Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Grand paon de nuit - Saturnia pyri


Le grand paon de nuit (Saturnia pyri Syn. Bombyx pyri), appelé parfois bombyx du poirier, est un papillon appartenant au sous ordre des Ditrysia, à la super famille des Bombycoidea, à la famille des saturnidés (Saturniidae), à la sous famille des saturninés (Saturniinae), à la tribu des Saturniini et au genre Saturnia.

Le grand paon de nuit est présent en Afrique du nord, au sud et au centre de l'Europe et en Asie mineure jusqu'en Iran. En France le grand paon de nuit est absent de la frange septentrionale. En région Ile de France où il semble régresser, il fait l'objet d'une protection. On le retrouve du niveau de la mer jusqu'à 1800/2000 mètres d'altitude parfois.

Le grand paon de nuit fréquente les vergers, les vignobles, les parcs, les jardins, les broussailes, les bois clairs, les pentes des collines, d'une manière générale les endroits où se trouvent ses plantes nourricières. Parmi ces plantes nourricières on retrouve : le poirier (Pyrus communis), le pêcher (Prunus persica), le pommier (Malus pumila), le noyer (Juglans regia), le merisier (Prunus avium), le prunelier (Prunus spinosa), l'amandier (Prunus dulcis), l'olivier (Olea europea), le cognassier (Cydonia oblonga), le marronnier d'Inde (Aesculus hippocastanum), le frêne commun (Fraxinus excelsior),
le tilleul commun (Tilia x vulgaris), le tilleul à petites feuilles (Tilia cordata), le tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos), le noisetier commun (Corylus avellana), et de nombreux autres essences comme les aulnes (Alnus spp.), les ormes (Ulmus spp.), les peupliers (Populus spp.), les bouleaux (Betula spp.), les érables (Acer spp.), les saules (Salix spp.)…

Le grand paon de nuit est un papillon univoltin (1 seule génération par an), crépusculaire et nocturne, dont l'imago (adulte) vole entre les mois de mars et de juin, suivant les régions. Il s'agit du plus grand papillon d'Europe. L'envergure du mâle peut atteindre 13 centimètres, avec un maximum à 15 centimètres. Les ailes du grand paon de nuit, grises, beiges, et brunes sont bordées d'un liseré clair, blanc grisâtre. Un ocelle est présent au centre de chaque aile. La femelle possède des antennes presque filiformes tandis que le mâle arbore des antennes pectinées lui permettant de détecter les phéromones émises par les femelles à plusieurs kilomètres à la ronde. L'abdomen de la femelle est plus développé que celui du mâle.

Les œufs sont pondus par la femelle sur la plante hôte, par petits paquets. La femelle, chargée d'œufs, ne peut pas voler. Les premiers œufs sont donc pondus sur le tronc et les brindilles. Déchargée d'un peu de son "surpoids" elle peut voler, maladroitement au départ, et de mieux en mieux au fur et à mesure qu'elle s'allège. La suite de la ponte est effectuée sur les feuilles des plantes nourricières. L'éclosion se produit au bout de deux à trois semaines environ.

Au départ la chenille est noirâtre et devient progressivement vert jaune. Son dos et ses flancs sont ornés de tubercules munis de grandes soies noires, qui passent par plusieurs couleurs avant de devenir bleus. Une ligne longitudinale jaune court sous les stigmates. A son développement maximal la chenille mesure environ 12 centimètres. Le grand paon de nuit ne se nourrit qu'à ce stade (l'imago, dépourvu de trompe, ne se nourrit pas) et la chenille mange donc beaucoup pour accumuler des graisses. L'état larvaire dure de 30 à 35 jours.

Pour se métamorphoser la chenille du grand paon de nuit construit un cocon pyriforme, de 5 à 6 centimètres, souvent dans l'enfourchement de deux branches. La chrysalide va rester dans ce cocon de 1 à 3 ans. Aussi pour dissuader les prédateurs potentiels, le cocon est très résistant et empêche, par un ingénieux système, toute intrusion.

L'émergence a lieu généralement en fin de matinée. Les femelles, incapables de voler (voir ci-dessus) restent à proximité du cocon, se contentant d'émettre les phéromones. Le mâle peut féconder plusieurs femelles. La vie des imagos est très courte et dépasse rarement 3 jours, voire une semaine pour les sujets qui restent vierges.

En allemand le grand paon de nuit s'appelle grote nachtpauwoog ou nachtpfauenauge, en anglais : great peacock moth ou giant emperor moth, en espagnol : gran pavón ou gran pavón nocturno, en hongrois : nagy pávaszem, en italien : pavonia maggiore ou grande pavone di notte, en néerlandais : grote nachtpauwoog et en polonais : pawica gruszówka
 
 
Kriss de Niort, le 07/09/2008
 

Partager cette page

Repost 0
Published by