Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2000 6 09 /12 /décembre /2000 19:55

 

Craterelle - Trompette des morts -Craterellus cornucopioides


Photo Craterelle Trompette des morts Craterellus cornucopioides La craterelle ou trompette de la mort (Craterellus cornucopioides), appelée également craterelle, trompettes des morts ou corne d'abondance est un champignon appartenant à la classe des basidiomycètes, à la sous classe des Agaricomycetidae, à l'ordre des Chanterelles (Cantharellales), à la famille des cantharellacées (Cantharellaceae) et au genre cratelle (Craterellus).

A noter que certains auteurs placent la craterelle dans la classe des homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes) et la sous classe des Aphyllophoromycetidae.

De nombreux synonymes latins ont été utilisés pour désigner la craterelle, et notamment :
• Agaricus cinereus,
• Cantharellus cornucopioides,
• Craterella nigrescens,
• Craterellus ochrosporus,
• Helvella punctata,
• Merulius cornucopioides,
• Merulius pezizoides,
• Merulius purpureus,
• Pezicula cornucopioides,
• Peziza cornucopioides,
• Pleurotus cornucopioides,
• Sterbeeckia cornucopioides
.

Certains auteurs retiennent les variétés suivates :
• Craterellus cornucopioides cornucopioides,
• Craterellus cornucopioides crispus,
• Craterellus cornucopioides flavicans,
• Craterellus cornucopioides mediosporus,
• Craterellus cornucopioides multiplex,
• Craterellus cornucopioides parvisporus,
• Craterellus cornucopioides roseus
.

La craterelle est un champignon qui semble être présent sous tous les continents. Le nom de trompette fait référence à sa forme tandis que l'expression "des morts "ou "de la mort" fait, paraît-il référence à sa période de cueillette qui est souvent aux alentours de la Toussaint, à moins que sa couleur noire rappelle le deuil... "Craterelle" est la traduction française de Craterellus, qui vient de "crater" et qui signifie "vase" (mot que l'on retrouve par exemple dans "cratère de Vix").

Attention, malgré son nom qui contient le mot "mort" ce champignon est bien un champignon comestible, apprécié de nombreux amateurs.

La craterelle affectionne les forêts humides de feuillus. Elle pousse le plus souvent sous les châtaigniers, les chênes, les charmes, les hêtres, les noisetiers, dans la mousse des chemins, le long des fossés et des talus ombragés, plus rarement dans les forêts de conifères. Elle pousse de fin juillet (et même parfois plus tôt) à fin novembre, le plus souvent en groupe, sur des sols calcaires à argileux, mais son abondance est variable suivant les années.

La trompette des morts mesure de 8 à 10 centimètres de haut pour 2 à 9 centimètres de large. Ellel ne possède ni volve ni anneau. Il n'y a pas de démarcation entre le chapeau et le pied. Le chapeau, pratiquement lisse, sauf chez les sujets les plus âgés, ne présente ni lamelle ni plis.

Le carpophore de la trompette des morts est creux, de haut en bas. Il présente une forme en trompette ou en entonnoir (infundibuliforme), plus ou moins évasé dans sa partie haute suivant les spécimens et l'âge. Les jeunes spécimens présentent un rebord (marge) enroulé puis ondulé, festonné, voire lobé, et souvent fendu en fin de vie. L'hyménium n'est pas plissé. La couleur de la trompette des morts est noirâtre à l'intérieur et grisâtre à gris bleu à l'extérieur. Ces couleurs peuvent varier en fonction de l'humidité, et notamment après une averse. En vieillissant les couleurs s'éclaircissent quelque peu. Suivant les sous espèces il existe des variations d'apparence et de forme. Les spores sont blanches.

La trompette des morts est un champignon comestible très prisé. La chair de la trompette des morts est très mince, grisâtre, et élastique, avec un parfum fruité, mais là tout dépend de l'odorat. Ce champignon se prête parfaitement à la dessiccation. Séché certains lui trouvent un parfum de truffe. Autre avantage, la trompette de la mort n'est jamais véreuse.

La trompette des morts ne peut être confondue sous nos latitudes qu'avec la rare chanterelle cendrée (Cantharellus cinereus), mais celle-ci possède des plis ressemblant à des lamelles.

En allemand la trompette de la mort s'appelle : totentrompete ou herbsttrompete, en anglais : black trumpet, black chanterelle, horn of plenty ou trumpet of the dead, en danois : stor trompetsvamp, en espagnol : trompeta de la muerte ou trompeta de los muertos, en finlandais : musta torvisieni, en italien : cornucopia ou trombetta da morto, en néerlandais : hoorn van overvloed, en norvégien : svart trompetsopp, en polonais : lejkowiec dęty et en suédois : svart trumpetsvamp ou lejkowiec.
 
 
Kriss de Niort
 
 
Crédit photo :
Auteur : Albin Schmalfuß
Statut : l'illustration est dans le domaine public car son copyright a expiré.

 
 
Voir aussi :
 le coprin micacé | le coprin chevelu | le coprin pie | le phallus impudicus | l'Anthurus d'Archer | Le scléroderme vulgaire | Le polypore soufré | l'amanite tue mouches | l'oreille de Judas | le gyromitre | le satyre du chien | la trémelle mésentérique | Tricholome équestre | Morillon | Clathre grillagé | Aseroë rubra | Clathre à colonnes | Marasme des Oréades | Parasol plissé | Pied bleu | Clavaire dorée | Clitocybe nébuleux | Oronge | Girolle |

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kriss de Niort - dans Autre
commenter cet article

commentaires