre à reconnaître les spécimens mortels pour l'homme.

Mon fils a été fasciné par les cônes, des coquillages dont la piqûre peut être mortelle pour l'homme. Il y en avait beaucoup d'exposés, se sont des coquillages longs, en forme de cône et il y en a de très jolis. Il y a aussi des photos de cônes vivants, on voit bien comment l'animal fait pour piquer c'est surprenant.

J'ai beaucoup aimé les récifs de corail, certaines variétés de corail ont des couleurs étonnantes et c'est fascinant. Les oursins peuvent parfois être très beaux, ils n'ont pas tous des piquants très visibles, certains sont rentrés et sont jaune, rose, violacés… Ca m'a beaucoup surpris. Ce sont des milliers de coquillages de toutes formes et couleurs qui sont exposés pour le plaisir des yeux des petits et des grands.

Au premier étage il y a presque essentiellement des coquillages, mis à par une petite salle avec des requins naturalisés. Il y a aussi des bernard-l'hermite et quelques variétés de crabes dont un marrant avec des taches oranges, mon fils pensait qu'il s'était maquillé.

L'exposition de requin surprend et peut choquer car on voit qu'ils sont morts. C'est la seule chose qui m'a choquée dans ce musée ce sont ces requins car certes ils sont beaux mais je trouve ça cruel de les exposer ainsi, mon fils d'ailleurs aurait préféré les voir dans l'eau que comme ça ! A côté d'eux, sur le sol, il y a des coquillages géants de différentes sortes et plusieurs variétés de corail. Il y a aussi des dents de requins exposées et c'est surprenant de voir leur grosseur ! Ca a vraiment impressionné mon fils.

Après la visite du premier étage, on descend au rez-de-chaussée. Là encore on admire les différents coquillages ; un requin mais aussi des crabes, araignées de mer, écrevisses…

Enfin, une dernière petite salle avec au centre un énorme bénitier géant. Ce coquillage est très impressionnant, et autour il y a des dizaines de vitrines avec des coquillages tels que porcelaines, murex…

Et puis nous sortons pour arriver dans la boutique. Là vous pouvez acheter des coquillages, objets fait avec des coquillages, colliers, boîtes… Il y a de très belles choses mais les prix sont parfois un peu élevé, c'est dommage.


Ce musée est très intéressant, il y a beaucoup de choses à voir et c'est passionnant. J'ai passé un bon moment à visiter le muséum.

Toutefois, il faut vraiment que les enfants soient motivés pour y aller car autrement ils risquent vite de se lasser. Mon fils m'a réclamé des dizaines de fois d'aller au Muséum du coquillage et pourtant il n'a pas été très sage. Il ne devait pas s'attendre à voir autant de coquillages, et surtout pas des requins naturalisés. C'est vraiment ce qui l'a marqué car il vient de m'en reparler et j'espère qu'il ne va pas en faire de cauchemars !

C'est une très belle exposition mais il y a vraiment énormément de coquillages, il faut réellement les aimer pour aller dans ce musée. Si on regarde bien toutes les espèces présentées on peut facilement passer une heure trente dans le musée. Ca permet de passer un bon moment s'il ne fait pas beau dehors et qu'on ne peut pas aller à la plage. Et puis, on s'instruit car il y a tellement d'espèces qu'on ne les connaît pas toutes même si on aime les coquillages. Je regrette juste que la visite ne soit pas guidée, ce serait encore plus intéressant.


Et pour ceux que ça intéresse voici l'adresse du site Internet : http://www.museum-du-coquillage.com


Aimable contribution de Coquinnette

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
11 mai 2000 4 11 /05 /mai /2000 20:35

Aconit Napel

Casque de Jupiter

Aconitum napellus



L'aconit napel (Aconitum napellus) ou casque de Jupiter. est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des renonculales (Ranunculales), à la famille des renonculacées (ou ranunculacées) et au genre aconit.

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
11 mai 2000 4 11 /05 /mai /2000 07:23

 

Violette africaine - Saintpaulia ionantha



La violette africaine (Saintpaulia ionantha Syn. Saintpaulia kewensis ), appelée également "violette du Cap", "Violette de Trinidad", "violette d'Uzambara" est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des astéridés (Asteridae) à l'ordre des Scrophulariales, à la famille des gesnériacées (Gesneriaceae) et au genre Saintpaulia. Dans la classification phylogénétique le genre saintpaulia dépend de l'ordre des lamiales.

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
11 mai 2000 4 11 /05 /mai /2000 06:06
Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
10 mai 2000 3 10 /05 /mai /2000 07:49

 

Kamichi à collier - Chauna à collier - Chauna torquata



Le kamichi à collier (Chauna torquata Syn. Chaja torquata), appelé également Chauna à collier est un oiseau ansériforme appartenant à la famille des anhimidés (Anhimidae) et au genre Chauna.

En Savoir plus sur le Kamichi à collier

 



En allemand le kamichi à collier s'appelle : halsband-wehrvogel, en anglais : southern screamer ou crested screamer, en danois : Sorthalset chaja, en espagnol : chajá, en italien : palamedea fedele, en néerlandais : kuifhoenderkoet et en portugais : tachã.


Kriss de Niort, le 10/05/2008

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article