Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2000 4 01 /06 /juin /2000 06:41

 

Les ânes


Photo d'Ane Un peu d'histoire

Avant toutes choses, je pense qu'il est important de faire un bref rappel sur ces animaux qui ne sont pas toujours bien connus pourtant il faut savoir qu'ils existent depuis longtemps en Afrique, où ils sont apparus pour la première fois. C'est sur ce même continent qu'ils ont ensuite été domestiqués, même s'il existe encore à l'heure actuelle des espèces sauvages. En France, la population asine est en chute libre depuis un siècle, mais semble revenir à la mode, ces dernières années.


Un peu de zoologie

L'âne fait partie de la famille des équidés qui regroupe en plus les chevaux et les poneys. En France, 7 races sont officiellement recensées par les haras nationaux, dont les plus connues sont les Baudets du Poitou, les ânes de Provence ou les Grands Noirs du Berry. La plupart des ânes que vous avez rencontrés ou que vous rencontrerez sont un joyeux melting pot de toutes ces races, qui donne un joli panel de robes, de tailles et de caractères, tous regroupés sous l'étiquette d'âne commun !


Un peu de vocabulaire

Question vocabulaire, la femelle s'appelle l'ânesse, le petit l'ânon et le mâle, quand il est castré, est appelé hongre. Il existe plusieurs sortes d'hybrides, dont les 2 plus connus sont le bardot (petit d'un cheval et d'une ânesse) et la mule (petit d'un âne et d'une jument). Le célèbre « Hi-Han » tant apprécié par les enfants est le braiment et on dit braire comme un âne ! Pour finir, j'ajoute un terme beaucoup utilisé : le garrot, qui désigne la taille de l'âne au niveau du haut du dos.


Quelques conseils pratiques

Trouver un compagnon
Je veux insister sur une chose qui me semble primordiale : il ne faut pas prendre un âne seul. C'est un animal qui a énormément besoin de contacts et d'attention et qui s'ennuie très vite quand il est seul. Il n'est pas obligatoire de prendre 2 ânes, mais il lui faut un compagnon, qui peut être un autre animal : comme un mouton, une chèvre, un poney ou un cheval ! Ne négligez pas cet aspect important, il en va du bonheur de votre futur protégé !

Attendre la fin du sevrage
Il faut s'avoir qu'un âne est sevré complément seulement à un an. C'est un tort de vouloir obtenir un ânon plus jeune, car même s'il est capable de se nourrir seul, il n'aura pas reçu l'éducation nécessaire (donnée en grande partie par sa mère, mais également par les autres membres du troupeau) au niveau alimentaire, mais également au niveau du comportement. Privé de ces repères, il est possible que l'ânon soit difficile à éduquer, il peut même être méchant si on le laisse prendre trop de liberté.

Choix du sexe
Autre facteur déterminant dans le choix de votre futur compagnon, le sexe de l'animal ! Je passe évidemment sur toutes les blagues en rapport avec les attributs de nos chers équidés, je parle bien évidemment d'autre chose ! Il faut savoir que les ânes non castrés ont un caractère beaucoup plus sanguin que les femelles, ils sont donc déconseillés aux personnes qui débutent dans l'élevage. Pour finir, les femelles ont tendance à moins braire que les mâles, c'est également bon à savoir !


Photo d'Ane Préparer l'arrivée de son âne

Le parc
Avant de se lancer dans l'acquisition d'un âne, il faut bien évidement avoir un espace suffisant pour recevoir votre nouveau compagnon. Avant d'avoir les miens, j'ai lu un peu tout et n'importa quoi, mais maintenant avec l'expérience, je pense qu'idéalement il faut un terrain de 5 000m² pour un âne et donc un hectare pour 2 ! Ca peut vous paraître énorme mais avec moins de terrain, vous risquez de vous retrouver en sur pâturage, avec des difficultés à faire repousser l'herbe.

La clôture
Concernant la clôture, il faut vraiment qu'elle soit en bon état ! Les ânes ont l'âme fugueuse et ne reculent devient rien pour aller brouter l'herbe d'à côté qui est toujours plus verte qu'ailleurs ! Sans rire, si je vous racontais tous ce qu'ils m'ont fait, vous ne me croiriez pas ! Personnellement nous avons investi dans une clôture électrique, je ne vous le conseille pas forcément : même si ça reste très dissuasif, nous avons rencontré beaucoup de problème avec !

La maison
Pour finir, il faudra aménager pour les nouveaux locataires une maison, qui leur permettra de se mettre à l'abri de la pluie, mais surtout du vent et qui peut aussi servir à les enfermer si besoin est (changement de la clôture, maladie, etc.). Idéalement leur home sweet home aura une porte qui ferme et au sol une dalle en béton, plus facile à nettoyer que de la terre, par exemple. Il ne faut pas oublier un grand récipient d'eau (vielle baignoire, tonneau, etc.), si possible à l'abri pour éviter le gel.


Les soins à prévoir

La vaccination
En ce qui concerne les frais vétérinaires, il faut déjà compter sur une visite annuelle afin de s'assurer de la bonne santé de l'animal mais aussi pour renouveler la vaccination (rage, tétanos et grippe). Pour information, cette vaccination, visite comprise coûte environ 50€, à quoi il faut ajouter l'achat du vermifuge (sous forme de pâte à donner à la seringue) deux fois par an, ce qui fait monter l'addition à environ 75€/an, ce qui me paraît assez correct !

Les blessures
Ensuite, même si les ânes sont des animaux rustiques et rarement malades, personne n'est à l'abri d'une blessure ou d'une maladie. Notre ânesse s'est fait, par exemple, une entorse au mollet l'année dernière. Je l'ai vu boiter et j'ai fait venir le vétérinaire qui a rapidement diagnostiqué la blessure. Les soins coûtent chers dans ce cas (plus de 100€), mais quand on prend un engagement avec des animaux, il faut s'attendre à ce genre de dépenses imprévues.

L'entretien des sabots
Il ne faut pas négliger non plus leurs sabots, qui doivent être entretenus régulièrement. On trouve encore quelques maréchaux-ferrants, mais la profession commence à se faire rare. Nous faisons appel à ce professionnel 2 fois par an, il coupe et lime les sabots, c'est beaucoup de travail : il faut compter environ 1 heure pour faire les 4. Les tarifs sont très variables d'une personne à l'autre, il faut donc être vigilant, tout comme sur l'expérience de la personne, car ça ne s'improvise pas !


Photo d'Ane Savoir à quoi s'attendre

Acheter un âne
Je n'ai pas encore parlé du prix d'un âne : il faut compter environ 500€ pour un âne commun et 3000€ pour un âne de race reconnue. Depuis quelques années, tous les équidés doivent être identifiés auprès des haras nationaux. L'identification est réalisée par un vétérinaire qui remplit une sorte de carte d'identité de l'animal (couleur, épis, forme, etc.) qui est ensuite envoyée aux haras. Lors d'un achat, exigez les papiers d'identification, sinon cette démarche sera à votre charge.

Un travail quotidien
J'adore mes ânes, ce sont des animaux fantastiques, mais il ne faut pas oublier que c'est également une contrainte. Je vais les voir tous les jours, qu'il vente ou qu'il pleuve ! Lorsqu'il fait un froid polaire, on n'a pas toujours envie de sortir de chez soi, et pourtant il faut s'assurer que les animaux vont bien et qu'ils ne manquent de rien. Je pense qu'il est important de le rappeler : prendre un animal est un engagement, et avec l'âne, on s'engage pour longtemps : la durée de vie est en moyenne de 40 ans !

La vedette du quartier
Les ânes ont un charme fou ! C'est incroyable de voir à quel point les gens les aiment ! Ils sont moins impressionnants et surtout moins snobs, si je puis dire, que les chevaux et tout le monde craque pour leur regard irrésistible ! J'ai vu des gens se prendre en photo à côté d'eux, d'autres encore leur parler pendant plus d'une heure ! Il faut dire qu'ils sont toujours d'accord pour de nouvelles rencontres, excepté le vétérinaire, qu'ils reconnaissent de très loin !


A quoi ça sert d'avoir un âne

Les promenades
Quel plaisir d'aller se promener en compagnie de son âne ! Les miens sont toujours partants et adorent aller se balader dans les petits chemins de campagne, non loin de chez moi. Ils n'ont jamais été débourrés, comprenez par-là qu'ils n'ont jamais reçu de dressage particulier, cependant, ils restent faciles à manœuvrer, et je pense qu'il ne faudra pas beaucoup d'efforts pour leur faire porter un petit sac de pic nique, voire même ma fille quand elle sera un peu plus grande !

L'entretien du parc
Autre point très utile : ils nettoient à merveille le parc qu'il leur a été mis à disposition ! Véritable tondeuse écologique, les ânes tondent, débroussaillent et nettoient tout ce qui traîne. Le parc qu'on avait acheté pour eux n'était pas exploité depuis des décennies, à l'heure actuelle (soit 5 ans après), il ressemble enfin à quelque chose, on est loin de la friche initiale ! Les ânes ont tellement bien travaillé qu'ils ont fait revenir les morilles sur notre terrain !

La compagnie
Pour finir, et je dois dire que c'est ce que je préfère : les ânes sont d'excellents compagnons. J'aime passer du temps avec eux, à les brosser, les caresser ou tout simplement leur parler. Leur regard est plein de bienveillance et l'on se sent tout de suite à l'aise avec eux, ils sont tellement doux dans leurs attitudes. Je vous promets que ces moments passés à glisser quelques confidences dans ces grandes oreilles très à l'écoute valent toutes les thérapies sur le divan !


Le mot de la fin

Les ânes sont des animaux passionnants qui ne cessent de me surprendre ! Ils sont bien loin de leur réputation d'animaux têtus et sont au contraire intelligents et très sensibles. Cependant, il ne faut pas oublier qu'ils ont besoin de beaucoup de compagnie et de soins quotidiens. Je vous laisse en bonne compagnie avec quelques photos de mes deux compères !


Aimable contribution (Texte et photos) de : Annelefevre.


* Note de Kriss Nature : les prix qui figurent dans ce texte sont ceux en vigueur à la date de parution de l'article (mai 2008), constatés par la rédactrice.





 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires