Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2000 5 21 /04 /avril /2000 15:51

Les vertus du jardinage


L’histoire humaine a montré que le jardinage ou l’entretien d’un jardin ornemental ou d'un potager tenait une place importante dans la vie quotidienne. L’une des sept merveilles du monde antique appuie cette idée : les jardins suspendus de Babylone, prétendument construits autour de 600 avant notre ère. Les gens appréciaient la tranquillité de ce site, ainsi que la belle vue de cette nature.

Un article du Wall Street journal a précisé l'année dernière les bienfaits des jardins et du jardinage. En tant que jardinier amateur, j'ai commencé à réfléchir sur l’influence de mon passe-temps, et sur les bienfaits qu’il me procurait. Je n’ai pu que constater les vérités des études scientifiques révélées sur le sujet. Dans notre société urbanisée, les jardins privés et les parcs publics offrent un sursis au trafic, au téléphone, en fait à toutes les activités stressantes qui nous occupent la majeure partie de notre temps. Être dans un jardin ou dans un parc nous aide à dégager nos tensions, nos soucis de notre esprit et à nous sentir meilleurs en général. Considérez quelques avantages du jardinage que j'ai constaté.


QUELLE SATISFACTION !

Nous, les jardiniers, travaillons à l'air frais, nous faisons de l’exercice physique sans que celui-ci trop éreintant. En projetant le plan de notre jardin, en préparant le sol, en plantant et en soignant les plantes, nous éprouvons un énorme sentiment de satisfaction, et d'autant plus quand les fleurs ou les légumes apparaissent. Les fleurs coupées directement de notre jardin, nous procurent plaisir supplémentaire quand nous embellissons notre intérieur, ou quand nous les offrons à une personne que nous aimons.

En cultivant des fruits et des légumes, nous améliorons notre régime alimentaire, puisque nous consommons davantage de verdure, de matière vivante ! Et surtout nous savons d’où proviennent nos aliments et comment ils sont cultivés.

Essayez ! aucun supermarché ne vend une tomate aussi bonne que celle que vous sélectionnez de votre propre potager. Aucune pêche ou nectarine n'est aussi savoureuse que celle qui provient directement de votre verger.


QUELQUES PRECAUTIONS A PRENDRE

Naturellement, travailler dehors exige quelques précautions. Le port d'un chapeau avec des bords suffisamment larges pour faire écran aux coups soleil est quasi indispensable. Avant de commencer, en s’échauffant les bras, le dos, le cou et les jambes, on facilite cette saine activité ce qui évitera trop de courbatures les jours suivants. Il faut éviter de tenir une même position pendant trop longtemps : il est utile de se déplacer pour se soulager et surtout s’étirer lors de pause régulières.

Il est prudent également d’employer les outils appropriés et les échelles quand cela se révèle nécessaire. Il est nécessaire de veiller à soulever des charges qui ne sont pas trop lourdes en pliant convenablement les genoux si la charge se trouve par terre. Les gens allergiques aux piqûres d'abeilles devraient éviter de cultiver les plantes qui attirent des abeilles. Ceux qui ont des difficultés à se plier ou à se mettre à genoux peuvent privilégier les récoltes sur des treillis, puisque les fruits ou les légumes se retrouvent à la verticale.

Tenez compte aussi du danger que représentent des machines telles que la faucille, le sécateur, la scie, etc particulièrement si vous avez des enfants. De toute façon, le jardinage est bon pour l'esprit et le corps.


LES BIENFAITS PHYSIQUES

L'avantage le plus évident du jardinage est l’amélioration des capacités physiques. Des études nombreuses ont prouvé que l'activité physique régulière réduit le risque de cancer, de maladies cardio-vasculaires, d'obésité, d'hypertension, de diabète, d'ostéoporose, de dépression, etc. De plus, le jardinage contribue à conserver une vie active et saine. Cela permet, en fait, d’allier trois types d'activité physique : résistance, souplesse et force. Les travaux plus physiques comme ratisser et porter des charges contribuent à se remuscler, alors que d’autres activités, comme la taille d’arbustes ou la plantation de fleurs, obligent à se contorsionner ce qui aide à augmenter et maintenir sa souplesse.

Une activité aussi simple que le jardinage peut contribuer à la perte de poids avec douceur. Mangeant plus de légumes, et particulièrement légumes du pays, c'est une manière simple d’assurer à son corps un équilibre vital. Tous les effets bénéfiques du jardinage ne sont pas seulement physiques, mais également dans l'esprit !


LES BIENFAITS PSYCHOLOGIQUES

Beaucoup d'hôpitaux ont des jardins parce qu'on sait que les jardins améliorent le sentiment de bien-être. Les études ont prouvé les vertus des jardins calmes et bien agrémentés. D'autres recherches suggèrent que les gens avec des blessures ou d'autres problèmes physiques guérissent plus rapidement s'ils ont la possibilité de déambuler dans des jardins ou si de leur chambre ils peuvent admirer des paysages naturels reposants.

Des, études appelées thérapie par l’horticulture ou thérapie horticole, sont actuellement menées par des médecins (Horticulture Comme Thérapie: Un Guide Pratique, Mitchell L. Hewson, 1994). Ils sont convaincus que le jardinage aide leurs patients à guérir non seulement physiquement mais aussi émotionnellement. Les thérapeutes horticoles ont découvert que le jardinage permet à leurs patients d’exprimer beaucoup plus leurs émotions. Il aide les personnes à se lier plus facilement à d'autres. Les bienfaits psychologiques d'être simplement à se promener dehors ou en travaillant au soleil et à l'air frais, sont également incontestables. En effet, les études ont prouvé que regarder simplement des arbres réduit le stress, abaisse la tension artérielle et soulage la tension musculaire.

Les thérapeutes horticoles ont constaté que le jardinage stimule tous les sens -- fournissant des vues, des bruits, des textures et des parfums intéressants pour le développement de chacun -- et stimule la mémoire. Une étude menée par l'association horticole canadienne de thérapie sur des résidents atteints par la maladie d'Elsheimer a prouvé que, pour ceux qui étaient entourés de jardins, le taux d'incidents violents a diminué de 19% sur deux ans. Par contre, pour ceux qui résident dans des établissements non pourvus de jardins d’ornements, les incidents violents ont augmenté de 680%.


Je trouve que le jardinage est une expérience créatrice, particulièrement pour les enfants : semer quelques graines et à attendre de les voir se développer. Cela n'exige pas les connaissances poussées d’architectes paysagistes ; il suffit de réfléchir, et d’un peu de logique pour agrémenter convenablement son jardin. De plus, le jardinage enseigne l'art de la patience. A la différence d'autres activités, il ne produit pas des résultats instantanés, mais la patience est bien souvent récompensée : après avoir mis sur pied votre projet, la terre doit être préparée. ensuite, le jardinier sèmera les graines ou plantera les arbustes. Mais ce n'est pas tout. Le jardin a besoin de surveillance constante : l’approvisionnement en eau doit être assurée, les mauvaises herbes doivent être tirées et l'activité des insectes surveillée. Puis, un jour, apparaîtra le fruit du travail. Quel bonheur !

Beaucoup de gens considèrent le jardinage comme une corvée. D'autres, comme moi, le prennent comme un passe-temps.


Aimable contribution de YANNIG

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires