Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2000 2 19 /12 /décembre /2000 14:02

 

Famille des acrididés - Acrididae


La famille des acrididés (Acrididae) appartient à la sous classe des ptérygotes (Pterygota), à l'infra classe des Néoptères, au super ordre des Orthopteroidea, à l'ordre des orthoptères (Orthoptera), au sous ordre des caelifères (Caelifera), à l'infra ordre des Acridomorpha et à la super famille des acridoides (Acridoidea).

La famille des acrididés comprend les sous familles suivantes :
Acridinae
Calliptaminae
Catantopinae
Copiocerinae
Coptacrinae
Cyrtacanthacridinae
Egnatiinae
Eremogryllinae
Euryphyminae
Eyprepocnemidinae
Gomphocerinae
Habrocneminae
Hemiacridinae
Leptysminae
Marelliinae
Melanoplinae
Oedipodinae
Ommatolampinae
Oxyinae
Pauliniinae
Podisminae
Proctolabinae
Rhytidochrotinae
Spathosterninae
Teratodinae
Tropidopolinae
Truxalinae.

Seules les sous familles suivantes sont présentes en France : Acridines (Acridinae), Calliptamines (Calliptaminae), Catantopines (Catantopinae), Cyrtacanthacridines (Cyrtacanthacridinae),
Oedipodines (Oedipodinae), Oxyines (Oxyinae), Truxalines (Truxalinae).


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
19 décembre 2000 2 19 /12 /décembre /2000 13:12

 

Le genre Oedaleus


Le genre Oedaleus (synonyme Microgastrimargus) appartient à la sous classe des ptérygotes (Pterygota), à l'infra classe des Néoptères, au super ordre des Orthopteroidea, à l'ordre des orthoptères (Orthoptera), au sous ordre des caelifères (Caelifera), à l'infra ordre des Acridomorpha, à la super famille des acridoides (Acridoidea), à la famille des acrididés (Acrididae), à la sous famille des Oedipodinae et à la tribu des Locustini.

Voici une liste exhaustive (?) des espèces qui composent le genre :
Oedaleus abruptus,
Oedaleus australis syn : O. plana,
Oedaleus bimaculatus,
Oedaleus carvalhoi,
Oedaleus cnecosopodius,
Oedaleus decorus,
Oedaleus flavus,
Oedaleus formosanus,
Oedaleus hyalinus,
Oedaleus immaculatus,
Oedaleus infernalis syn. : O. murensis, O. montanustaeguensis,
Oedaleus inornatus,
Oedaleus instillatus,
Oedaleus interruptus,
Oedaleus johnstoni,
Oedaleus manjius,
Oedaleus miniatus,
Oedaleus nadiae,
Oedaleus nigeriensis syn : O. cephalotes,
Oedaleus nigripennis,
Oedaleus nigrofasciatus syn : O. arcuatus, O. flavus, O. gracilis,
Oedaleus obtusangulus syn : O. villiersi,
Oedaleus plenus,
Oedaleus rosescens,
Oedaleus sarasini,
Oedaleus senegalensis syn : O. arenivolans, O. dimidiatus, O. mlokosewitchi, O. mlokoziewitztcki,
Oedaleus virgula syn : O. inclyta, O. madecassus.


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
19 décembre 2000 2 19 /12 /décembre /2000 09:18

 

Trolle de Chine - Trollius chinensis



Le trolle de Chine (Trollius chinensis syn. Trollius ledebourii) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Magnoliidae ou des Ranunculidae suivant les classifications, au super ordre des Ranunculanae, à l'ordre des Ranunculales, à la famille des renonculacées (Ranunculaceae), à la sous famille des Trollioideae, à la tribu des Trollieae et au
genre Trollius.

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
19 décembre 2000 2 19 /12 /décembre /2000 07:23

 

Poinsettia - Etoile de Noël - Euphorbia pulcherrima



Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des Euphorbiales, à la famille des euphorbiacées (Euphorbiaceae), à la sous famille des Euphorbioideae, à la tribu des Euphorbieae, à la sous tribu des Euphorbiinae et au genre euphorbe (Euphorbia). Dans la classification phylogénétique Euphorbia pulcherrima appartient à l'ordre des Malpighiales.

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
18 décembre 2000 1 18 /12 /décembre /2000 19:12

 

La mort des abeilles


Je vous ai parlé à plusieurs reprises du problème des abeilles, de leurs causes (réelles et supposées) et de leurs conséquences.


Je mets en ligne aujourd'hui un PPS reçu récemment qui traite de ce sujet.


Kriss


Si vous avez du mal à le visualiser, vous pouvez le télécharger :
ici.





Repost 0
Published by michka 87 - dans Autre
commenter cet article
18 décembre 2000 1 18 /12 /décembre /2000 14:21

 

Trolles - Trollius (genre)


Le genre Trollius (Trolles) regroupe des plantes angiospermes dicotylédones appartenant à la sous classe des Magnoliidae ou des Ranunculidae suivant les classifications, au super ordre des Ranunculanae, à l'ordre des Ranunculales, à la famille des renonculacées (Ranunculaceae), à la sous famille des Trollioideae, et à la tribu des Trollieae.

Les trolles sont des plantes vivaces originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord (Europe, Asie, Amérique du Nord). Les trolles font partie des angiospermes les plus primitives, du moins elles sont considérées ainsi.

Les feuilles, le plus souvent palmées ou profondément palmatilobées ne possèdent pas de stipule. Les trolles présentent généralement des fleurs jaunes, actinomorphes, terminales, solitaires ou en petites cymes, globuleuses, sans bractées.

Le périanthe est composé de deux verticilles. Les sépales, pétaloïdes, sont au nombre de 5 à 15. La corolle est composée de 5 à 15 pétales. Présence de nectaires. Les étamines et les carpelles sont nombreux. Le fruit est un follicule.

Vous trouverez ci dessous une liste non exhaustive des noms latins du genre Trollius. Attention, cette liste comporte de nombreux synonymes.


Trollius acaulis
Trollius aconitifolius
Trollius africanus
Trollius akiyamae
Trollius albiflorus
Trollius aldanensis
Trollius altaicus
Trollius altissimus
Trollius americanus
Trollius anemonifolius
Trollius apertus
Trollius asiaticus
Trollius aureus
Trollius bargusinensis
Trollius bhotanicus
Trollius boreosibiricus
Trollius buddae
Trollius caucasicus
Trollius chartosepalus
Trollius chinensis
Trollius citrinus
Trollius connivens
Trollius cultorum
Trollius dahuricus
Trollius decapetalus
Trollius deylii
Trollius dschungaricus
Trollius emarginatus
Trollius europaeus
Trollius farreri
Trollius gammieanus
Trollius geranifolius
Trollius germanicus
Trollius giganteus
Trollius globosus
Trollius grandiflorus
Trollius hondoensis
Trollius humilis
Trollius ilmenensis
Trollius ircuticus
Trollius japonicus
Trollius kansuensis
Trollius kurilensis
Trollius kytmanovii
Trollius laxus
Trollius ledebourii
Trollius lilacinus
Trollius loddigesii
Trollius macropetalus
Trollius medius
Trollius membranostylis
Trollius micranthus
Trollius minimus
Trollius miyabei
Trollius montanus
Trollius napellifolius
Trollius nishidae
Trollius ochotensis
Trollius papaverus
Trollius parviflorus
Trollius patulus
Trollius pentapetalus
Trollius pulcher
Trollius pumilus
Trollius ranunculinus
Trollius ranunculoides
Trollius riederianus
Trollius rotundiflorus
Trollius sajanensis
Trollius saniculaefolius
Trollius schipczinskii
Trollius sertiflorus
Trollius sibiricus
Trollius sikkimensis
Trollius somcheticus
Trollius sphaericus
Trollius stenopetalus
Trollius taihasenzaniensis
Trollius tanguticus
Trollius tatrae
Trollius tauricus
Trollius tehkehensis
Trollius transsilvanicus
Trollius uncinatus
Trollius uniflorus
Trollius vaginatus
Trollius vicarius
Trollius viridiflorus
Trollius viridis
Trollius vitalii
Trollius yunnanensis


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
18 décembre 2000 1 18 /12 /décembre /2000 09:17

 

Lysimaque ponctuée - Lysimachia punctata



La lysimaque ponctuée (Lysimachia punctata) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Dilleniidae, à l'ordre des Primulales, à
la famille des primulacées (Primulaceae) et au genre lysimaque (Lysimachia). Dans la classification phylogénétique le genre Lysimachia est rattaché à l'ordre des éricales (Ericales) et à la famille des myrsinacées (Myrsinaceae).

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
17 décembre 2000 7 17 /12 /décembre /2000 13:46

 

Bolet Satan - Boletus satanas


Photo Bolet Satan - Boletus satanas Le bolet satan (Boletus satanas Syn. Tubiporus satanas, Boletus foetidus) est un champignon appartenant à la classe des Agaricomycetes, à la sous classe des Agaricomycetideae, à l'ordre des Boletales, à la famille des Bolétacées (Boletaceae) et au genre Boletus.

Le bolet Satan est originaire d'Europe du sud, jusqu'en Turquie et peut-être au delà. Une espèce semblable, longtemps considérée comme Boletus satanas existe en Amérique du nord. Cette espèce américaine s'appelle maintenant Boletus pulcherrimus (Syn. Boletus eastwoodiae).

Le bolet Satan est un champignon calcicole (qui apprécie les sols calcaires) et thermophile (qui apprécie la chaleur), généralement solitaire. Le bolet Satan pousse en été et en automne, parfois à la fin du printemps, dans les forêts claires décidues (y compris bord de chemins, clairières, lisières et près-bois) de hêtres, de chênes de châtaigniers ou de charmes. C'est un champignon relativement rare.

Le bolet Satan est un gros champignon dont le chapeau peut atteindre 30 centimètres de diamètre chez les sujets adultes tandis que le pied (stipe) peut atteindre 15 centimètres. Le chapeau est hémisphérique à l'état jeune puis étalé convexe en vieillissant, voire bosselé. La cuticule est blanchâtre (gris pâle), sans trace rougeâtre, légèrement tomenteuse puis glabre. La marge est épaisse et lisse.

Le dessous du chapeau présente des tubes fins, courts, mesurant environ 3 à 5 millimètres, serrés, à pores jaunâtre, rouge vif, orangé, ou verdâtre suivant l'âge. Lorsqu'on meurtrit les tubes, ils bleuissent, mais moins que d'autres espèces.

Le pied (stipe) du bolet Satan, jaune à rougeâtre, fortement réticulé de rouge, mesurant jusqu'à 15 centimètres de haut pour 10 à 12 centimètres dans sa plus grande largeur, sans anneau ni bogue, possède une forme trapue, renflée au milieu, atténuée aux extrémités. Chez les sujets jeunes le pied est souvent plus large que haut. A la cassure le pied du bolet Satan bleuit peu.

La chair, blanchâtre à jaunâtre, bleuit à la coupe. La sporée est vert olivâtre. Le bolet Satan, comme la plupart des bolets, est souvent véreux.

Le bolet Satan présente une odeur désagréable qui n'invite pas à le cueillir, surtout si le sujet est un peu âgé. Et d'ailleurs c'est mieux ainsi car il vaut mieux ne pas consommer ce champignon. En effet son ingestion provoque, chez la plupart des personnes, des nausées, des douleurs intestinales, de la diarrhée, des troubles nerveux et de forts vomissements, surtout à l'état cru. D'aucuns affirment que les effets sont moindres après une bonne cuisson. Bien évidemment les effets sont variables suivant la sensibilité des individus. Certains ouvrages présentent le bolet Satan comme un champignon mortel, mais cela semble exagéré. Toxique me semble plus approprié. Quoi qu'il en soit, je vous invite à ne pas consommer le bolet Satan.

Le bolet Satan peut être confondu avec certains champignons ressemblants, en notamment :
Boletus calopus : le bolet à beau pied,
Boletus erythropus : le bolet à pied rouge,
Boletus legaliae : le bolet de Le Gal,
Boletus luridus : le bolet blafard,
Boletus rhodoxanthus : le bolet rouge et jaune,
Boletus torosus : le bolet massif.

En allemand le bolet Satan s'appelle : Satans röhrling, blutschwamm, teufelspilz, ou Satanspilz, en anglais : Devil's bolete ou Satan's mushroom, en croate : ludara, en espagnol : boleto de satanás, en finlandais : piruntatti, en italien : boleto satana, brisa matta, satanasso, terun, lardaru ou porcino malefico, en néerlandais : satansboleet et en polonais : borowik szatański.
 
 
Kriss de Niort
 
 
Crédit :
Auteur : Albin Schmalfuß,

La gravure est dans le domaine public car son copyright a expiré.
 
 
Voir aussi :
 le coprin micacé | le coprin chevelu | le coprin pie | le phallus impudicus | l'Anthurus d'Archer | Le scléroderme vulgaire | Le polypore soufré | l'amanite tue mouches | l'oreille de Judas | le gyromitre | le satyre du chien | la trémelle mésentérique | Tricholome équestre | Morillon | Clathre grillagé | Aseroë rubra | Clathre à colonnes | Marasme des Oréades | Parasol plissé | Pied bleu | Clavaire dorée | Clitocybe nébuleux | Oronge | Girolle | Trompette des morts |

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
17 décembre 2000 7 17 /12 /décembre /2000 08:42

 

Gunnère du Brésil - Rhubarbe géante

Gunnera Manicata



Le gunnère du Brésil (Gunnera Manicata), appelé également rhubarbe géante est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des Haloragales...

 

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
17 décembre 2000 7 17 /12 /décembre /2000 06:55

 

Gunnera (genre)


Le genre Gunnera regroupe des plantes angiospermes dicotylédones appartenant à la sous classe des Rosidae, à l'ordre des Haloragales et à la famille des gunnéracées (Gunneraceae). Dans la classification phylogénétique le Gunnera dépend de l'ordre des Gunnerales

Le genre gunnera est dédié à Johan Ernst Gunner (1718-1773), botaniste norvégien qui a été le premier à décrire le requin pèlerin sous le nom de Squalus maximius. Johan Ernst Gunner est également le premier botaniste à étudier la flore de Norvège. On lui doit également la première explication des aurores polaires.

Les espèces appartenant au genre Gunnera poussent dans les zones tempérées et sub-tropicales de l'hémisphère sud. Le genre Gunnera est essentiellement présent en Amérique du Sud (Argentine, Brésil, Chili, Bolivie...), mais également en Afrique (Ethiopie, Kenya, Madagascar...), en Papouasie Nouvelle Guinée et aux Philippines.

Certains auteurs annoncent que le genre Gunnera regroupe 45 espèces, mais je pense qu'il y en a près du double. Vous trouverez ci dessous une liste non exhaustive, contenant vraisemblablement plusieurs synonymes non identifiés :

Gunnera aequatoriensis
Gunnera albocarpa
Gunnera annae
Gunnera antioquensis
Gunnera apiculata
Gunnera arenaria
Gunnera atropurpurea
Gunnera bogotana
Gunnera bolivari
Gunnera boliviana
Gunnera brasiliensis
Gunnera bracteata
Gunnera caucana
Gunnera colombiana
Gunnera cordifolia
Gunnera cuatrecasii
Gunnera densiflora
Gunnera dentata
Gunnera diazii
Gunnera ecuadoriana
Gunnera falklandica
Gunnera flavida
Gunnera garciae-barrigae
Gunnera hamiltonii
Gunnera hernandezii
Gunnera herteri
Gunnera insignis
Gunnera intermedia
Gunnera kaalaensis
Gunnera kauaiensis
Gunnera killipiana
Gunnera laxiflora
Gunnera lobata
Gunnera lozanii
Gunnera macrophylla
Gunnera magellanica
Gunnera magnifica
Gunnera manicata
Gunnera margaretae
Gunnera masafuerae
Gunnera mexicana
Gunnera monoica
Gunnera peltata
Gunnera perpensa
Gunnera peruviana
Gunnera petaloidea
Gunnera pilosa
Gunnera pittierana
Gunnera prorepens
Gunnera pyramidalis
Gunnera quitoensis
Gunnera reichei
Gunnera rheifolia
Gunnera saint-johnii
Gunnera sanctae-marthae
Gunnera scabra
Gunnera schindleri
Gunnera schultesii
Gunnera silvioana
Gunnera steyermarkii
Gunnera tacueyana
Gunnera tajumbina
Gunnera talamanca
Gunnera tamanensis
Gunnera tayrona
Gunnera tinctoria (Syn.: Gunnera chilensis, Panke tinctoria)
Gunnera venezolana
Gunnera vestita.


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article