Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2000 5 11 /08 /août /2000 10:49

 

Coléus – Coliole

Solenostemon - Plectranthus



Le coléus appelé également Coliole (Coleus ou Solenostemon) est une plante angiosperme (Magnoliophyta) dicotylédone (Magnoliopsida) appartenant à la sous classe des astéridés (Asteridae), à l'ordre des lamiales, à la famille des labiacées ou lamiacées (Lamiaceae) et au genre coléus (Coleus) ou plus exactement aux genres Solenostemon ou Plectranthus, suite à un reclassement. Dans la suite de l'article j'utiliserai quand même l'ancien terme "Coléus".

Le genre Coléus est originaire des forêts tropicales d'Asie, d'Afrique et d'Amérique. Il existe une soixantaine d'espèces. Je vous en livre ici quelques-unes : Coleus amboinicus, Coleus apoensis, Coleus barbatus, Coleus blumei, Coleus bracteatus, Coleus carnosifolius, Coleus edulis, Coleus esculentus, Coleus esquirolii, Coleus flunbundus, Coleus forskohlii, Coleus glabratus, Coleus integrifolius, Coleus laxiflorus, Coleus macranthus, Coleus parviflorus, Coleus plectranthus, Coleus pumilus, Coleus rotundifolius, Coleus scutellarioides, Coleus shirensis, Coleus somaliensis, Coleus sparciflorus, Coleus spicatus, Coleus thyrsoideus, Coleus tuberosus, Coleus xanthanthus.

Non seulement il est difficile de se retrouver dans les genres (Coleus, Solenostemon ou Plectranthus), mais chaque espèce possède de nombreux synonymes. Par exemple pour Coleus laxiflorus voici une liste non exhaustive de synonymes : Plectranthus laxiflorus Germanea laxiflora, Plectranthus albus, lectranthus fraternus, Plectranthus hylophilus, Plectranthus johnstonii, Plectranthus kondowensis, Plectranthus neumannii, Plectranthus triflorus, Plectranthus urticoides, Plectranthus violaceus.

Ceci bien évidemment sans compter sur les variétés, par exemple : Plectranthus laxiflorus Benth. var. genuinus, Plectranthus laxiflorus Benth. var. stenodontus...


Dans leur milieu naturel les Coléus sont généralement des plantes herbacées vivaces, souvent au feuillage persistant, mais il en existe qui sont annuelles. Certains coléus sont même des arbustes (Coleus barbatus par exemple).

Certains Coléus sont utilisés localement pour leurs propriétés médicinales : Coleus amboinicus par exemple dont on utilise le jus de feuilles pour soigner la grippe, la toux et l’asthme, et dont les feuilles sont également utilisées en cataplasme, en bains ou en frictions pour soigner les blessures, les rhumatismes et les refroidissements.

D'autres Coléus sont cultivés pour l'alimentation humaine ou animale. C'est le cas par exemple de Coleus ternatus, appelé localement "Pomme de terre de Madagascar" qui est cultivé pour ses tubercules comestibles.

Sous nos latitudes, les Coléus sont utilisés pour la beauté de leur feuillage et pour leur culture facile. Il est vrai qu'il a été créé tellement d'hybrides que l'ont peut trouver pratiquement toutes les couleurs du spectre. Comme il s'agit de plantes gélives, au jardin les Coléus sont cultivées en annuelles tandis qu'en appartement les Coléus sont généralement cultivés en vivaces (principalement Coleus blumei). Je vous fais grâce du nom des hybrides, tellement il en existe.

Au jardin, les Coléus nécessitent un emplacement à l'ombre ou à mi-ombre, mais lumineux afin de conserver leurs belles couleurs (si vous les plantez au soleil, vous devrez les arroser souvent). Le sol doit être léger, riche et frais, ni trop acide, ni trop calcaire. Les Coléus peuvent être utilisés en bordure, en rocailles, en massifs, au pied des arbres. N'hésitez pas à jouer sur les couleurs. La mise en place s'effectue généralement au printemps, après les dernières gelées.


En appartement, choisissez une pièce ensoleillée mais évitez le soleil direct derrière une vitre. Un petit voilage devrait faire l'affaire. Au dessus de 18° il conviendra d'augmenter le degré d'hygrométrie de la pièce. Il suffit, par exemple, de placer votre Coléus au-dessus d'un plateau contenant des billes d'argile humides. Attention à l'eau stagnante au niveau des racines, c'est néfaste pour la plante. Le compost doit rester humide. En hiver il faut diminuer les arrosages. Si la température descend au dessous de 12/13°, le Coléus perdra ses feuilles. En appartement j'ai vu des Coléus atteindre plus d'un mètre de hauteur. Dans ce cas, n'hésitez pas à tuteurer. De mai à septembre, vous pourrez apporter un peu d'engrais, mais sans excès.

Que ce soit au jardin ou en appartement, en grandissant les Coléus prennent parfois des formes disgracieuses. Il suffit alors de les pincer ce qui provoquera l'apparition de nouvelles tiges. Les Coléus fleurissent généralement en été, mais à de rares exceptions près, les fleurs sont sans intérêt et vous pouvez les supprimer sans regret.


Les coléus peuvent être multipliés par semis, mais c'est tellement plus simple par bouturage ! Il suffit de prélever de jeunes tiges d'une dizaine de centimètres et de supprimer les feuilles du bas afin de n'en conserver que trois ou quatre en haut de la bouture. Plongez ces tiges dans un verre d'eau et au bout de quelques jours des racines apparaitront. Lorsque les racines sont assez développées, vous pouvez repiquer en place. Vous pouvez également piquer vos boutures dans des pots garnis de compost humide. Il faut ensuite les recouvrir d'un film plastique perforé et maintenir une température d'environ 18° dans un endroit lumineux. Lorsque de nouvelles pousses font leur apparition (15 jours après environ), il est temps de retirer le film. Lorsque les boutures sont bien développées, vous pouvez les mettre en place.

Les Coléus ne sont pas des plantes très fragiles mais elles ont quelques ennemis comme les limaces, les pucerons ou les araignées rouges.



Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Ventiane 06/11/2007 16:38

J'ai connu quelqu'un qui en avait plus de 30 différents. Pour certains, y'a que lui qui voyait la différence ! lol