Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2000 5 05 /05 /mai /2000 07:10

 

Cryptolaemus montrouzieri


Photo (1) Cryptolaemus montrouzieri Cryptolaemus montrouzieri est un coléoptère appartenant au sous ordre des Polyphaga, à l'infra ordre des Cucujiformia, à la super famille des Cucujoidea, à la famille des Coccinellidés (Coccinellidae), à la sous famille des Scymninae et au genre Cryptolaemus.

Cryptolaemus montrouzieri, surnommée "mealybug destroyer" par les anglophones, est une coccinelle originaire d'Australie, qui a la particularité d'être une prédatrice naturelle des cochenilles farineuses (notamment Pseudococcus adonidum) qui s'invitent sur différentes plantes.

La première utilisation connue de Cryptolaemus montrouzieri comme auxiliaire de culture remonte à 1891, année où elle a été introduite en Californie. Depuis plusieurs pays ont effectué des essais, avec des succès mitigés souvent liés au fait que cette coccinelle ne résiste pas au froid. En France elle est surtout utilisée dans les serres.

Par un étonnant effet de mimétisme la larve de Cryptolaemus montrouzieri ressemble à une cochenille farineuse, sauf qu'elle est plus grande (10 à 13 mm) et bien plus mobile. En effet la larve de cette coccinelle est recouverte d'une cire blanche, duveteuse, mais avec des appendices plus allongés que ceux de la cochenille farineuse. La larve va passer par 3 stades larvaires avant de devenir adulte. Pendant toute la durée de vie larvaire, qui dure de 10 à 15 jours environ, Cryptolaemus montrouzieri consommera environ 250 cochenilles farineuses (œufs et adultes). Au stade nymphal (chrysalide), la coccinelle est immobile et cesse de se nourrir. La durée de chaque stade est fortement influencée par les conditions climatiques.

Photo (2) Cryptolaemus montrouzieri Vers le quatrième jour de sa vie adulte cette coccinelle commence à pondre une dizaine d'œufs par jour. Au cours de sa vie adulte (2 mois) cette coccinelle pond environ 400 œufs, jaunes, au sein des colonies de cochenilles farineuses. L'œuf éclot au bout de 5 à 10 jours.

La coccinelle adulte mesure 0,3 à 0,4 centimètre de long. Ses élytres sont brun foncé sauf l'extrémité qui est plutôt orangée. La tête et le prothorax sont également de couleur orangée. Les adultes sont capables de voler à la recherche par exemple de nouvelles colonies de cochenilles. A défaut elles se contentent de pucerons.

L'activité de la coccinelle est fortement liée aux conditions climatiques. En dessous de 16°C Cryptolaemus montrouzieri se mets en diapause mais lorsqu'il fait trop chaud (35°C et plus) elle réduit considérablement son activité.

Sous nos latitudes cette coccinelle ne passe pas l'hiver et, sauf adaptation, il est peu probable qu'elle devienne aussi envahissante que la
coccinelle asiatique (Harmonia axyridis).


Kriss de Niort, le 05/05/2008


Crédit photo :
Photo 1 : offerte par Mehdi
Photo 2 : mise dans le domaine public par CSIRO Entomology



Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
4 mai 2000 4 04 /05 /mai /2000 19:53

Cymbalaire des murs

Linaire cymbalaire

Ruine de Rome

(Cymbalaria muralis, Linaria cymbalaria)



La cymbalaire des murs, appelée également Linaire cymbalaire ou ruine de Rome (Cymbalaria muralis, Linaria cymbalaria) est une plante angiosperme (Magnoliophyta) dicotylédone (Magnoliopsida) appartenant, suivant la classification classique, à l'ordre des scrophulariales, à la famille des scrofulariacées (Scrophulariaceae) et au genre cymbalaire (Cymbalaria). Selon la classification phylogénétique, la cymbalaire des murs appartient à l'ordre des lamiales et à la famille des plantaginacées (Plantaginaceae).

 

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
4 mai 2000 4 04 /05 /mai /2000 15:43

Les kilomètres alimentaires


 

Voici un article reçu de mon groupe-nature en avril 2005 (mais toujours d'actualité), concernant le problème des "kilomètres alimentaires" qu’accomplissent certains aliments, biologiques ou non, pour satisfaire nos papilles de gourmands ou gourmets, toujours plus exigeants dans la qualité et la diversité des aliments.

Nombreux sont ceux d’entre nous qui n’ont jamais refusé de déguster, en plein hiver, des fraises ou autres fruits exotiques, qu’on ne peut se permettre de cultiver chez nous ou qui ne sont plus de saison ! Est-il plus satisfaisant, d’un point de vue écologique, d’acheter des haricots verts bio venant d’Afrique à bord d’un avion émettant du CO2 plutôt que des produits locaux bourrés de pesticides ?

Le samedi est le jour où les personnes qui achètent des produits biologiques ou éthiques risquent de causer le plus de tort à la planète. Ce jour-là, l’affluence est à son comble dans les supermarchés, et partout dans le pays des clients sont confrontés à ce que l’on appelle le "dilemme des kilomètres alimentaires". Doivent-ils choisir ce paquet de haricots verts bio venus d’Afrique dans un avion émettant du CO2 ou préférer des haricots britanniques sûrement bourrés de pesticides et pas bio du tout ? La Marine Conservation Society (MSC), une association caritative de protection de la faune marine qui publie la liste des poissons à ne pas mettre dans son panier si l’on veut faire quelque chose contre la surpêche dans les eaux britanniques, a aggravé les choses au début du mois de février en approuvant l’achat de cabillaud du Pacifique et de merlu d’Afrique du Sud, deux poissons qui cumulent chacun une bonne quantité de "kilomètres alimentaires" Depuis, la MSC et la Soil Association, une organisation à laquelle le gouvernement fait appel pour délivrer l’appellation "bio", ont décidé de prendre en compte les kilomètres alimentaires dans leurs recommandations aux consommateurs.

Certaines des conséquences pourraient être des changements dans l’étiquetage ou la suppression de produits figurant sur leurs listes. Le dilemme des kilomètres alimentaires est d’autant plus d’actualité que le gouvernement s’est lui-même donné pour objectif de réduire toutes les importations de produits alimentaires de 30 % d’ici à 2010. Il faut savoir que l’analyse d’un panier contenant 26 articles bio a montré qu’ils avaient à eux tous fait six fois le tour de la Terre au niveau de l’équateur.

Il existe un autre dilemme, auquel sont confrontés ceux qui d’un côté désirent soutenir les agriculteurs locaux et de l’autre éprouvent un sentiment de responsabilité envers les paysans du monde en voie de développement. Doit-on acheter les haricots verts au marché fermier du coin ou les haricots verts du Kenya vendus au supermarché ? Les haricots du Kenya ont peut-être engrangé des milliers de kilomètres alimentaires nocifs pour l’environnement, mais boycotter les produits provenant de cette partie du monde reviendrait à crever l’une des bouées de sauvetage économiques de l’Afrique.

Il est important, pour commencer, de reconnaître que le coût d’un transport de nourriture en avion sur des distances énormes est en grande partie un coût caché. Pour chaque calorie de carotte venue d’Afrique du Sud en Europe par avion, il faut brûler 66 calories de carburant. Si les légumes importés restent malgré tout souvent moins chers que les produits locaux, c’est parce que ce carburant n’est pas taxé. Cela se traduit peut-être par un avantage immédiat pour le consommateur, mais les émissions de CO2 lors de chaque vol sont catastrophiques pour notre environnement.

Ce n’est pas une pratique viable d’un point de vue écologique. La seconde chose à ne pas oublier est que le fonctionnement des détaillants de denrées alimentaires – en particulier les grands supermarchés – est truffé d’aberrations. Les produits fournis par les paysans locaux à un prix aussi avantageux que les produits importés sont souvent délaissés. C’est ainsi qu’en Grande-Bretagne on trouve des framboises américaines dans les rayons alors que la saison des framboises bat son plein.

La solution n’est pas, contrairement à ce qu’affirment certains, d’obliger les supermarchés à ne vendre que des produits locaux. La déréglementation du marché a énormément bénéficié au consommateur. Nous avons accès aujourd’hui à une variété de produits qui aurait semblé incroyable il y a cinquante ans [mais à une uniformisation des variétés commercialisées], et nous devons en être fiers. On ne peut pas non plus interdire l’importation de denrées venues des pays pauvres et lointains d’Afrique. Ce qu’il faut faire, en réalité, c’est supprimer la politique agricole commune et établir un système d’échanges équitables avec ces pays. Nous devons demander aux supermarchés, aux magasins et même aux restaurants de nous donner beaucoup plus d’informations sur l’origine des aliments qu’ils nous vendent. Les consommateurs pourront alors décider eux-mêmes de ce qu’il est plus éthique d’acheter.

Le boom de la demande de produits bio au cours des dernières années montre que le public se préoccupe de l’impact que la production de nos aliments a sur l’environnement. La prochaine étape logique pour le consommateur éthique est de se demander ce qui se passe exactement pour amener sa nourriture "du champ à l’assiette".


Aimable contribution de Leto05

Repost 0
Published by Leto 05 - dans Autre
commenter cet article
3 mai 2000 3 03 /05 /mai /2000 19:12

Les Oiseaux de mon jardin


Vivant au milieu de la nature, j’ai appris à observer, en particulier les oiseaux.


Nous avons installé plusieurs mangeoires autour de la maison, dont une que je peux observer très facilement de la cuisine. Etant proche d’un gros if et de sapins, les oiseaux y viennent beaucoup car ils ont un refuge toujours vert très proche. Ils guettent mes venues au ravitaillement et ne tardent pas à venir picorer, les uns dans la mangeoire, les autres accrochés aux boules de graisse et de graines et les derniers, par terre, qui ramassent tout ce qui tombe. Mon copain c’est le rouge-gorge qui a élu domicile, ou presque à la mangeoire. Il décide de qui viendra ou non. C’est un oiseau très indépendant qui défend son territoire. Il reste perché sur le toit pointu, ou carrément s’installe sur les graines, d’un air de dire "c’est chez moi" ! Alors que les autres s’envolent dès que je suis derrière la fenêtre, lui reste, et me regarde…


Le rouge-gorge fait partie de la famille des turdidés dont je vais vous parler. Cette famille regroupe un grand nombre de passereaux qui vivent chez nous et que nous côtoyons sans toujours les remarquer.

Tout d’abord, le merle noir. On en a tous vu et entendu . C’est un chanteur de très grande qualité qui flûte, siffle ou babille. Le merle représente le printemps. Il est le premier à l’annoncer et nous en avons tellement autour de la maison qu’ils nous réveillent au lever du jour en chantant. Le "turdus merula" autrement dit merle noir, peut vivre au maximum 16 ans. Son plumage comme son nom l’indique, est noir brillant, du moins pour le mâle, avec un bec jaune et le cercle orbital jaune orangé. La femelle est brun foncé avec un bec marron. L’albinisme n’étant pas rare chez les merle, on peut en rencontrer avec des plumes blanches. Il y en a un qui vit depuis plusieurs années autour de la maison avec une tache blanche sur le côté gauche.


Le merle cherche sa nourriture au sol, de sa démarche sautillante, sous les arbres de préférence en écartant bruyamment les feuilles mortes. Sa longue queue s’ouvre en éventail lorsqu’il cherche sa nourriture. Selon la saison, il mange des vers, des insectes, des fruits, des baies, des graines. Les différents articles que j’ai pu lire, disent que le merle fréquente beaucoup les mangeoires. Pour ma part je n’en ai jamais vu un y monter manger, par contre il attend dessous que les mésanges ou autres passereaux fassent tomber des graines. Il est très amusant d’observer un merle qui guette un ver. Il penche la tête pour l’observer, puis le saisit et le tire hors du sol pour le déguster. Il vit dans les arbres, les buissons, et construit un nid robuste avec de fines racines, et des herbes, en forme de cuvette tapissée de boue et brins d’herbes. Il l’installe souvent dans des buissons à hauteur d’homme. Chez moi, il aime beaucoup les pieds de buis, anciens et gros, toujours verts. Le mâle aide la femelle à trouver les matériaux de construction et garde parfois les œufs. Ils peuvent avoir 2 à 3 couvées par an, et 15 jours environ après la ponte, les œufs éclosent. Les petits s’envolent à peu près au bout de 15 jours. Ce sont des migrateurs partiels qui vont vers le sud ou sud-ouest pour l’hiver. Le merle est le chanteur du petit matin .Il siffle d’une façon mélodieuse, riche et fantaisiste. Il appelle, siffle, babille et flûte. Après la ponte, son chant devient plus rare. Le merle a un cri très particulier lorsqu’il a peur et s’envole au ras du sol.


Outre le merle noir, on peut trouver de nombreux autres turdidés :
-le merle bleu, qui vit dans le midi où il affectionne les collines et falaises ensoleillées de la Provence et de la Corse. Son chant est très mélodieux mais peu sonore. L’espèce diminue. Il construit un nid grossier dans un mur ou un porche et pond au printemps 4 à 5 œufs en une seule couvée. (plumage gris bleu, ailes et queue noires).
-le merle bleu à poitrine rouge, qui vit en Amérique du nord. Chant trillé et faible, 2 à 3 couvées par an. (plumage bleu, plastron rouge orangé et blanc au niveau des pattes).
-le merle migrateur, qui vit également en Amérique du Nord mais passe l’hiver au Mexique (le veinard !) . Il pond une couvée de 3 à 4 œufs dans un nid installé dans les buissons. (plumage brun sur le dos et la queue, rouge orangé sur le plastron et tête noire).
-le merle de roche, qui fréquente notre pays l’été. On le trouve dans les Alpes, le Massif Central, les Pyrénées et la Corse. Il est magnifique et son chant particulièrement mélodieux et puissant. Il est très farouche et se montre peu. Il construit son nid, assez grossier, dans les rochers pour une seule couvée annuelle. (plumage très varié : tête bleue, plastron et queue rouge orangé, dos blanc, ailes noires).
-le merle à plastron, qui niche dans les Alpes, les Vosges, le Jura, le Massif central , les Pyrénées et les monts d’Arrée en Bretagne. Il traverse le pays en avril et octobre. Il construit son nid comme le merle noir, à faible hauteur pour un seule couvée annuelle. Un de ces merles à plastron a élu domicile chez moi depuis quelques années et niche dans la voûte ,sous mon moulin.. (plumage noir avec plastron blanc ).

Dans la famille des turdidés d’autres passereaux que nous côtoyons quotidiennement et que j’ai pu observer :
- la grive litorne, de la taille du merle, avec un plumage beige tacheté.
- La grive draine, présente partout. Elle pond 2 fois par an dans un nid de boue, de racines et de mousse placé à la fourche de branches le plus haut possible (parfois 25m).
- La grive musicienne, présente partout sauf en Corse et en Provence. Chant magnifique (plumage beige marron, uni sur le dos ventre beige clair).
- Les traquets,
- Le motteux au plumage bleu-gris, blanc, noir et plastron beige,
- Le rieur, au chant mélodieux (plumage noir et queue blanche),
- L’oreillard (plumage beige roux, blanc et noir),
- Le rouge queue qui comme son nom l’indique a la queue et le ventre rouge orangé, le dos et la tête gris.

Il ne faut pas oublier le rossignol qui est un visiteur de saison chaude. Il aime les sous-bois humides et marécageux. Il vit caché et on peut entendre son chant mélodieux la nuit. C’est magnifique. Il niche très près du sol une fois par an.


Aux périodes de grand froid, n’oubliez pas que les oiseaux ne peuvent creuser le sol gelé. Fabriquez de petites mangeoires, même très rudimentaires, et donnez leur des graines, des miettes de pain etc…


Aimable contribution de Jacline

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
3 mai 2000 3 03 /05 /mai /2000 18:33

La nature et vous


1) Quels gestes faites-vous régulièrement pour économiser l'eau ?
Je n’ai pas de jardin, donc, je ne récupère pas l’eau de mes légumes. J’aime bien prendre un bain de temps en temps. Si je prends une douche je ferme le robinet quand il n’est pas utile que l’eau coule.

2) Quels gestes ne faites-vous pas pour économiser l'eau, mais que vous devriez faire ?
Ne pas prendre de bain peut être !

3) Quels gestes faites-vous pour économiser l'énergie ?
Chez moi, j’ai peu de prises électriques, aussi à chacune, j’ai des rampes avec interrupteurs. Donc, j’éteins mes rampes quand elles ne servent pas. J’ai des ampoules économie d’énergie.
J’ai acheté un congélateur classe A et spécial saison très chaude ou très froide.

4) Quels gestes ne faites-vous pas pour économiser l'énergie, mais que vous devriez faire ?
Je ne sais pas

5) Le tri des déchets ménagers est-il une contrainte pour vous, et pourquoi ?
Oui , l’idée en soit est excellente, mais la raison est politique. Je trie juste le papier et carton.
Note de Kriss Nature : Je ne pense pas que ce soit politique, c'est pour la santé de notre planète, ne crois-tu pas ?.

6) Selon vous, que devrait faire de plus votre commune pour améliorer le recyclage ?
Pas la commune, je pense que les bornes pour déposer ses tris sont assez nombreuses. Surtout en ville. Mais à la campagne ce n’est pas le cas pour beaucoup de personnes, il faut faire des kilomètres et quand ces personnes sont des petits vieux, je trouve ça inadmissible. De plus l’Etat aurait dû nous réduire les impôts sur les ordures ménagères si on doit faire le travail des autres.
Note de Kriss Nature : heu à mon humble avis c'est le contraire qui risque de se passer si on ne trie pas, et c'est une façon d'impliquer la population…

7) Que représentent pour vous les énergies renouvelables ?
Un plus pour la planète

8) Quelles seront (ou sont) d'après vous les conséquences du réchauffement climatique ?
Fonte des glaciers et des zones enneigées, remontées des eaux, disparitions de certaines espèces

9) Savez vous à quoi correspond la compensation volontaire de CO2 ?
Absolument pas
Note de Kriss Nature : compensation de CO2

10) Que sont les kilomètres alimentaires ?
Le parcours de la production à la vente ou à la consommation ??
Note de kriss Nature : en gros, oui… Vois cet article : les kilomètres alimentaires

11) Savez-vous ce qu'est un puits provençal (ou canadien) ?
Non est il différents des autres ?
Note de Kriss Nature : allez, allez une petite recherche internet…

12) Lorsque vous achetez de l'électroménager faites vous attention à l'étiquette énergie ?
Oui voir ma réponse plus haut

13) Que pensez-vous des noix de lavage ?
Ben depuis que je connais krissnature, j’ai lu des articles dessus. J’ai un magasin bio qui s’est ouvert près de chez moi, je vais passer un de ces jours pour me renseigner sur le prix déjà ! et si ça me convient, j’en achèterai surement

14) Etes-vous fier(e) de transmettre la planète dans cet état à vos enfants ? (Justifiez votre réponse)
Non pas du tout

15) Savez-vous ce qu'est une zone humide ?
Est-ce que c’est comme le Marais Poitevin ?
Note de Kriss Nature : oui… Un peu de lecture : les zones humides

16) Citez les "éco-logos" que vous connaissez et indiquez ce qu'ils signifient selon vous.
Je crois qu’il y en a un avec une planète et la main devant.(pas sure)
Il y en a un qui a trois flèches qui forment un semblant de rond.
Il y en a un c’est trois colombes qui se croire et ça forme une feuille d’érable.

17) Pour produire un kilogramme de viande de bœuf il faut 15.000 litres d'eau. Pour produire un kilogramme de blé, il n'en faut que 1500. Que vous inspirent ces chiffres ?
Qu’il vaudrait mieux être végétarien surement, mais zut j’aime la viande quand même

18) Vous et le nucléaire, c'est l'amour fou, faut bien s'y résigner, ou tout mais pas ça ? Développez votre position.
Sans opinion

19) Avant de compléter ce questionnaire, vous vous pensiez écolo : pas du tout – bof – un peu – moyen – impliqué - actif – convaincu – à 100% dedans ? Et après avoir complété le questionnaire ? Expliquez ce changement.
Non je ne suis pas du tout écolo, ou si peu.
J’ai appris enfant, qu’on ne devait pas jeter les papiers par terre, d’attendre d’être à la maison pour les mettre à la poubelle. Je fais certaines choses pour la nature, c’est un fait, je pourrai en faire d’autres, mais je n’en prends pas le temps. Quand, j’avais un jardin, je ne mettais aucun produits sur les légumes ou sur mes fleurs et arbres, hormis de la bouillie bordelaise et pour mes rosiers, je faisais de temps en temps des macérations de feuilles d’orties (ça pue, mais c’est efficace).

20) Quelle question auriez-vous aimé que je vous pose ? (répondez-y).
Etes vous honnêtes quand aux réponses que vous fournissez dans ce questionnaire ?
(je prie les personnes sensibles de bien vouloir m’excuser si je les ai choquées. Surtout connaissant ma parenté avec l’auteur de cette enquête ! Oh j’ai oublié de vous dire J’ADORE la nature !


Votre pseudo : Odine « la vérité d’abord » !

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
3 mai 2000 3 03 /05 /mai /2000 08:28

 

Potentille blanche - Potentille alpicole - Potentilla alba



Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal


 

 

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
2 mai 2000 2 02 /05 /mai /2000 11:39

 

Escargot Tigre - Achatine - Escargot géant du Ghana - Achatina achatina


Photo Escargot Tigre - Achatine - Escargot géant du Ghana (Achatina achatina) L'escargot tigre (Achatina achatina), appelé également "escargot géant du Ghana" ou tout simplement "Achatine" est un gastéropode appartenant à l'ordre des stylommatophores (Stylommatophora), au sous ordre Sigmurethra, à l'infra ordre des Holopodopes, à la super famille des achatinacées (Achatinacea), à la famille des achatinidés (Achatinidae) à la sous famille des achatininés (Achatininae) et au genre Achatina.

Certains auteurs distinguent plusieurs sous espèces, qui ne sont que des variations de taille ou de couleur ou des adaptations locales pour d'autres auteurs. Il s'agit notamment de :
Achatina achatina achatina,
Achatina achatina depravata,
Achatina achatina elegans,
Achatina achatina monochromatica,
Achatina achatina roseolabiata.

L'escargot tigre est un gastéropode géant, pulmoné, hermaphrodite, ovipare, originaire d'Afrique et plus particulièrement de la Côte d'Ivoire, du Dahomey, du Ghana, du Libéria, du Nigeria, de la Sierra Leone et du Togo.

Cet escargot, considéré comme le plus gros escargot terrestre, affectionne les forêts denses humides, mais on le retrouve également dans diverses zones agricoles et notamment dans les cultures légumières et fruitières (manioc, igname, patate douce, papaye...) où il commet parfois des dégâts importants.

L'escargot tigre peut mesurer jusqu'à 30 centimètres de long et peut vivre jusqu'à 10 ans. Cependant la taille moyenne est de l'ordre de 18 centimètres. Le diamètre maximal est de l'ordre de 10 centimètres. On trouve parfois des spécimens pesant plus de 750 grammes. La coquille de l'escargot tigre est conique et pointue. La couleur de la coquille est jaunâtre, avec des stries brunes.

L'escargot tigre pond jusqu'à 300 œufs jaunes, ovales, munis d'une coquille calcaire, mesurant environ 8,5 x 6,8 millimètres. La durée d'incubation dure de 10 à 30 jours en fonction de la température et de l'hygrométrie. La mortalité des jeunes escargots est très élevée. A la naissance les jeunes escargots possèdent déjà une coquille, dans un premier temps, translucide. Tout au long de son développement la coquille de l'escargot tigre s'agrandit, jusqu'à sa mort. La maturité sexuelle intervient vers 30 à 36 mois.

L'escargot tigre est rarement actif la journée sauf sous la pluie. C'est un animal dont l'activité est plutôt crépusculaire, nocturne et matinale. Pendant les périodes trop sèches ou froides il obture sa coquille et ralentit son métabolisme. L'escargot tigre est végétarien (feuilles, fruits), mais s'accommode de matières végétales en décomposition qu'il morcelle avec sa langue rappeuse appelée "radula". Certains le disent coprophage (à vérifier).

En Afrique, et spécialement en Côte d'Ivoire l'escargot tigre est un mets très prisé. On estime que sur le seul marché d’Abidjan il s'en vend plus de 1600 tonnes par an. Ces escargots proviennent en majorité de la collecte car l'élevage de cet escargot (achatiniculture) n'est pas encore très développé. Ces prélèvements dans la nature de sujets de tout âge, ainsi que la déforestation, ne sont pas sans conséquence sur les populations d'escargots tigres dont les effectifs chutent dangereusement depuis ces dernières décennies.


Kriss de Niort, le 02/05/2008


Crédit photo :
Photo offerte par Mehdi


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
1 mai 2000 1 01 /05 /mai /2000 15:27

 

Callicarpe - Arbuste aux bonbons - Callicarpa bodinieri



Le callicarpe (Callicarpa bodinieri), appelé également "arbuste aux bonbons" est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Lamiidae, au super ordre des Lamianae, à l'ordre des lamiales, à la famille des verbénacées (Verbenaceae), à la sous famille des Rhododendroideae, à la tribu des Rhododendreae et au genre Callicarpa. Dans la classification phylogénétique le callicarpe appartient à la famille des lamiacées (Lamiaceae).

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
1 mai 2000 1 01 /05 /mai /2000 14:43

Lepture tachetée

Rutpela maculata

Leptura maculata

Strangalia maculata



La lecture tachetée (Rutpela maculata ou Leptura maculata ou Strangalia maculata) est un insecte appartenant à la sous classe des ptérygotes, à l'infra classe des néoptères, au super ordre des endoptérygotes (ou holométaboles), à l'ordre des coléoptères, au sous ordre des Polyphaga, à l'infra ordre des Cucujiformia, à la super famille des Chrysomeloidea, à la famille des cérambycidés, c'est à dire des capricornes (Cerambycidae), à la sous famille des leptures (Lepturinae) et au genre Rutpela...

 

Cet article a été transféré sur le forum de Faaxaal

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article
30 avril 2000 7 30 /04 /avril /2000 20:05

Le rat

Différentes "races" de rats


Voici les différentes "races" de rats qui existent :
¤ le rat standard,
¤ le rat dumbo : il a des oreilles plus grandes que la moyenne, implantées plus bas et orientées vers l'arrière. leur front est plus plat,
¤ le rat nu : dépourvu de poil. Durée de vie moins longue en moyenne. On dit que les femelles seraient de mauvaises mères,
¤ le rat rex/double rex : poil frisé, ondulé, qui les rapproche au toucher d'une peluche,
¤ le rat manx : assez rare et souvent recherché. Comme chez certains chats c'est un rat qui n'a pas de queue (ou qu'un petit bout). J'en ai d'ailleurs un,

Le manx est apprécié car la plupart du temps les gens sont dégoûtés par la queue du rat mais il faut savoir qu'un rat sans queue peut avoir des gros problèmes : paralysie du bassin, perte d'équilibre... Il peut arriver qu'il y ait des manx dans une portée pour cause de mutations génétique ou consanguinité. Un rat n'est manx que s'il naît comme ça. Pour avoir des manx il faut que le père le soit. Il est déconseillé de faire se reproduire des femelles, elles ont après des soucis lors de l'arrivée des petits et peuvent mourir...


Différents marquages des rats

Voici les différents marquages de rats :
¤ le rat uni : il n'a qu'une seule couleur! (pas même une tâche blanche sur le ventre),
¤ le rat bicolore, rat "vache" ou japonais : il a la tête et les épaules colorées et une bande qui descend quasi rectiligne jusqu'à la queue, le reste est blanc,
¤ le rat husky : Il a une marque blanche un peu comme un V sur la tête et le pelage qui blanchit en grandissant. (la mienne, ma manx, par exemple a commencé avec un pelage gris foncé et elle est maintenant argentée). C'est cependant la couleur de départ du pelage qui qualifiera l'animal: exemple ma ratte est une husky grise. Le blanchissement est variable d'un husky à l'autre (vitesse et intensité). Il y a 3 types de husky :
   - le classique,
   - le husky à bande: il a la même tache que le bicolore sur le dos,
   - le husky à collier.
¤ le "bare-back" : seules la tête et les épaules sont colorées, le reste est blanc,
¤ le cappé : comme le précédent sauf que ses épaules ne sont pas colorées,
¤ le double-face : rat bicolore marqué des deux côtés! (mutation originaire de Hollande),
¤ le rat irish : Il apparaît comme uni mais est tacheté de blanc sur le ventre. (et accessoirement chaussette et bout de la queue blancs). Différentes sortes : British Irish et American Irish (distinction par rapport à la forme de la tache),
¤ le berkshire : tache blanche allant jusqu'aux flancs, chaussettes blanches,
¤ le rat masqué : une tâche de couleur entoure ses yeux,
¤ le rat tacheté,
¤ le rat étoilé : une petite tache blanche sur le front, formant presque une étoile.


Les couleurs du pelage des rats

Voici les différentes couleurs de rats qui existent :
¤ Abricot : couleur orangée et assez éclatante,
¤ Agouti : Il a la couleur du rat sauvage. Le poil est composé de différentes bandes de couleurs autour du marron, du noir, de l'oranger parfois. Le ventre est plus clair!
¤ Albinos : le rat comme les souris de laboratoire le plus souvent: tout blanc avec les yeux rouges. => absence totale de pigments.
¤ Argenté : couleur unie avec des poils blancs qui donnent cet effet argenté!
¤ Beige : assez pâle.
¤ Blanc : un rat blanc qui a des yeux noirs (un rat n'est albinos que s'il a les yeux rouge).
¤ Bleu : bleu ciel, bleu américain, bleu anglais, bleu russe (je ne développe pas plus parce que je ne m'y connais pas trop en bleus),
¤ Bleu agouti : mélange des deux couleurs dans le poil. (bleu et agouti),
¤ Canelle : vers le roux,
¤ Chocolat,
¤ Himalayen : comme les siamois mais la base de leur corps est noire,
¤ Platine : gris tourterelle,
¤ Noir,
¤ Siamois : dégradé de couleur, d'après ce que j'ai compris. En fait un peu comme les chats siamois.


Des yeux de diverses couleurs

Les yeux des rats varient du noir vers le rouge très foncé : rose, rouge, rubis, brun foncé... (j'ai constaté que sur le côté des yeux de mes rats qui ont les yeux noirs, on peut voir un cercle bleu... Les yeux vairons : autrement dit des yeux impairs. Anomalie pouvant concerner plus les huskys et les rats étoilés. (lien avec le marquage)


Problèmes de santé des rats


Mes rats sont jeunes et n'ont donc pas encore eu de problèmes de santé, mais il faut savoir qu'un rat a de grandes chances d'avoir une tumeur... Quand l'animal prend de l'âge le risque d'être touché par la tumeur (plus souvent d'origine mammaire) est de 60% chez la femelle et de 50% chez le mâle... Une alimentation riche en protéines réduit les risques.

Le rat peut aussi avoir des problèmes respiratoires dus à une mauvaise litière par exemple. Pour réduire les risque il est évidemment conseillé de changer régulièrement la litière : au moins une fois par semaine. Il faut aussi éviter les courants d'airs et trop de chaleur pour vos rats et leur administrer une alimentation variée et vitaminée. (vous pouvez aussi leur donner des petits bouts de viande de temps en temps: cela leur fait beaucoup de bien et il ne faut pas croire les légendes qui disent qu'ils attaquent ou mordent l'homme après avoir goûté à la viande... j'ai expérimenté et ils ne m'ont absolument pas attaquée et puis ils ont besoin de ça de temps en temps).

Précisons aussi qu'un rat qui se gratte souvent (sans croûtes apparentes) n'a pas nécessairement des puces ou autres. Il fait sa toilette et se gratte souvent oui mais c'est normal.

Je ne développerais pas de paragraphe sur le vieillissement des rats car je ne l'ai (heureusement) pas encore expérimenté. Ce que je peux vous dire c'est qu'un rat peut vivre en moyenne 2 ans et demi.

Si vous devez mélanger mâles et femelles pensez à stériliser l'un des deux. Certes il y a des risques mais comme partout. Renseignez vous auprès d'un ou plusieurs vétérinaires avant de le faire. J'ai moi-même fait stériliser mon seul mâle à Noël et il a survécu. Par contre cela coûte assez cher, cela va de 50 à 60 euros selon les endroits. Beaucoup de choses auxquelles il faut penser avant l'achat !


Habitat du rat 

Votre rat aura besoin d'espace. Oubliez toute éventualité de récupérer la cage de votre hamster ! C'est beaucoup trop étroit. Vous devrez peut-être y mettre le prix mais achetez une cage spécialisée avec des barreaux très serrés. Celle que j'avais jusqu'à présent convenait pour un rat, deux maximum, elle mesurait environ 65cm de long, 45 de large et 35 de haut! (chiffres approximatifs je ne l'ai pas sous les yeux).

J'ai donc 5 rats et j'ai bien entendu été dans l'obligation d'acheter une autre cage. J'ai opté pour une cage à lapin (1m de long) mais bon c'est assez risqué, en effet un rat jeune peut se glisser facilement entre les barreaux... (ça a été le cas, une seule fois car j'avais pas bien ajusté la grille). Après je ne l'ai payée que 40 euros frais de port compris et pour la taille qu'elle fait et neuve qui plus est je trouve que c'est pas trop cher payé. Il y a beaucoup d'espace et 5 rats ont un espace suffisant à mon avis. Privilégiez des cages qui sont facilement démontables: plus faciles pour le nettoyage et si vous devez transporter la cage.

Je vous conseille aussi de leur faire une petite maison ou de l'acheter en animalerie (15 euros la plus grosse) car les rats sont contents d'avoir leur petit espace d'intimité. Ils aiment se blottir et dormir dans l'obscurité. Favorisez le bois, sauf si vous la voulez intacte parce qu'ils ont tendance à faire leurs dents dessus.

Vous pouvez aussi, si l'espace vous le permet, leur confectionner un hamac ou l'acheter (mais personnellement ça coûte cher et puis ces chers rongeurs l'abîmeront peut-être et si vous l'avez acheté ça doit dégoûter...). Confectionnez leur aussi des tuyaux. Prévoyez aussi une petite cage de transport si la taille est trop imposante.


Litière pour rats

J'ai testé le foin et la paille: ça n'absorbe pas du tout les odeurs, il faut la changer souvent c'est assez désagréable. La litière en copeau de bois est déconseillée mais c'est la moins chère. Deux litières sont plus conseillées celles de chanvre et de maïs mais je ne les ai pas encore expérimentées.


Alimentation des rats

Mis à part se faire un plaisir à grignoter les câbles dans la maison ou vos pull préférés (expérience personnelle) les rats mangent de tout. Personnellement je leur achète de la nourriture spécialisée. Vous pouvez aussi leur donner des restes et ils adorent les légumes. Evitez de trop les gâter si vous ne voulez pas les engraisser.


Comment se procurer un rat ?

Vous avez deux choix :


Vous pouvez passer par l'animalerie bien que ce soit déconseillé par certains (personnellement mes deux premiers rats sortent d'une animalerie et ils sont en excellente santé et le vendeur m'a garanti qu'il les prenait à un endroit sûr). Le rat coûte entre 8 et 10 euros selon les endroits. N'hésitez pas à poser des questions au vendeur, cela m'étonnerais qu'il vous informe spontanément et puis regardez l'état des rats (s'ils ont l'air malades, faibles). J'ai déjà visité des animalerie où les rats faisaient peine à voir...

La deuxième solution: le prendre dans un élevage: vous n'aurez peut-être pas besoin de l'acheter. Beaucoup de personnes cherchent à donner des rats, surtout par internet (exemple sur Rescue). Je n'ai pas expérimenté mais renseignez-vous auprès des éleveurs... Cette deuxième possibilité est conseillée car généralement les éleveurs évitent tout problème de consanguinité, séparent mâle et femelles etc


MA CONCLUSION

Le rat est un animal qui mérite vraiment une seconde chance. On a tendance à le détester, à être dégoûté cela à cause de la peste qui a disparu il y a bien longtemps. Les rats d'égouts et les rats domestiques n'ont strictement rien à voir. Déjà physiquement le rat de laboratoire est plus petit et bien plus mignon.

J'avais eu une grosse hésitation entre un lapin nain et un rat et maintenant je ne le regrette absolument pas. (si j'en ai 5 c'est pas pour rien). Réfléchissez tout de même avant d'acheter un animal si vous pourrez prendre le temps de vous en occuper, le sortir souvent etc car il aura besoin de ça.

Mes rats sont un enchantement. Malgré qu'ils aient un caractères bien trempé ça me fait plaisir de les avoir, de les "coucougner" et ils sont idéaux pour remonter le moral si si ! Les rats sont maladroits et vous pouvez beaucoup rigoler en leur compagnie devant leurs bêtises (que je n'évoquerai pas ici). De plus, sachez que chaque rat a un caractère différent et c'est ça qui est merveilleux...

Voilà j'espère vous avoir intéressé et assez bien informés au sujet des rats, si vous avez besoin d'informations supplémentaires laissez un commentaire, je tâcherai d'y répondre.


Aimable contribution de Aury64

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article